Saint Vincent de Paul

Vincent de Paul

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vincent, Monsieur Vincent, Saint Vincent et Saint-Vincent-de-Paul.
Vincent de Paul
Saint Vincent de Paul.jpg

Portrait de saint Vincent de Paul
Naissance 24 avril 1581
Pouy
Décès 27 septembre 1660  (79 ans)
Paris, Prieuré de St Lazare
Nationalité Française
Béatification 12 août 1729
par Benoît XII
Canonisation 16 juin 1737
par Clément XII
Fête le 27 septembre
Saint patron Œuvres charitables
Serviteur de Dieu • Vénérable • Bienheureux • Saint
Catholicisme
Religions sœurs (branches)
Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme
Spécificités
Église catholique romaine · Histoire de l'Église catholique romaine
Spécificités
Théologie catholique
Docteurs de l'Église · Magistère de l'Église · Théologie morale · Vocabulaire catholique
Clergé
Pape · Cardinal · Archevêque · Évêque · Prêtre · Diacre · Moines et moniales
Histoire
Droit canonique
Débats contemporains
Catholicisme libéral · Catholicisme en France · Crise moderniste · Catholiques réformateurs · Catholicisme traditionaliste
Dialogue inter-religieux
Relations avec les autres religions · Relations avec les autres Églises · Hérésie
Voir aussi
  • Catégories : Catholicisme · Courant religieux catholique · Dévotions catholiques
  • Portails : Christianisme · Catholicisme
 Cette boîte : voir • disc. • mod. 

Vincent de Paul ou Vincent Depaul[1], né au village de Pouy [2] près de Dax le 24 avril 1581 - mort le 27 septembre 1660, est un prêtre catholique français renommé pour sa charité, qu'il exerça notamment auprès des galériens - dont il était aumônier -, des enfants trouvés et des populations rurales. Aumônier de la reine Marguerite, épouse de Henri IV, puis curé de campagne à Clichy, précepteur des enfants de Philippe de Gondi.

Il fonde deux sociétés de vie apostolique : la Congrégation de la Mission, dont les membres seront couramment appelés lazaristes et la Compagnie des filles de la Charité, souvent connues comme les Sœurs de Saint Vincent de Paul.

Sommaire

Biographie

Vincent de Paul est né le 24 avril 1581 à Pouy [3]petit village proche de Dax dans les Landes de Gascogne. Il est le troisième d’une fratrie qui comprend quatre garçons et deux filles. Son père Jean de Paul est un petit exploitant agricole, propriétaire d’un domaine appelé « Les Ranquines ». Sa mère Bertrande de Moras appartiendrait en revanche à une famille de la petite noblesse locale.

Vincent est amené très tôt à apporter son aide à ses parents qui peinent à nourrir une famille nombreuse. Aussi passera t-il le plus clair de ses premières années à garder comme berger des moutons, des vaches et des porcs. Il doit quitter toutefois son foyer familial à … ans pour Dax où son père l’inscrit au Collège des Cordeliers, tenu par les franciscains. Son père espère ainsi le préparer à obtenir quelques « bon bénéfices » grâce auxquels il pourra compléter les revenus familiaux.

Vraisemblablement capturé en 1605 par des pirates en se rendant de Marseille à Narbonne, il s'évade de Tunis à l'issue de deux années d'emprisonnement, puis devient prêtre de paroisse et précepteur dans la famille de Gondi.

Curé de Clichy, puis de Châtillon-les-Dombes, (actuellement dans l'Ain) en 1617, il fonde, avec les dames aisées de la ville, les Dames de la Charité pour venir en aide aux pauvres.

Aumônier général des galères en 1619. Il devient le supérieur du premier monastère parisien de l'ordre de la Visitation Sainte-Marie après la mort de François de Sales, en 1622.

Grâce au soutien financier de madame de Gondi, il fonda, en 1625, la Congrégation de la Mission. Vouée à l'évangélisation des pauvres des campagnes, la congrégation prendra le nom de Lazaristes lorsqu'elle s'installera dans l'ancien prieuré Saint-Lazare à Paris, en 1632. Vincent Depaul, qui formera de nombreux prêtres, crée un séminaire de la Mission. Les premiers Lazaristes seront envoyés à Madagascar dès 1648.

Le 29 novembre 1633, il fonde la Compagnie des Filles de la Charité. Les Filles de la Charité, aussi appelées Sœurs de saint Vincent de Paul, sont vouées au service des malades et au service corporel et spirituel des pauvres ; il en confie la formation à la veuve Le Gras. Cette institution est à l'origine de l'hôpital des Enfants-Trouvés de Paris.

Vincent organise également des collectes à Paris pour porter secours aux victimes des guerres de Religion. Bien que membre de la compagnie du Saint-Sacrement, il prêche pour la modération à l'égard des protestants, puis s'oppose au jansénisme.

Saint Vincent et Anne d'Autriche

En 1635, il envoie des secours aux populations du Duché de Lorraine et de Bar, pays ennemis mais ravagés par les troupes Françaises et Suédoises.

Louis XIII voulut être assisté par lui dans ses derniers moments et mourir dans ses bras le 14 mai 1643.

Il est ensuite nommé au "Conseil de Conscience" (Conseil de Régence pour les affaires ecclésiastiques) par la régente Anne d'Autriche dont il est également le confesseur.

Il fonde encore un hospice pour les personnes âgées, qui deviendra l'hôpital de la Salpêtrière en 1657.

Décédé le 27 septembre 1660, Vincent est proclamé saint par le pape Clément XII, dès le 16 juin 1737.

Le Paris de Saint Vincent de Paul

[4]

1, rue des Prêtres-Saint-Séverin, 5e arr. - M° Saint-Michel C’est sur le territoire de cette paroisse que Monsieur Vincent et Louise de Marillac commencent leur mission. Saint Vincent y fait baptiser le premier enfant abandonné qu’il recueille rue de la Huchette. Voir les vitraux évoquant "les Enfants trouvés " à l’entrée de l’Eglise [5].

  • Chapelle Saint-Vincent-de-Paul et Maison mère des Lazaristes

95, rue de Sèvres, 6e arr. - M° Vaneau Fondée par saint Vincent de Paul en 1625, la congrégation des Lazaristes s’installe rue de Sèvres en 1817. Dans la chapelle se trouvent les reliques de saint Vincent de Paul transportées en ce lieu en 1830. Au bas de la chapelle se trouve un autel dédié au Bienheureux Jean-Gabriel Perboyre, lazariste martyrisé en Chine en 1840. Une salle de reliques près de la chapelle, contient de nombreux souvenirs de saint Vincent de Paul, Louise de Marillac et des martyrs de la congrégation lazariste.

  • A Saint-Louis-en-l'Ile il avait un Bureau de Charité, et il était près du Quai des Tournelles d'où partaient les galères.
  • 107, rue du Faubourg Saint Denis, 10e arr. - M° Gare du Nord

A cet emplacement se trouvait la maison de Saint Lazare, où Saint Vincent de Paul transporta les prêtres de la Mission en 1632. Devenu lieu de détention ou de correction sous la Terreur, elle disparut en 1935.

  • Angle de la Rue des Ecoles et de la Rue du Cardinal Lemoine 5e arr. - M°Cardinal Lemoine Emplacement du collège des Bons Enfants que Mgr de Gondi, archevêque de Paris, donne à saint Vincent de Paul, en vue de la fondation de la Congrégation de la Mission (1625). Ce collège sera abandonné par la suite pour le prieuré de Saint-Lazare.

Le 2 septembre 1792, cette maison, qu’on nommait aussi Saint-Firmin, et qui avait été transformée en prison, fut le théâtre de massacres (voir : les martyrs de septembre).

119, rue du Faubourg Saint-Martin, 10e arr. - M° Gare de l’Est C’est la paroisse de Monsieur Vincent lorsqu’il réside à la Maison de Saint-Lazare.

  • Chapelle de la Médaille-Miraculeuse

140, rue du Bac, 7e arr. - M° Sèvres-Babylone La chapelle garde le coeur de saint Vincent et la châsse où est conservé le corps de sainte Louise de Marillac.

  • Eglise Saint-Vincent-de-Paul

Place Franz Liszt, 10e arr. - M° Gare du Nord Elle est proche du quartier parisien dénommé à cette époque "Ferme Saint-Lazare ", centre des activités de Monsieur Vincent.Il y vécut de 1632 à sa mort en 1660.

Saint Vincent a sa chapelle à Notre-Dame, à Saint-Sulpice où il prêcha, à Sainte-Marie-des-Batignolles, dont le territoire dépendait de Clichy, sa première cure, à Saint-Laurent qui était son église paroissiale, et dans plus d’une vingtaine d’églises parisiennes.

Notes

  1. selon Hoefer (Nouvelle biographie générale, T42, 1866), les signatures authentiques du saint portent le nom « Depaul » écrit en un seul mot. C'est cette orthographe qui est utilisée en Amérique du Nord.
  2. [1] Maison Natale de saint Vincent
  3. [2] Le Village Natal
  4. Source Eglise catholique de Paris [3]
  5. [4] Vitrail de Saint Séverin

Monuments portant le nom de saint Vincent de Paul

Eglise St-Vincent-de-Paul

  • à Arles :
    • École Primaire St Vincent de Paul
  • dans l'Isère:
    • Clinique Saint-Vincent-de-Paul
    • Église Saint-Vincent de Villepreux

Collège lycée Saint Vincent de Paul à Rennes (Ille et Vilaine)

Film sur le sujet

En 1947, Maurice Cloche a réalisé un film brossant la figure de cet apôtre de la Charité : Monsieur Vincent. Le film a obtenu l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1948, et l'Oscar d'honneur l'année suivante. Le rôle principal y est tenu par Pierre Fresnay, qui a obtenu le prix d´interprétation à Venise cette année-là. Les dialogues sont de Jean Anouilh. On y remarque aussi une des premières apparitions du jeune Jean Carmet.

Sources partielles

  • Histoire de France, depuis les temps les plus reculés jusqu'en 1789 - de Henri Martin - 1858

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Bibliographie



  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
  • Portail du christianisme Portail du christianisme
  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
  • Portail des Landes Portail des Landes
  • Portail de la spiritualité Portail de la spiritualité
Ce document provient de « Vincent de Paul ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint Vincent de Paul de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-vincent-de-paul — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Saint Vincent de Paul, prêtre landais. Cathédrale Saint Vincent de Paul, cathédrale situé dans la ville de Tunis (  Tunisie) …   Wikipédia en Français

  • Saint-Vincent-de-Paul — (für Kirchengebäude in Frankreich auch St Vincent de Paul) steht für: Kirchengebäude, die das Patrozinium des heiligen Vinzenz von Paul tragen: St Vincent de Paul de Marseille St Vincent de Paul de Paris St Vincent de Paul (Lazaristenkapelle) in… …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-Vincent-de-Paul — (named after Saint Vincent de Paul) may refer to: *Saint Vincent de Paul, Gironde, France *Saint Vincent de Paul, Landes, France *Saint Vincent de Paul, Quebec, Canada …   Wikipedia

  • Saint-Vincent-de-Paul — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Saint Vincent de Paul, prêtre landais. Cathédrale Saint Vincent de Paul, cathédrale situé dans la ville de Tunis (  Tunisi …   Wikipédia en Français

  • Saint-Vincent-de-Paul — 1 Original name in latin Saint Vincent de Paul Name in other language Saint Vincent, Saint Vincent de Paul State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.95429 latitude 0.46751 altitude 3 Population 1139 Date 2012 01 18 2 Original name in …   Cities with a population over 1000 database

  • Saint-vincent-de-paul (gironde) — Pour les articles homonymes, voir Saint Vincent et Saint Vincent de Paul. Saint Vincent de Paul …   Wikipédia en Français

  • Saint-vincent-de-paul (landes) — Pour les articles homonymes, voir Saint Vincent et Saint Vincent de Paul. Saint Vincent de Paul …   Wikipédia en Français

  • Saint-Vincent-de-Paul (Gironde) — Saint Vincent de Paul …   Deutsch Wikipedia

  • Saint-vincent-de-paul (laval) — Pour les articles homonymes, voir Saint Vincent de Paul. Saint Vincent de Paul est un quartier de la ville de Laval (Québec). Il est l un des plus vieux quartier de cette ville, dont les origines remontent à la paroisse du même nom, fondée en… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Vincent-de-Paul, Quebec — Saint Vincent de Paul is a neighbourhood in the eastern part of Laval, Quebec, Canada. It is surrounded by Duvernay at the east and west and by Saint François at the north.The Pie IX Bridge connects St Vincent de Paul and the Montreal borough of… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”