Astragale (anatomie)

Os astragale

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Astragale.

Le talus (Talus en latin) ou astragale, est un os du tarse qui s'articule avec le tibia et la fibula, ou péroné, en haut, avec l'os naviculaire en avant et le calcaneus en bas.

L'astragale sert de pivot pour étendre ou fléchir la cheville. Il est recouvert par le tibia sur sa face supérieure et interne, et par le péroné sur sa face externe, l'ensemble formant un système tenon-mortaise.

Du fait qu'il transmet tout le poids du corps, les fractures de cet os (heureusement rares) sont graves et nécessitent un traitement adapté.

On le divise traditionnellement en trois parties; la tête, le col et le corps.

Sommaire

Images du Gray's Anatomy

La tête

C’est la partie antérieure de l’os qui est entièrement articulaire et a une forme sphéroïde qui est divisée en trois champs :

  • Un champ supérieur et antérieur en rapport avec la face postérieure de l’os naviculaire. Cette surface articulaire possède un axe principal qui forme avec l'horizontale un angle (appelé angle de rotation) aigu ouvert en dehors et en haut de 45° environ
  • Un champ intermédiaire triangulaire à base interne en rapport avec le ligament calcanéo-naviculaire plantaire
  • Un champ inférieur postero-médial de forme ovalaire à grand axe oblique en avant et en dehors, et en rapport avec les surfaces articulaires moyenne et antérieure de la face supérieur du calcanéus.

Le col

Il est plus large en dehors qu’en dedans.

La face supérieure

Elle est concave d’avant en arrière et convexe transversalement. Elle donne insertion aux capsules des articulations talo-crurale et mediotarsienne en avant, ainsi qu’aux ligaments tibio-talaire antérieur et médial. Sur la partie médiane s’insère le ligament talo-naviculaire dorsal et en dehors le ligament talo-fibulaire antérieur.


La face inférieure

Elle forme un triangle à base externe. Elle forme une gouttière qui constitue le toit du sinus du tarse. Dans la gouttière se fixent les deux plans du ligament talo-calcanéen interosseux.

La face médiale

Elle donne insertion au ligament tibio-talaire antérieur.

La face latérale

Elle est plus large et on y retrouve les deux crêtes de la face dorsale (collier de Faraboeuf) :

  • Sur la face postérieur s’insère le ligament talo-fibulaire antérieur
  • En avant s’insère la capsule de l'articulation medio-tarsienne médiale.

Le corps

Il constitue les deux tiers postérieurs de l’os et constitue donc la partie la plus volumineuse du talus. Il est de forme à peu près cubique de sorte qu'on lui considère six faces, la face antérieure correspondant à la face postérieure du col.

Il est en grande partie articulaire et forme la trochlée du talus qui s’articule avec le tibia et la fibula.

Il n'est pas exactement dans le prolongement de l'axe du col et de la tête et forme un angle:

  • dans le plan horizontal (appelé angle de déclinaison), obtus ouvert en dedans de 160° environ,
  • dans le plan vertical (appelé angle d'inclinaison), obtus ouvert en bas de 115° environ,

Face supérieure

Elle est articulaire avec la face inférieure de l’épiphyse distale du tibia. Elle forme une poulie plus large en avant qu’en arrière, fortement convexe d’avant en arrière et concave transversalement. Elle présente une gorge médiane, légèrement oblique en avant et en dehors et plus près du bord médial que du bord latéral. La facette latérale est plus étendue et plus saillante que la facette médiale. Son bord latéral est aigu dans la partie moyenne et taillé en biseau en avant et en arrière. La facette médiale est plus petite et bordée en dedans par une arrête mousse.

Face latérale

Elle est en forme d’éventail dont le sommet est en bas et déjeté latéralement par le tubercule talaire latéral. Elle est plane d’avant en arrière mais concave de haut en bas. Sous la surface articulaire, on a le processus talaire externe qui présente l’insertion du ligament talo-calcanéen latéral. En arrière de la surface articulaire, on trouve l’insertion du ligament talo-fibulaire postérieur.

Face médiale

Elle présente en haut une facette articulaire allongée d’avant en arrière en forme de virgule couchée à grosse extremité antérieure. Cette facette est plate et s’articule avec la face latérale de la malléole tibiale. Dans la concavité de la virgule, on trouve l’insertion du ligament tibio-talaire postérieur. En dessous de la grosse extrémité de la virgule déborde le ligament tibio-talaire antérieur. Entre les deux ligaments passe la ligne d’insertion de la capsule de l’articulation talo-crurale.

Face inférieure

Elle est occupée par la surface articulaire calcanéenne en rapport avec la surface talaire postérieure du calacaneus. Elle est de forme ovalaire à grand axe oblique en avant et en dehors. Elle est fortement concave selon son grand axe.

La face postérieure

Elle présente une gouttière oblique en bas et en dedans pour le tendon du muscle long fléchisseur de l’hallux.

La gouttière est encadrée par deux tubercules :

  • Le tubercule médial donne insertion au ligament tibio-talaire postérieur
  • Le tubercule latéral est plus volumineux et quelquefois forme un os surnuméraire: le trigone. Une partie de l’insertion du ligament talo-fibulaire postérieur se situe sur la face latérale. A la pointe, on trouve l’insertion du ligament talo-calcanéen postérieur.


  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Os astragale ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Astragale (anatomie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • astragale — 1. (a stra ga l ) s. m. 1°   Terme d architecture. Moulure embrassant la partie supérieure du fût d une colonne. •   Les moulures, les astragales offrent la même perfection, CHATEAUB. Itin. 197. •   Ce ne sont que festons, ce ne sont qu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ASTRAGALE — s. m. T. d Archit. Moulure ronde qui embrasse l extrémité supérieure d une colonne. Lorsqu elle est employée ailleurs, comme dans la corniche, on l appelle Baguette. Elle est quelquefois en grains longs et ronds, qu on appelle Chapelets. Un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ASTRAGALE — n. m. T. d’Architecture Moulure ronde qui embrasse l’extrémité supérieure d’une colonne. Un chapiteau orné d’astragales. En termes d’Anatomie, il désigne l’Un des os du tarse, le plus gros après le calcanéum ou os du talon. En termes de Botanique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Cheville (Anatomie) — Pour les articles homonymes, voir Cheville. Les ligaments de la partie interne de la cheville. La cheville ou cou de pied est l articulation qui relie la …   Wikipédia en Français

  • Pied (anatomie) — Pour les articles homonymes, voir Pied. Le pied (du latin pedem, accusatif de pes, pedis[1]) est une partie du membre inférieur humain et en constitue son extrémité distale. Il sert à l’homme à se soutenir debout (station verticale) et …   Wikipédia en Français

  • Cheville (anatomie) — Pour les articles homonymes, voir Cheville. Les ligaments de la partie interne de la cheville. La cheville ou cou de pied est l articulation qui relie la jambe et le pied …   Wikipédia en Français

  • Pied (anatomie humaine) — Pour les articles homonymes, voir Pied. Le pied (du latin pedem, accusatif de pes, pedis[1]) est une partie du membre inférieur humain et en constitue son extrémité distale. Il sert à l’homme à se soutenir debout (station verticale) et à marche …   Wikipédia en Français

  • Tarse (anatomie) — Pour les articles homonymes, voir tarse. Sommaire 1 Dans l espèce humaine 2 Chez les Oiseaux 2.1 Chez les …   Wikipédia en Français

  • Ostéologie — L ostéologie est la science qui étudie les os. Sommaire 1 Description d un os 1.1 Tissus osseux 1.2 Os pla …   Wikipédia en Français

  • Squelette humain — Pour les articles homonymes, voir Squelette (homonymie). Vue de face …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”