Saint chreme

Saint chreme

Saint chrême

Christianisme
Religions abrahamiques (arbre)
Judaïsme · Christianisme · Islam
Courants

Arbre du christianisme
Grandes confessions :
Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme

Fondements religieux
Théologie chrétienne
Pratiques
Spécificités
Constructions religieuses

Baptistère · Basilique · Cathédrale · Chapelle · Collégiale · Église · Monastère · Temple

Symboles

Chrisme · Croix chrétiennes · Deo optimo maximo · Ichtus · Rose de Luther

Voir aussi
  • Catégories : Christianisme · Branche du christianisme
  • Portails : Religions et croyances · Christianisme
 Cette boîte : voir • disc. • mod. 

Le saint chrême (du grec χρῖσμα / khrĩsma, « onguent, parfum ») est un mélange d'huile d'olive et de parfum, destiné historiquement (dans l'Ancien Testament) à oindre soit réellement les rois, puis les prêtres ou bien en figure, les prophètes et utilisé dans certains sacrements chrétiens, comme le baptême, la confirmation, ou l'ordination. Le saint chrême est l'une des trois sortes d'huile sainte utilisées dans la liturgie.

Sommaire

Composition

Boîte aux saintes huiles, décorée d'anges. Émail champlevé sur cuivre doré, début du XIIIe siècle, Limoges

Le chrême est un composé d'huile d'olive et de baume, lequel est une espèce de résine très odorante qu'on retire, par incision, de l'arbre nommé Commiphora opobalsamum. Cet arbre croît dans l'Arabie et la Judée. Ce mélange est considéré comme l'emblème de la douceur et de la bonne odeur des vertus d'un disciple de Jésus-Christ (cf. l'odeur de sainteté). Chez les Grecs, le chrême ou myron est aussi composé d'huile d'olive et de baume, mais ils y ajoutent d'autres substances odoriférantes. Les Maronites avant leur réunion à l'Église romaine composaient leur chrême de baume, de safran, de cannelle, d'essence de rose, d'encens blanc, etc…, toutefois la base a été toujours l'huile d'olive et le baume.

L'huile des catéchumènes n'admet aucun mélange. À l'instar de celle des infirmes, elle doit être d'olive. Il n'y a d'ailleurs à proprement parler d'autre huile que celle qui est exprimée du fruit d'olivier, oleum ex oliva. Dans aucun cas il n'est permis d'employer d'autre huile. Saint Cyrille y fait allusion par ces paroles qu'il adresse aux fidèles nouvellement baptisés : « Vous avez été oints d'huile exorcisée et ainsi vous avez participé aux fruits de l'olivier fécond qui est Jésus-Christ ».

L'huile utilisée pour les onctions lors du sacre des rois de France était du saint chrême auquel on ajoutait une parcelle du contenu de la « sainte ampoule », qui selon une légende (évoquée par Hincmar, évêque de Reims de 845 à 882) aurait été apportée par une colombe (image traditionnelle de l'Esprit-Saint) lors du baptême de Clovis par Saint Remi.

Bénédiction du saint chrême

Le saint chrême est béni et consacré par l'évêque au cours de la messe chrismale, messe réunissant tous les prêtres d'un diocèse autour de leur évêque. Cette messe a lieu le Jeudi Saint, mais elle peut être et est souvent déplacée au lundi, mardi ou mercredi saint afin de rassembler plus facilement les prêtres du diocèse.

Utilisation du saint chrême

Vase aux saintes huiles

Le saint chrême est signe de richesse et de bénédiction de Dieu. Il est signe de joie (qu'on songe aux fards et aux huiles parfumées). Il est aussi marque indélébile.

Le parfum du saint-chrême, huile mélangée de baume, signifie la plénitude des dons que l'Esprit-Saint procure. Son usage est prescrit dans tous les sacrements qui confèrent ce que les théologiens appellent un "caractère", une marque définitive : le baptême, la confirmation, l'ordre.

Le pape Benoît XIV édicte les diverses destinations des trois huiles consacrées par les bénédictions de l'Église :

« L'Église emploie l'huile des catéchumènes à la bénédiction des fonts baptismaux, dans l'administration du baptême, dans la consécration des autels fixes ou mobiles, dans l'ordination des prêtres, et dans le couronnement des rois et des reines. L'huile des infirmes (ou des malades) sert pour l'extrême-onction et la bénédiction des cloches. Enfin l'Église fait usage du saint chrême dans les sacrements de baptême et de confirmation, dans la consécration des évêques et celle du calice et de la patène, ainsi que dans la bénédiction des cloches où, comme nous l'avons dit, est aussi employée l'huile des infirmes  ».

Bibliographie

  • Portail du christianisme Portail du christianisme
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de « Saint chr%C3%AAme ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint chreme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-Chrême — Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Saint-chrême — Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • Saint chrême — ● Saint chrême mélange d huile d olive et de baume bénit par l évêque le jeudi saint et qui est employé en onction dans différentes cérémonies (sacrements, sacre des évêques, consécration d objets du culte) …   Encyclopédie Universelle

  • Saint chrême — Le saint chrême (du grec χρῖσμα / khrĩsma, « onguent, parfum ») est un mélange d huile d olive et de parfum, destiné à l onction et utilisé dans certains sacrements chrétiens, comme le baptême, la confirmation, ou l ordination. Le saint …   Wikipédia en Français

  • Chrême — Saint chrême Christianisme Religions abrahamiques (arbre) Judaïsme · Christianisme · Islam Courants Arbre du christianisme Grandes confessions : Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme …   Wikipédia en Français

  • chrême — [ krɛm ] n. m. • XVIe; cresme XIIe; lat. ecclés. chrisma; gr. khrisma « huile » ♦ Huile consacrée, employée pour les onctions dans certains sacrements, certaines cérémonies des églises catholique et orthodoxe. ⊗ HOM. Crème. ● chrême nom masculin… …   Encyclopédie Universelle

  • saint — saint, sainte [ sɛ̃, sɛ̃t ] adj. et n. • XIe; sancz fin Xe; lat. sanctus « consacré, vénéré » I ♦ Adj. A ♦ (Personnes) 1 ♦ (S emploie devant le nom d un saint, d une …   Encyclopédie Universelle

  • chrême — CHRÊME. s. m. (Dans ce mot et dans les suivans, jusqu au mot Chuchoter, on ne prononce point l H.) Huile sacrée, mêlée de baume, et servant aux onctions qu on fait dans l administration de quelques Sacremens, et en quelques autres cérémonies de l …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chrême — (krê m ) s. m. 1°   Huile mêlée de baume, et consacrée pour servir aux onctions dans l administration de certains sacrements. Le saint chrême. •   Je vais vous consacrer sur ce bord de ma tombe ; Baissez la tête, enfant, pour que le chrême y… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CHRÊME — s. m. (Dans ce mot et dans les suivants, jusqu au mot Chuchoter, on ne prononce point l H.) Huile sacrée, mêlée de baume, et servant aux onctions qu on fait dans l administration de quelques sacrements, et dans quelques autres cérémonies de l… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.