Association pour le droit à l'initiative économique

L'association pour le droit à l'initiative économique (Adie, se prononce adi) est une association française reconnue d'utilité publique depuis 2005 (Décret du 10 janvier 2005, publié au Journal Officiel le 15 janvier 2005), dont le but est de permettre à des personnes exclues du système bancaire traditionnel de créer leur propre entreprise, grâce au microcrédit. L'Adie est présente sur tout le territoire français, ainsi que dans les DOM et certains TOM.

Sommaire

Historique

L'Adie a été créée en 1989 par Maria Nowak, qui en demeure la présidente-fondatrice, et est dirigée depuis 2011 par Catherine Barbaroux. Depuis 2005, l'Adie a la possibilité d'octroyer des prêts à taux d'intérêt positif à des publics bien définis en se refinançant auprès d'acteurs financiers (Article L511-6 du code monétaire et financier) ainsi que des prêts d'honneurs octroyés sur ressources propres.

Fonctionnement interne

Son organisation

L'Adie dispose d'un réseau de 19 directions régionales (460 permanents et 1 500 bénévoles), de 130 antennes et de 380 permanences implantées notamment dans les quartiers sensibles.

Sa gouvernance

  • Le Conseil d’administration

L’Adie est administrée par un Conseil de 23 membres élus pour deux ans par les adhérents. Le Conseil d’administration est composé des différents acteurs impliqués au sein de l’association (bénévoles, créateurs financés par l’Adie, présidents de comités de crédit, anciens chefs d’entreprise, personnalités issues du monde de la finance, de l’administration ou de grandes entreprises, ainsi que quatre partenaires institutionnels (Caisse des Dépôts et Consignations, Crédit Mutuel, Crédit Coopératif et BNP Paribas). Conformément aux statuts et au règlement intérieur de l’Association, le Conseil se réunit quatre fois par an pour fixer les orientations stratégiques de l’association, agréer de nouveaux membres, arrêter son budget et ses comptes annuels, etc.

  • Le Bureau

Le Bureau est élu au sein du Conseil d’administration. Il se réunit en moyenne tous les quinze jours. Son rôle est de suivre le fonctionnement de l’Association et de rendre compte au Conseil des décisions prises dans ce cadre. Le Bureau fixe la politique de recrutement et de rémunération, définit les politiques enmatière de crédit, d’accompagnement et de partenariat. Ilnomme les présidents de comités de crédit et détermine l’organisation générale des services de l’Association.

  • Les comités spécialisés

Trois comités spécialisés ont été créés par le Conseil d’administration :

    • le Comité de surveillance est chargé d’orienter et de contrôler l’unité de gestion des prêts créée au sein de l’Adie.
    • le Comité national des bénévoles est à la fois un observatoire du bénévolat, l’interlocuteur privilégié des bénévoles et un organe de consultation en matière d’organisation.
    • le Comité d’audit contrôle l’audit interne et définit ses priorités.
  • La Direction

Dans le cadre des directives et délégations qui lui sont données par la Présidente, le Directeur général a la responsabilité de l’ensemble des fonctions nécessaires à la vie de l’Association. Il s’appuie sur les différents directeurs de départements du siège et sur un dispositif de contrôle interne.

  • Les comités de crédit

Un comité de crédit se réunit, dans chaque territoire Adie et au moins une fois par semaine, pour décider des dossiers statistiquement les plus risqués. Ces réunions peuvent être physiques ou à distance, via le téléphone ou Internet.

Fonctionnement externe

Les bénéficiaires

L'Adie peut être contactée par des personnes au chômage ou au RSA, généralement exclues du système bancaire classique, c'est-à-dire auxquelles les banques ne souhaitent pas accorder de prêts ou même ouvrir un compte. Cela peut être la conséquence d'une difficulté passagère (interdit bancaire, etc.) ou, le plus souvent, d'un projet d'un trop faible montant.

Le futur créateur d'entreprise (ou de microprojet) rencontre alors un conseiller, permanent de l'Adie, qui monte un dossier de prêt. Ce dossier est ensuite examiné en comité de crédit qui accorde ou non les fonds sollicités. L'examen porte principalement sur les motivations de la personne et sur sa capacité à être autonome. Le comité de crédit peut solliciter l'aide d'un bénévole de l'association qui aura pour mission d'accompagner le créateur d'entreprise et l'aider à surmonter les obstacles qui jalonnent la création d'entreprises (inscription, impôts, etc.)

Ses partenaires

* Les partenaires publics :

Agence française de développement, Agence nationale des services à la personne, Agence nationale pour l’emploi, Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances, Association des maires de grandes villes de France, Association des départements de France, Association des régions de France, Caisse des dépôts et consignations, Conseil national des missions locales, Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle, Délégation interministérielle à l’innovation, à l’expérimentation sociale et à l’économie sociale direction de l’accueil, de l’intégration et de la citoyenneté, Direction du commerce, de l’artisanat, des services et des professions liberales, Direction générale de l’action sociale, Fonds de garantie pour l’insertion économique, Fonds européen d’investissement, Fonds social européen, Ministère de l’outremer, Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative, Ratp, Régime social des indépendants

   * Les partenaires privés :

Aedian, Agir Graphic, Airness, Arkea, Axa Banexi, Banque fédérale des banques populaires, Bird & bird, BNP pam, BNP Paribas, Boston consulting group, Boutiques de gestion, Burson-Marsteller, Caisse centrale de mutualité sociale agricole – ccmsa, Ciel, Covea finance, Crédit coopératif, Crédit immobilier de France, Crédit Mutuel, La Croix, Equitel, Fédération nationale des Cuma – Fncuma, Fédération nationale du Crédit Agricole, Finama, Financière Atlas, Finansol, Fondation Anber, Fondation Blancmesnil, Fondation BMW Group France, Fondation BNP Paribas, Fondation Cetelem, Fondation Citigroup, Fondation d’entreprise Accenture, Fondation d’entreprise internationale Carrefour, Fondation Demeter, Fondation Elle, Fondation JM Bruneau, Fondation HSBC pour l’éducation, Fondation Le Roch - Les Mousquetaires, Fondation Levi Strauss, Fondation Lormouet, Fondation RTE, Fondation Schneider Electric, Fondation solidarite SNCF, Fondation SFR, Fondation Total, Fondation Veolia Environnement, Fondation Vinci pour la Cité, France 3, France Active, France Initiative, Free, Gandi.net, Groupama, Hewlett Packard, Hogan & Hartson, HSBC, IMS Entreprendre pour la Cité, Institut Vedior, Institut du groupe Vedior France pour la diversité et l'égalité des chances, Inergie, Kea & Partners, Laser, Latham & watkins, Linklaters, Macif, Microsoft, Mondial Assistance, Moneygram, Natixis, Occurrence, Oseo, Primagaz, Prolea Sofiproteol, Renault retail group, Société Générale, SGAM, Société Suisse de Réassurance, Solidarités nouvelles face au chômage, Union des Banques Suisses – UBS, Union nationale interprofessionnelle pour l’emploi dans l’industrie et le commerce, Young & Rubicam

Grâce à son intégration dans le tissu local, l'Adie est partenaire d'un grand nombre d'organismes (chambres de commerce, conseillers de gestion, etc.). Ainsi, les bénéficiaires des prêts Adie (créateurs d'entreprises) sont très souvent éligibles aux fonds des Conseils généraux, et les créateurs d'entreprises bénéficient encore pendant un an des prestations sociales (RSA ou allocations chômage).

Chiffres

En janvier 2011, l'Adie avait octroyé, depuis sa création, plus de 93 000 microcrédits permettant la création de plus de 89 000 entreprises et de plus 92 000 emplois (chiffres issus du Rapport Annuel 2010 de l'association, disponible sur le site institutionnel). En 2010, l'Adie a délivré 12 023 microcrédits. Les entreprises créées affichent un taux de pérennité de 65% à deux ans.


Nombre de microcrédits accordés par l'Adie depuis sa création
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998
34 91 159 278 388 698 852 1276 1492
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
1 929 2 844 3 563 4 618 5 349 5 587 6 740 7 570 9 853
2008 2009 2010
12 824 14 581 12 023


Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Association pour le droit à l'initiative économique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Association Pour Le Droit À L'initiative Économique — L association pour le droit à l initiative économique (Adie, se prononce adi) est une association française dont le but est d aider des personnes exclues du système bancaire traditionnel à créer leur propre entreprise, grâce au microcrédit. L… …   Wikipédia en Français

  • Association pour le droit a l'initiative economique — Association pour le droit à l initiative économique L association pour le droit à l initiative économique (Adie, se prononce adi) est une association française dont le but est d aider des personnes exclues du système bancaire traditionnel à créer …   Wikipédia en Français

  • Droit à l'Energie SOS Futur — Création 2000 Type ONG Siège Paris  France Président Pierre Jean Coulon Site Web …   Wikipédia en Français

  • Droit de l'homme — Droits de l homme La Déclaration des droits de l homme et du citoyen de 1789. Les droits de l homme[1] sont un concept selon lequel tout être humain possède des droits …   Wikipédia en Français

  • Association Internationale De Droit Économique — L Association internationale de droit économique (AIDE) est une association scientifique internationale francophone. Elle regroupe des juristes et des économistes, des gestionnaires et des politologues, théoriciens et praticiens, qui estiment… …   Wikipédia en Français

  • Association internationale de droit economique — Association internationale de droit économique L Association internationale de droit économique (AIDE) est une association scientifique internationale francophone. Elle regroupe des juristes et des économistes, des gestionnaires et des… …   Wikipédia en Français

  • Association internationale de droit économique — L Association internationale de droit économique (AIDE) est une association scientifique internationale francophone. Elle regroupe des juristes et des économistes, des gestionnaires et des politologues, théoriciens et praticiens, qui estiment… …   Wikipédia en Français

  • Droit de l'environnement en France — Chronologie du droit de l environnement en France Cette chronologie du droit de l’environnement en France montre l’évolution du droit de l environnement en France de ses débuts au XVIIIe siècle à nos jours. Sommaire 1 Chronologie 1.1 Avant… …   Wikipédia en Français

  • Cour Européenne des Droit de l'Homme — Cour européenne des droits de l homme  À ne pas confondre avec la Cour de justice des Communautés européennes (voir aussi Cour européenne) Cour européenne des droits de l homme Création 1959 Type Organe juridictionnel du Conseil de l Europe… …   Wikipédia en Français

  • Agence de coopération et d'information pour le commerce international (ACICI) — L’ACICI, ou l’Agence de coopération et d’information pour le commerce international[1], est une organisation intergouvernementale basée à Genève dont le mandat est d’aider les pays les moins favorisés (PMF) à mener une diplomatie commerciale plus …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”