Association nationale des anciennes déportées et internées de la résistance

Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance

L’Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance (ADIR) rassemble des résistantes emprisonnées ou déportées du fait de leur engagement.

Elle fut précédée par la création, en 1944, de l’Amicale des prisonnières de la Résistance (APR), regroupant des résistantes internées dans les prisons françaises (notamment à Fresnes et à La Santé) qui, une fois libérées, voulaient préparer l’accueil des déportées.

De leur côté, plusieurs résistantes déportées à Ravensbrück (principal camp d’internement de femmes) envisageaient de fonder, à leur retour en France, une association qui leur permettrait de prolonger les liens noués dans les camps et d’honorer la mémoire de leurs camarades disparues.

De la rencontre de ces deux projets est née l’ADIR, peu de temps après le retour des déportées de Ravensbrück. Ses statuts ont été déposés le 22 juillet 1945.

L’ADIR est alors la seule association de femmes dans un monde de combattants essentiellement masculin. Leur volonté était de poursuivre la solidarité qui les avait unies dans les sections féminines des prisons, dans les convois de femmes, dans les camps et les prisons de femmes en Allemagne.

« Nous nous sommes réunies entre femmes seulement […] : cet esprit de fraternité que nous voulons toutes prolonger et faire fructifier naît de la connaissance directe que les unes ont des autres, des souvenirs communs et des souffrances partagées » Jane Sivadon, première présidente de l'ADIR, lors de l’assemblée générale constitutive du 4 novembre 1945.

L'association a été également présidée par Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002).

Lors de sa dissolution en 2006, les archives de l'ADIR ont été déposées à la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC), à Nanterre : on y trouve notamment la liste des résistantes déportées à Ravensbrück, 90 fiches biographiques de résistantes mortes en déportation, ainsi que de nombreux documents sur les expérimentations pseudo-scientifiques exercées dans les camps et toutes les activités de l’association après la guerre pour obtenir l’indemnisation des victimes de ces pratiques (stérilisation, expériences hématologiques, inoculation du typhus et du choléra au camp de Mauthausen…).

  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de la Résistance française Portail de la Résistance française
  • Portail des femmes Portail des femmes
Ce document provient de « Association nationale des anciennes d%C3%A9port%C3%A9es et intern%C3%A9es de la R%C3%A9sistance ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Association nationale des anciennes déportées et internées de la résistance de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Association Nationale Des Anciennes Déportées Et Internées De La Résistance — L’Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance (ADIR) rassemble des résistantes emprisonnées ou déportées du fait de leur engagement. Elle fut précédée par la création, en 1944, de l’Amicale des prisonnières de la… …   Wikipédia en Français

  • Association nationale des anciennes Déportées et Internées de la Résistance — L’Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance (ADIR) rassemble des résistantes emprisonnées ou déportées du fait de leur engagement. Elle fut précédée par la création, en 1944, de l’Amicale des prisonnières de la… …   Wikipédia en Français

  • Association nationale des anciennes deportees et internees de la Resistance — Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance L’Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance (ADIR) rassemble des résistantes emprisonnées ou déportées du fait de leur engagement. Elle… …   Wikipédia en Français

  • Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance — L’Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance (ADIR) rassemble des résistantes emprisonnées ou déportées du fait de leur engagement. Elle inclut par ailleurs dans ses rangs des femmes prises comme otages, par… …   Wikipédia en Français

  • Geneviève de Gaulle-Anthonioz — Plaque commémorative sur la maison de Geneviève de Gaulle, 10 rue de Robien à Rennes. Geneviève de Gaulle, née le 25 octobre 1920 à Saint Jean de Valériscle (Gard) et décédée le 14 février  …   Wikipédia en Français

  • Paule Bernard — Paule Bernard, née Paule Dupont le 20 octobre 1920 à Paris et décédée le 28 septembre 1974, était une infirmière et aventurière française. Sommaire 1 Biographie 2 Distinctions …   Wikipédia en Français

  • ADIR — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.   Sigles d’une seule lettre   Sigles de deux lettres   Sigles de trois lettres > Sigles de quatre lettres …   Wikipédia en Français

  • Roms —  Pour l’article homophone, voir Rome (homophones). Roms (Tsiganes, Gitans, Sinti, Manouches, Nouchs, Romanichels) Populations Population totale De 6 à 20 millions (dans le monde, en 2000) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”