Asturica Augusta

Astorga

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Astorga (homonymie).
Astorga
Drapeau absent Blason
Drapeau Blason
Données générales
Pays Espagne Espagne
Communauté autonome Castille-et-León Castille-et-León
Province Province de León
Comarque Maragatería
Code postal 24700
Gentilé astorgano/na ou asturicense)
Données géographiques
Latitude
Longitude
42° 27′ Nord
       6° 03′ Ouest
/ 42.45, -6.05
Superficie 46,78 km²
Altitude moy. 868 m m
Population (INE)
 - total :
 - densité :
 - année :

12.275 hab.
262,39 hab./km²
2005
Politique
Maire
 - nom
Juan José Alonso Perandones
 - parti
 - mandat 2004
Site web Site Officiel d'Astorga
Palais Épiscopal d'Astorga

Astorga est une ville espagnole, chef-lieu de la région Maragatería, située dans la province de León, communauté autonome de Castille et Leon. Elle compte environ 12.207 habitants. Evêché.

Ancienne Asturica Augusta, capitale du conventus d'Asturum en la province de Gallaecia, elle fut prise par les Français en 1810, et reprise en 1812.

Sommaire

Géographie

Ville plus que bi-millénaire située sur l'itinéraire de la "route de l'argent" (Via de la Plata) du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle dans le nord ouest de l'Espagne, sur le plateau (meseta) à une altitude de 850 m. Entourée d'une puissante muraille, elle est située sur un promontoire. Riche en vestiges archéologiques romains.

Archéologie

De nombreux sites archéologiques sont mis au jour lors de la reconstruction d'édifices dans l'enceinte. Une politique astucieuse permet de conserver certains vestiges dans les sous-sols des maisons reconstruites (Cf thermes mineurs par ex.). Ces vestiges peuvent être visités (voir mairie).

Les plus importants vestiges sont ceux de la villa de l'ours et de l'oiseau (proche du couvent des 'redentoristas'. Les restes de la villa sont recouverts d'une structure permettant d'apprécier du dessus les magnifiques fresques (dont un ours et un oiseau).

A voir aussi les thermes majeurs, les thermes mineurs, le forum (dont la représentation sur place laisse supposer un édifice splendide), la porte romaine, . . . Ce qui surprend c'est qu'elle ne soit pas plus connue pour ses fouilles archéologiques.

Histoire

Son existence était déjà connue au II siècle avant JC, mais seule domine la certitude de la présence romaine. Probable lieu de casernement d'une légion romaine chargée de verrouiller cette zone en proie à des troubles avec les Astures. Elle était le siège d'une villa romaine (structure administrative)connue sous le nom de "Asturica Augusta", probable lieu de collecte de l'or extrait des mines toutes proches.

La ville connut de nombreux sièges (410, 459, 714 (par les arabes). Fut une des premières villes espagnoles à se soulever en 1808, renforcée par les troupes britanniques de Moore, la ville tomba quelques mois après face aux troupes napoléoniennes, qui l'abandonnèrent puis la reprirent successivement. Victoire napoléonienne figurant sur l'arc de triomphe. La présence (pour quelques jours seulement) de Napoléon est quasi-certaine, bien qu'il n'ait certainement pas dirigé la bataille.

Personnages illustres

Parmi les personnalités les plus importantes d'Astorga, notons:

Monuments

Monuments religieux

  • La cathédrale Santa María

Imposante cathédrale dont une tour a été reconstruite après s'être effondrée lors du tremblement de terre de Lisbonne.
La construction de la cathédrale a débuté en 1471 et s'est achevée à la fin du siècle suivant.
Sa façade en grès rose et son imposant portail orné de reliefs, avec Saint Jacques au-dessus de l’entrée principale, annoncent son style flamboyant. La façade bigarrée est couverte de scènes bibliques d'une grande vigueur.
L'intérieur se divise en trois nefs abritant trois absides de plan polygonal. Un immense retable doré marque l'apogée du style maniériste, tandis que le musée recèle un trésor de reliquaires sertis de pierreries et d'ostensoirs en argent.
Sur le sommet de la cathédrale figure une statue appelée par les habitants "pedro mato". On peut apercevoir à la jumelle qu'il lui manque un doigt. Cela donne lieu à deux interprétations communément répandues dans la population. Un soldat napoléonien l'aurait prise pour un insurgé et lui aurait tiré une balle (1re int.). Le doigt serait tombé et aurait tué un ou deux soldats français (tout un symbole)(2e int.).

  • L'église Santa Marta, voisine de la cathédrale, elle a autour de sa coupole de riches revêtements de stuc baroque, des retables, des peintures et un beau Pedro de Alcàntara, du XVIe siècle.
  • À côté, la chapelle San Estebán du XVIe siècle, a remplacé une chapelle de la Hermandad, de la Fraternité, et qui existait au XIe siècle.
  • L'église de San Bartolomé possède une tour romane et un portail gothique. Image vénérée de la Virgen de los Dolores, la Vierge des Douleurs.
  • Le couvent de San Francisco, héritier du passage de François d'Assise à Astorga.

Entièrement rénové, il conserve cependant dans son église des vestiges gothiques : arcs, fenêtres et chapiteaux.

A voir également

Dans la ville
  • le palais épiscopal dessiné par Antonio Gaudi (ami de l'évêque de l'époque). Œuvre ressemblant à un château style renaissance. Il abrite le "museo de los caminos", un musée dédié au chemin de Saint Jacques.
  • Musée du Chocolat. La ville a connu une forte activité autour de l'industrie du chocolat au point d'en faire un musée.
  • Maison natale de l'écrivain espagnol Leopoldo Panero.
Aux alentours
  • Différents ponts romains (de taille modeste).
  • La région Maragatería qui s'étend vers les contreforts du Teleno (chaine de montagnes la séparant du Portugal). spécialité la "mantecada", unique en Espagne, sorte de petit biscuit.
  • Ville de Castrillo de los Polvazares", à proximité. Entièrement restaurée et conservée à l'était médiéval (sans antennes ni voiture), cette ville est très visitée car souvent utilisée pour tourner des films du moyen âge.
  • "Las medulas", anciennes mines d'or. les restes sont de magnifiques aiguilles orangées dans une magnifique vallée.

Légendes

Santo Toribio (saint Toribio). Evêque de la ville, il aurait subi d'humiliantes rumeurs sur son absence de chasteté. Malgré tous ses efforts, il finit par être excédé et quitta la ville en se jurant de ne plus y revenir. Arrivé sur une colline qui surplombe la ville (quartier San Justo)), il se serait déchaussé et aurait secoué ses sandales en disant : "de Astorga, ni el polvo" (D'astorga, même pas la poussière j'emmènerai avec moi). S'en est suivi la coïncidence d'une grande sécheresse. Les habitants repentis sont venus reconnaître leurs torts et implorer son retour. De retour sur la colline, il bénit la ville. S'ensuivit la tombée de pluie. Sur son passage les cloches des églises sonnèrent toutes seules.

Fêtes

Fêtes au mois d'août, avec bataille entre les Astures et les Romains.

Gastronomie

Liens internes

Liens externes

  • Portail de l’Espagne Portail de l’Espagne

Ce document provient de « Astorga ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Asturica Augusta de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Asturica Augusta — Saltar a navegación, búsqueda Asturica Augusta Ciudad del Imperio romano …   Wikipedia Español

  • Asturica Augusta — ► Población romana, la actual Astorga (León) …   Enciclopedia Universal

  • Augusta — • A titular see of Cilicia in Asia Minor Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Augusta     Augusta     † …   Catholic encyclopedia

  • Augusta [2] — Augusta (a. Geogr.), Name mehrerer, von römischen Kaisern angelegter, od. neu bevölkerter, od. sonst nach ihm od. einer Kaiserin benannter Städte. 1) (früher Neomagus), Stadt der Tricastini in Gallia narbonensis mit Jupitertempel u. Amphitheater; …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Augusta — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Augusta est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom 2 Saintes chrétiennes …   Wikipédia en Français

  • Augusta Emerita — Die Artikel Emerita Augusta und Mérida (Spanien) überschneiden sich thematisch. Hilf mit, die Artikel besser voneinander abzugrenzen oder zu vereinigen. Beteilige dich dazu an der Diskussion über diese Überschneidungen. Bitte entferne diesen… …   Deutsch Wikipedia

  • Bracara Augusta — Braga Demande de traduction Braga → …   Wikipédia en Français

  • Ab Asturica Burdigalam — Saltar a navegación, búsqueda La calzada 34, Ab Asturica Burdigalam, se recoge en los itinerarios que los funcionarios romanos confeccionaban a modo de guías de viajeros (como los de Antonino, de Rávena o la Tabula Peutingeriana). Unía Astorga… …   Wikipedia Español

  • Ab Asturica Burdigalam — was a Roman road that linked the towns of Asturica Augusta (modern Astorga) in Gallaecia and Burdigala (modern Bordeaux) in Aquitania. The Antonine Itinerary mentions that it ran through Pallantia (Palencia), the pass of Pancorbo, Veleia,… …   Wikipedia

  • Emerita Augusta — (auch Augusta Emerita) war eine römische Stadt im Südwesten Spaniens, aus der sich das heutige Mérida entwickelte. Stadtmodell …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”