Astoin

Bayons

Bayons

Ajouter une image

Bayons#Héraldique
Détail
Administration
Pays France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Arrondissement Forcalquier
Canton Turriers
Code Insee abr. 04023
Code postal 04250
Maire
Mandat en cours
Bernard Daumas
2008-2014
Intercommunalité sans
Démographie
Population 257 hab. (2006)
Densité 2 hab./km²
Gentilé Bayonnais
Géographie
Coordonnées 44° 20′ 23″ Nord
       6° 09′ 51″ Est
/ 44.3397222222, 6.16416666667
Altitudes mini. 749 m — maxi. 2111 m
Superficie 125,75 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Bayons est une commune française, située dans le département des Alpes-de-Haute-Provence et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ses habitants sont appelés les Bayonnais.

Sommaire

Géographie

La commune est traversée par la Sasse.

Histoire

La commune de Bayons fusionne avec les communes d’Esparron-la-Bâtie, Astoin et Reynier en 1973[1]. Esparron est citée dès 1200 (sous le nom de castrum Sparronis)[2].

Héraldique

Blason Bayons.svg

Blasonnement :
D'azur, à une fasce d'argent, chargée du mot BAYONS, en caractère de sable, surmontée d'une autre fasce d'argent, et, accompagné en pointe de deux étoiles d'or.[3].

Économie

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
mars 2001 réélu en 2008[4] Bernard Daumas

Démographie

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
748 772 705 729 804 876 854 908 793
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
685 678 719 681 660 629 619 602 567
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
540 501 461 420 433 320 269 208 183
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
136 128 150 138 194 198 263[5] - -
Population sans doubles comptes de 1962 à 1999 ; population municipale en 2006
Sources : INSEE[6], EHESS[1]
Courbe d'évolution démographique de Bayons depuis 1793

Lieux et monuments

  • Itinéraire de découverte : le Sentier des Contes, au Pays des-rochers-qui-parlent [1].

Sur la place, une maison à deux étages de fenêtres cintrées, a pu être une maison seigneuriale[7].

L’église paroissiale Notre-Dame-de-Bethléem, du XIVe siècle, est classée monument historique[8]. Très grande pour le village (35 m de long pour 9 m de large, et une hauteur sous nef de 15 m), elle abritait un prieuré de l’abbaye de l'Ile-Barbe[9]. Sa façade est divisée par des contreforts, le chœur est flanqué de chapelles latérales, le chevet est plat[10]. Les baies de l’abside, de grande taille, et l’œil-de-bœuf de la façade occidentale, donne une belle lumière dans l’église et sur le bénitier installé au centre de la nef[11]. Les chapiteaux sont ornés de feuillages, fleurons, trilobes[12].

Les voûtes ont été refaites plusieurs fois : celle du chœur au XIVe siècle, celle de la nef en 1664[13].

Le retable du XVIIe siècle, peint par Nicolas Mignard, classé au titre objet[14], est très richement décoré, l’Adoration des mages est représentée sur trois compartiments[15]. La cloche date de 1510, elle aussi est classée au titre objet[16], [17]. Les fonts baptismaux, détruits, dataient du XVIe ou du XVIIe siècle, et étaient classés[18].

Au-dessus du village de Bédoin, une tour rectangulaire à moitié écroulée subsiste sur un éperon rocheux, des XIIIe ou XIVe siècles[19].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Articles de Wikipédia

Liens externes

Sources

Notes

  1. a  et b EHESS, notice communale de Bayons sur la base de données Cassini, consultée le 23 juillet 2009
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, Genève : Librairie Droz, 1990. Collection Publications romanes et françaises, volume CVCIII. Volume II : Formations non-romanes ; formations dialectales § 22201, p 1189
  3. name=armorialProvence
  4. Site de la préfecture des AHP
  5. INSEE, population municipale au 1er janvier 2006, consulté le 9 janvier 2009
  6. Bayons sur le site de l’INSEE
  7. Raymond Collier, La Haute-Provence monumentale et artistique, Digne, 1986, 559 p., p 270
  8. Arrêté du 16 novembre 1891, notice de la Base Mérimée, consultée le 25 octobre 2008
  9. Raymond Collier, op. cit., p 88
  10. Raymond Collier, op. cit., p 75-78
  11. Jacques Morel, Guides des Abbayes et des Prieurés : chartreuses, prieurés, couvents. Centre-Est & Sud-Est de la France, Éditions aux Arts, Paris, 1999. (ISBN 2-84010-034-7), p 59
  12. Raymond Collier, op. cit., p 158-159
  13. Raymond Collier, op. cit., p 88
  14. Arrêté du 20 janvier 1936, notice de la Base Palissy, consultée le 28 octobre 2008
  15. Raymond Collier, op. cit., p 471
  16. Raymond Collier, op. cit., p 529
  17. Arrêté du 4 janvier 1944, notice de la Base Palissy, consultée le 28 octobre 2008
  18. Arrêté du 20 janvier 1944, notice de la Base Palissy, consultée le 28 octobre 2008
  19. Raymond Collier, op. cit., p 312
  • Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur Portail de la Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • Portail des communes de France Portail des communes de France
Ce document provient de « Bayons ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Astoin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • François Astoin — a ouvert en 1760 une fabrique d indiennes dans le centre d Aix en Provence au XVIIIème siècle siècle. Cette activité était redevenue légale en 1759, le Conseil d État ayant mis fin à l édit de 1686 qui les prohibait[1]. Ses parents étaient… …   Wikipédia en Français

  • Bayons — 44° 20′ 23″ N 6° 09′ 51″ E / 44.3397222222, 6.16416666667 …   Wikipédia en Français

  • Anciennes Communes Des Alpes-de-Haute-Provence — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département des Alpes de Haute Provence qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes des Alpes-de-Haute-Provence — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département des Alpes de Haute Provence qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples… …   Wikipédia en Français

  • Anciennes communes des alpes-de-haute-provence — Cette page retrace toutes les anciennes communes du département des Alpes de Haute Provence qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les simples… …   Wikipédia en Français

  • Jean-Michel Sibillon — est issu de Bessenay (Ouest du Lyonnais) et a ouvert en 1758 une fabrique à Valabre, entre Aix en Provence et Gardanne. Sommaire 1 Biographie 2 Notes et références 3 Voir aussi …   Wikipédia en Français

  • Liste des anciennes communes des Alpes-de-Haute-Provence — Cette page vise à retracer toutes les anciennes communes du département des Alpes de Haute Provence qui ont existé depuis la Révolution française, ainsi que les créations et les modifications officielles de nom. La liste ne contient pas les… …   Wikipédia en Français

  • François Nardi — (1861–1936) est un peintre français d’origine italienne et un des maîtres de la peinture provençale. François Nardi par Lovis Corinth, 1887. Hst, 55 x 46 cm. Collection particulière François Nardi (Nice, 1861 – Toulon, 1936) est un jeune peintre… …   Wikipédia en Français

  • Clumanc — 44° 01′ 28″ N 6° 23′ 02″ E / 44.0244444444, 6.38388888889 …   Wikipédia en Français

  • Editeurs français de cartes postales — Éditeurs français de cartes postales Cet article constitue une page visant à regrouper par ordre alphabétique tous les éditeurs français de cartes postales. L Éditeur de cartes postales est celui qui prend l initiative et le risque financier de… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”