Association femmes solidaires

Femmes solidaires

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Union des femmes.

L'association Femmes solidaires, anciennement Union des femmes françaises (UFF), est un mouvement pour la défense et le développement des droits des femmes et pour la parité et la solidarité internationale.

Sommaire

Présentation

Femmes solidaires est un mouvement féministe d'éducation populaire national composé de plus de 185 associations locales. Les valeurs fondatrices de l'association sont la laïcité, la mixité, l'égalité pour les droits des femmes, la paix et la liberté. L'association dispose actuellement d'environ 30 000 membres et publie le mensuel Clara Magazine.[1] Son engagement social a pour but de lutter contre toute forme de discrimination ou de domination, notamment dans les domaines du droits et de l'accès à l'emploi, de l'égalité des femmes et des hommes au travail, de la parité ou de la lutte contre les violences faites aux femmes.

Elle bénéficie d'un statut consultatif spécial auprès des Nations unies. L'association s'implique également dans des campagnes de solidarités internationales[réf. nécessaire] et travaille avec de nombreuses associations de femmes[réf. nécessaire] dans différents pays du monde.

Historique

Issue des comités féminins de la Résistance, l'Union des femmes françaises est créée par un Congrès le 21 décembre 1944. Elle se révèle rapidement liée au Parti communiste français, sous la houlette de Jeannette Vermeersch, qui en fait pendant les années de Guerre froide, une organisation communiste de masse[1].

L'Union des femmes françaises a, à ce titre, accompagné activement les pages les plus sinistres de l'histoire du Parti Communiste Français. Ce mouvement a notamment été un des complices actif de la politique d'extermination massive des prisonniers (politiques ou de guerre) menée par les communistes au Vietnam, sous l'appellation "politique de clémence d'Ho Chi Minh", dans des camps où le taux de mortalité dépassait celui des camps de concentration allemands. L'Union des Femmes Françaises servait notamment de relai de propagande pour accréditer l'idée que les prisonniers en voie d'extermination étaient bien traités et pour diffuser les auto-critiques extorquées aux malheureux sous la torture par leurs bourreaux. [2] [3] [4].


L'Union des femmes françaises devient Femmes solidaires en 1998.

Personnalités membres

Notes et références

  1. Emmanuel Naquet, "Ligues et associations", dans Jean-Jacques Becker et Gilles Candar (dir.), Histoire des gauches en France, volume 2, La Découverte, Paris, 2004, p.104
  2. "Prisonnier au camp 113", Claude Bayle
  3. "Oublié 23 ans dans les goulags Vietminh" Huynh Ba Xuan
  4. "Face à la mort" Marcela Feraru (ECPA)

Lien externe

  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail des femmes Portail des femmes
Ce document provient de « Femmes solidaires ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Association femmes solidaires de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Femmes Solidaires — Pour les articles homonymes, voir Union des femmes. L association Femmes solidaires, anciennement Union des femmes françaises (UFF), est un mouvement pour la défense et le développement des droits des femmes et pour la parité et la solidarité… …   Wikipédia en Français

  • Femmes solidaires — Pour les articles homonymes, voir Union des femmes. L association Femmes solidaires, anciennement Union des femmes françaises (UFF), est un mouvement pour la défense et le développement des droits des femmes et pour la parité et la solidarité… …   Wikipédia en Français

  • Association Pour Une Solidarité Syndicale Étudiante — Pour les articles homonymes, voir ASSÉ. Logo de l ASSÉ L Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) est un syndicat étudiant québécois fondé en février 2001 à Sherbrooke qui regroup …   Wikipédia en Français

  • Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante — Pour les articles homonymes, voir ASSÉ. Logo de l ASSÉ L Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) est un syndicat étudiant québécois fondé en février 2001 à Sherbrooke qui regroup …   Wikipédia en Français

  • Association pour une solidarite syndicale etudiante — Association pour une solidarité syndicale étudiante Pour les articles homonymes, voir ASSÉ. Logo de l ASSÉ L Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) est un syndicat étudiant québécois fondé en février 2001 à Sherbrooke qui …   Wikipédia en Français

  • Association pour une solidarité syndicale étudiante — Pour les articles homonymes, voir ASSÉ. Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) Contexte général Zone d’influence …   Wikipédia en Français

  • Union des Femmes Françaises — Femmes solidaires Pour les articles homonymes, voir Union des femmes. L association Femmes solidaires, anciennement Union des femmes françaises (UFF), est un mouvement pour la défense et le développement des droits des femmes et pour la parité et …   Wikipédia en Français

  • Union des femmes françaises — Femmes solidaires Pour les articles homonymes, voir Union des femmes. L association Femmes solidaires, anciennement Union des femmes françaises (UFF), est un mouvement pour la défense et le développement des droits des femmes et pour la parité et …   Wikipédia en Français

  • Collectif national pour les droits des femmes — Le Collectif national pour les droits des femmes, constitué le 24 janvier 1996, regroupe des associations féministes , des syndicats comme la CGT et Solidaires et des partis politiques de gauche et d extrême gauche. Il s est constitué à la suite… …   Wikipédia en Français

  • Bertrand-Moulin — Bertrand Moulin, né le 17 avril 1944 à Coutances et mort le 9 février 2006, est un peintre français. Biographie Bertrand Moulin (Capture d écran d une vidéo de l Encyclopédie audiovisuelle de l art contemporain) …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”