Atamans

Ataman / Otaman

Ataman Krasnoschekov, par Alexei Antropov, 1761

Ataman (en russe) / Otaman (en ukrainien)[1] (variantes : wataman et vataman) était un titre de chef remplissant des fonctions politiques et militaires chez les Cosaques. Il en fut de même chez les haïdamaks.

Sommaire

Etymologie

Le mot ataman / otaman vient du turco-tatar Ata qui signifie "père", auquel s'ajoute le suffixe augmentatif man.

Il ne faut pas le confondre avec hetman, issu de l'allemand hauptmann (capitaine) - haupt signifiant "principal" ou "tête", mann signifiant "homme".

Hetman / Otaman

Hetman (qui contrairement à otaman n'a pas d'équivalent historique en Russie) remplaça le titre de Starchyï en Ukraine. Même si hetman et otaman se ressemblent étymologiquement il ne faut pas les confondre. La différence au delà de l'origine du nom est subtile. historiquement, otaman désigne le titre des chefs cosaques tandis que hetman est le titre du chef suprême des cosaques enregistrés aux 17 et 18 ème siècles (Ukraine).

Ce titre fut emprunté dès le 16 ème siècle aux généraux en chefs des armées du Grand-Duché de Lituanie et du Royaume de Pologne (ainsi qu'à l'entité née de leur union, la République des Deux Nations). Le terme hetman devint prépondérant (notamment avec l'avènement de l'Hetmanat cosaque) et le titre de otaman, même chez les cosaques zaporogues, fut largement substitué par celui-ci.

Histoire

Avant 1917

Pendant la Guerre civile russe

Voiture blindée Austin, portant l'inscription du nom de l'ataman Bogaevskiy, qui dirigeait l'armée du Don, 1919.

Les atamans jouèrent un rôle important dans la Guerre civile russe où ils dirigèrent des éléments des Armées blanches. Certains d'entre eux organisèrent des pogroms en Ukraine, comme l'ataman Hrigoriyv et l'ataman Zelenyi[2].

Leur défaite de 1920 a inspiré un chant soviétique : Les Partisans, dont le dernier couplet dit :

Écrasant les armées blanches
Et chassant les atamans
Ils finirent leur campagne
Sur les bords de l'océan. (bis)
    

(Les Partisans, chant soviétique.)

Notes et références

  1. Iaroslav Lebedynsky, 2004, Les Cosaques : Une société guerrière entre libertés et pouvoirs. Ukraine 1490-1790, Paris, Errance, p. 40 et lexique p. 245 - 246.
  2. Nicolas Werth, Crimes et violences de masse des guerres civiles russes (1918-1921), Online encyclopedia of mass violence, Sciences Po, avril 2008 : [1]

Voir aussi

  • Portail de l’Ukraine Portail de l’Ukraine
Ce document provient de « Ataman / Otaman ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Atamans de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cosacos de Kubán — (Kubanskie kazakí en ruso) Una de las once comunidades cosacas, considerada una de las principales después de la de los cosacos de Don. (De hecho existe una rivalidad sana cultural y tradicionalista entre ambas comunidades respecto al liderazgo… …   Wikipedia Español

  • Cossacks — Not to be confused with Kazakhs. For other uses, see Cossack (disambiguation). Part of a series on …   Wikipedia

  • Terek Cossacks — Terek Cossack Host ( ru. Терское казачье войско) was a Cossack host created in 1577 from free Cossacks who resettled from Volga to Terek River. In 1792 in was included into the Caucasus Line Cossack Host and separated from it again in 1860, with… …   Wikipedia

  • Guerre des Paysans russes (1773-1775) — Pour les articles homonymes, voir Guerre des Paysans. Vasily Perov, Le Jugement de Pougatchev (1879), Musée russe, Saint Pétersbourg …   Wikipédia en Français

  • Noblesse russe — Comtesse Olga Chouvalov par Winterhalter, 1858 La noblesse russe (дворянство, dvoryanstvo, « noblesse ») apparaît en tant que classe sociale distincte au XIIe siècle. Le mot дворянство provient du terme двор, dvor, qui désigne la… …   Wikipédia en Français

  • Kuban Cossacks — ( ru. Кубанские кaзаки, Kubanskiye Kаzaki ) are Cossacks who live in the Kuban region of Russia. Although numerous Cossack groups came to inhabit the Western Northern Caucasus most of the Kuban Cossacks are descendants of the Black Sea Cossack… …   Wikipedia

  • Decossackization — Part of a series on Cossacks …   Wikipedia

  • Anatoli Nikolajewitsch Pepeljajew — Datei:Analolij Piepielajew.jpg Anatoli Nikolajewitsch Pepeljajew 1918 Anatoli Nikolajewitsch Pepeljajew (russisch Анатолий Николаевич Пепеляев, wiss. Transliteration Anatolij Nikolaevič Pepeljaev; * 3. Julijul./… …   Deutsch Wikipedia

  • Anatoli Pepeljajew — Anatoli Nikolajewitsch Pepeljajew (russisch Анатолий Николаевич Пепеляев, wiss. Transliteration Anatolij Nikolaevič Pepeljaev; * 3. Julijul./ 15. Juli 1891greg. in Tomsk; † 14. Januar 1938 in Nowosibirsk) war ein russischer Feldherr und… …   Deutsch Wikipedia

  • Anatolij Pepeljajew — Anatoli Nikolajewitsch Pepeljajew (russisch Анатолий Николаевич Пепеляев, wiss. Transliteration Anatolij Nikolaevič Pepeljaev; * 3. Julijul./ 15. Juli 1891greg. in Tomsk; † 14. Januar 1938 in Nowosibirsk) war ein russischer Feldherr und… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”