Ataka

Ataka

Ataka (Атака en bg. = Attaque en fr.) - son nom complet étant Union nationale Attaque (Национален съюз Атака) - est un parti politique nationaliste bulgare.

Sommaire

Histoire du parti

Ataka a été créée en avril 2005 par le journaliste Volen Nikolov Siderov. Cette coalition a été constituée par le Mouvement national pour le salut de la patrie, le Parti patriotique national bulgare et l'Union des forces patriotiques et des militaires réservistes pour la défense.

Aux élections législatives du 25 juin 2005, la coalition nationaliste obtient 9% (21 députés sur 240 suite aux alliances, puis 12 après une scission) ; aux élections présidentielles du dimanche 22 octobre 2006, Volen Nikolov Siderov est présent au second tour avec 21,5% des suffrages. Au second tour, le national-populiste Volen Siderov, confronté au président socialiste sortant, Gueorgui Parvanov, est battu par 75% des votants.

En novembre 2006, Ataka a envoyé une délégation à la fête des Bleu-blanc-rouge, fête annuelle du Front national, en vue d'une coalition au Parlement européen réunissant d'autres formations nationalistes ou populistes en Europe.

N'étant pas opposé à une adhésion à l'Union européenne, le parti est pourtant ouvertement xénophobe, anti-américain, antisémite, opposé à la guerre en Irak, à la corruption, aux communautés minoritaires (en particulier turque et tzigane) et à l'OTAN. Il propose d'instaurer une religion officielle - le christianisme orthodoxe.

Les opposants à Ataka le considèrent comme un parti de tendance fasciste.

Programme

Le parti se définit lui-même comme une "organisation patriotique et nationaliste" qui dit non "à la vente de la Bulgarie aux étrangers, à la tziganisation de la Bulgarie, à la turquisation de la Bulgarie".

Programme officiel

Son programme vise à :

  • Stopper la corruption ;
  • Interdire les partis ethniques et les émissions dans les langues minoritaires à la télévision publique ;
  • Sortir de l'OTAN (la Bulgarie a rejoint l'Organisation atlantique en avril 2004). Interdire toute base militaire étrangère sur le territoire bulgare ;
  • Réviser les accords avec l'Union européenne ;
  • Rouvrir les réacteurs nucléaires 3 et 4 de la centrale de Kozlodui (fermés à la demande de l'UE)
  • Accorder une préférence aux entrepreneurs bulgares sur leurs concurrents étrangers ;
  • Reéxaminer les conditions dans lesquelles ont été effectuées les privatisations ;
  • Instaurer un capitalisme social ;
  • Préserver et réinstaurer certains éléments du système de sécurité sociale qui existait sous le régime communiste ;
  • Restaurer la peine de mort.
  • Interdire la vente de la terre bulgare aux étrangers.

Polémique

En septembre 2006, Dimitar Stoyanov [1], député européen bulgare (qui siègeait en tant qu'observateur) d'Ataka, compare Lívia Járóka[2], députée européenne hongroise d'origine tzigane et nommée « Meilleur parlementaire 2006 », à une prostituée rom[3], ce qui provoquera les protestations des eurodéputés et la condamnation par le premier ministre et le président du Parlement bulgare.

Notes et références

  1. fiche de D. Stoyanov
  2. fiche de Lívia Járóka
  3. Dans un courriel adressé à l'ensemble des parlementaires, il écrit en effet: « Dans mon pays il y a des dizaines de milliers de filles tziganes plus belles que cette honorable-là (...) Les meilleures d'entre elles sont chères - jusqu'à 5000 euros pièce, Wow ! »

Liens externes

  • Portail de la Bulgarie Portail de la Bulgarie
Ce document provient de « Ataka ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ataka de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ataka — (bulgarisch Атака) ist der Name: einer politischen Koalition in Bulgarien, siehe Koalizija Ataka einer bulgarischen Partei, siehe Ataka (Partei) eine bulgarische Zeitung, Organ der gleichnamigen Partei, siehe Ataka (Zeitung) Siehe auch… …   Deutsch Wikipedia

  • Ataka — may mean: *The Bulgarian far right political coalition also called Attack National Union *A Japanese play Ataka used as a source for the film The Men Who Tread On the Tiger s Tail *The Russian made Ataka Anti Tank Guided Missile. * A Japanese… …   Wikipedia

  • ataka — atakà sf. (2) veržlus priešo puolimas, lemiamas puolimo momentas: Durtuvų, oro, tankų ataka rš. Atakoj, netoli mirties, bičiulio širdį prie širdies norėjos visad jausti E.Miež. ║ priepuolis: Širdies ataka rš …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • ataka — Bendroji  informacija Kirčiuota forma: atakà Kirčiuotė: 2 Rūšis: nauja žodžio reikšmė Kalbos dalis: daiktavardis Pateikta: 2012 10 07. Atnaujinta: 2014 02 02. Reikšmė ir vartosena Apibrėžtis: prieš tekstą pateikiama jo informacijos santrauka.… …   Lietuvių kalbos naujažodžių duomenynas

  • ataka — atakà dkt. Po koncèrtų dár teñka atlaikýti gerbėjų atakàs …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas

  • ataka — statusas T sritis Gynyba apibrėžtis Trumpas, įnirtingas, bet gerai organizuotas objekto, pavyzdžiui, pabūklo ar kulkosvaidžio įtvirtinimo, forto puolimas ir pan. atitikmenys: angl. assault pranc. assaut ryšiai: dar žiūrėk – atakos etapas dar… …   NATO terminų aiškinamasis žodynas

  • ataka — statusas T sritis Kūno kultūra ir sportas apibrėžtis Dvikovos (imtynių, bokso) sportininkų, individualiųjų žaidimų (teniso, stalo teniso, badmintono) žaidėjų kova. Turįs iniciatyvą varžovas aktyviu veiksmu ar veiksmų deriniu stengiasi priversti… …   Sporto terminų žodynas

  • ataka — statusas T sritis Kūno kultūra ir sportas apibrėžtis Dviratininko taktikos manevras (greitėjimas), kuriuo stengiamasi laimėti arba įgyti pranašumą prieš varžovus. kilmė pranc. attaque – antpuolis atitikmenys: angl. attack vok. Angriff, m; Attacke …   Sporto terminų žodynas

  • ataka — statusas T sritis Kūno kultūra ir sportas apibrėžtis Komandinių sportinių žaidimų (krepšinio, tinklinio, rankinio, futbolo) visos komandos arba kelių žaidėjų aktyvūs veiksmai, kuriais stengiamasi pasiekti įvartį, laimėti tašką, įgyti pranašumą.… …   Sporto terminų žodynas

  • ataka — statusas T sritis Kūno kultūra ir sportas apibrėžtis Puolamasis fechtuotojo veiksmas, kuriuo stengiamasi įdurti (įkirsti) varžovui. kilmė pranc. attaque – antpuolis atitikmenys: angl. attack vok. Angriff, m; Attacke, f rus. атака …   Sporto terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”