Astéisme

On nomme astéisme le procédé consistant à louer par un discours donnant l'apparence du blâme. Cet artifice permet de complimenter avec une distance de bon ton — sans servilité — voire d'instaurer une sorte de complicité tacite avec la personne à laquelle on s'adresse.

Exemple :

« Jyp, tu es franchement un immonde personnage de participer à ce projet qui, avec ses 63 000 articles, est déjà en train de tuer dans l'indifférence la plus totale le fleuron de nos encyclopédies. Tu oses encore te regarder dans la glace ? »

Étymologiquement, l'astéisme désigne l' urbanité (du grec astu : « la ville »). Signifiant la politesse raffinée, apanage des élites urbaines sous l'Antiquité, elle s'oppose au langage vulgaire et prosaïque des campagnes, l'astéisme, terme tombé depuis en désuétude, définit un "éloge déguisé", sorte d'ironie mondaine. En effet, pour Le Clerc, elle consiste à déguiser la louange sous le voile d'un blâme :

« Quoi! encore un nouveau chef-d'œuvre! N'était-ce pas assez de ceux que vous avez déjà publiés? Vous voulez donc désespérer tout à fait vos rivaux? »

— Vincent Voiture

Figure d'ironie qui consiste à travestir la louange ou la flatterie sous l'apparence du blâme ou du reproche, l'astéisme est souvent considéré comme un faux dénigrement, a contrario du diasyrme qui lui consiste en un faux éloge. Comme toute figure d'ironie, la compréhension de la figure de l'astéisme ne peut se faire qu'en accédant au contexte; de même elle suppose une certaine connivence entre le locuteur et son interlocuteur (elle est par exemple très employée dans les plaisanteries) comme dans cet exemple :

« Je te présente l'élève le plus indiscipliné et le plus dévergondé de la classe »

alors que cet élève en question est au contraire exemplaire. La célèbre « tirade du nez » de Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand en fournit un exemple devenu cliché.Très proche du chleuasme, cet exemple signale un astéisme poussé à l'excès voire hyperbolique. Pour Pierre Fontanier, l'astéisme est un: badinage délicat et ingénieux par lequel on loue ou l'on flatte avec l'apparence même du reproche. Molière a su railler les Précieux dans sa pièce Les Précieuses ridicules en pointant leurs recours abondants à l'astéisme obséquieux. Le dramaturge fait dire à son personnage, Mescarille, toute l'ambiguïté et souvent toute l'hypocrisie qui existe derrière l'astéisme :

« Ahi! ahi! ahi! doucement. Dieu me damne! mesdames, c'est fort mal en user ; j'ai à me plaindre de votre procédé; cela n'est pas honnête. »

De même, la locution populaire « à charge de revanche » est un exemple caractéristique d'astéisme. Proche de l'antiphrase ironique qui emploie des expressions aimables et galantes et non agressives, l'astéisme diffère néanmoins dans ses intentions stylistiques.

À noter que ce procédé existait déjà en rhétorique et en dialectique.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Astéisme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Asteisme — Astéisme On nomme astéisme le procédé consistant à louer par un discours donnant l apparence du blâme. Cet artifice permet de complimenter avec une distance de bon ton sans servilité voire d instaurer une sorte de complicité tacite avec la… …   Wikipédia en Français

  • Ironique — Ironie L’ironie est une figure de style qui consiste à dire l’inverse de ce que l’on pense, tout en s efforçant de laisser entendre la distance qui existe entre ce que l’on dit et ce que l’on pense réellement. En littérature, l’ironie est l’art… …   Wikipédia en Français

  • Figure De Style — Cupidon est dans ce tableau l allégorie de la liaison entre Vénus et Mars. Une figure de style (du latin figura : « dessin d’un objet », par extension sa « forme ») est un procédé d expression qui s’écarte de l’usage… …   Wikipédia en Français

  • Figure de style — Substitution opérée par la métaphore : « Ils viennent les chevaux de la Mer ! » Jean Tardieu (La Grande marée de printemps, recueil Margeries, 2009). Huile sur toile, (1893) par Walter Crane. Une figure de style, du latin …   Wikipédia en Français

  • Figure de styles — Figure de style Cupidon est dans ce tableau l allégorie de la liaison entre Vénus et Mars. Une figure de style (du latin figura : « dessin d’un objet », par extension sa « forme ») est un procédé d expression qui s’écarte …   Wikipédia en Français

  • Figures de rhétorique — Figure de style Cupidon est dans ce tableau l allégorie de la liaison entre Vénus et Mars. Une figure de style (du latin figura : « dessin d’un objet », par extension sa « forme ») est un procédé d expression qui s’écarte …   Wikipédia en Français

  • Figures de style — Figure de style Cupidon est dans ce tableau l allégorie de la liaison entre Vénus et Mars. Une figure de style (du latin figura : « dessin d’un objet », par extension sa « forme ») est un procédé d expression qui s’écarte …   Wikipédia en Français

  • Figures de styles — Figure de style Cupidon est dans ce tableau l allégorie de la liaison entre Vénus et Mars. Une figure de style (du latin figura : « dessin d’un objet », par extension sa « forme ») est un procédé d expression qui s’écarte …   Wikipédia en Français

  • Ironie — L’ironie désigne un décalage entre le discours et la réalité, entre deux réalités ou plus généralement entre deux perspectives, qui produit de l incongruité. L ironie recouvre un ensemble de phénomènes distincts dont les principaux sont l ironie… …   Wikipédia en Français

  • Liste des figures de style — Le style démontre une capacité à utiliser toutes les ressources de la langue. Les figures de style ont, depuis les débuts de l art oratoire et de la rhétorique, fait l objet d un débat de classification. En raison de leur diversité et de leurs… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”