Association canadienne-francaise de l'Alberta

Association canadienne-française de l'Alberta

L'Association canadienne-française de l'Alberta (l'ACFA) est une association canadienne qui a pour but de donner aux francophones de la province un moyen de se réunir et de créer une communauté vivante et dynamique.

Avant l'ACFA

Le français en Alberta date des premières missions d'exploration euro-canadiennes en Alberta. Les liens familiaux, commerciaux et quasi-diplomatiques furent établies entre les coureurs de bois, voyageurs et engagés des compagnies de traite de fourrure et les premières nations le long des cours d'eau. Deux conséquences de ces alliances entre peuples des Canadiens franco-catholiques et nations cries et ojibways furent d'abord la naissance de la nation métisse, mais aussi l'établissement des premières communautés contemporaines sur les terres qui étaient pour devenir l'Alberta.

L'établissement de missions et de colonies, parsemées à travers l'Alberta fut le résultat principalement des ordres religieux. L'église catholique s'était donnée comme vocation l'évangélisation et la "civilisation" des populations autochtones, ainsi que des populations isolées de l'Ouest. Les Oblats, les Soeurs de l'Assomption, les Soeurs grises, les Filles de Jésus, pour en nommer quelques-uns, ont établi les premiers services de santé, d'éducation et de services sociaux pendant le XIXe siècle. La Compagnie de la Baie d'Hudson s'appuyaient sur ces ordres religieux pour assurer l'ordre, la paix et les services de base dans l'Ouest dans les missions comme Saint-Albert, Lac Saint-Anne, Lac-la-Biche et Fort Edmonton.

Avec la colonisation croissante de la fin du XIXe siècle, davantage de gens d'affaire, d'agriculteurs, d'administrateurs et de professionnels francophones s'établissent dans les communautés en éclosion à travers l'Alberta. Ces derniers s'associent principalement aux nouvelles paroisses, aux comités et clubs culturels, aux partis politiques et aux grandes associations et sociétés dites "nationales" canadienne-françaises tels que la Société Saint-Jean-Baptiste et la Société du parler français.

Les Terres de Rupert, et subséquemment les Territoires du Nord Ouest se sont dotés d'une administration officiellement bilingue jusqu'aux années 1890. Mais c'est à ce moment que l'assemblée territoriale se met à attaquer systématiquement le fait français dans l'administration publique et l'éducation. Cette attaque incite un malaise au sein de la communauté franco-albertaine; il devient davantage évident que les sociétés nationales canadiennes-françaises mais à base locales sont inadéquates pour bien représenter les besoins de l'ensemble des francophones de l'Alberta.

Liens externes

Site de l'association

  • Portail du Canada Portail du Canada
Ce document provient de « Association canadienne-fran%C3%A7aise de l%27Alberta ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Association canadienne-francaise de l'Alberta de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Association Canadienne-française De L'Alberta — L Association canadienne française de l Alberta (l ACFA) est une association canadienne qui a pour but de donner aux francophones de la province un moyen de se réunir et de créer une communauté vivante et dynamique. Avant l ACFA Le français en… …   Wikipédia en Français

  • Association canadienne-française de l'alberta — L Association canadienne française de l Alberta (l ACFA) est une association canadienne qui a pour but de donner aux francophones de la province un moyen de se réunir et de créer une communauté vivante et dynamique. Avant l ACFA Le français en… …   Wikipédia en Français

  • Association canadienne-française de l'Alberta — L Association canadienne française de l Alberta (l ACFA) est une association canadienne qui a pour but de donner aux francophones de la province un moyen de se réunir et de créer une communauté vivante et dynamique. Sommaire 1 Avant l ACFA 2… …   Wikipédia en Français

  • Canadienne-française — Canadiens français  Le terme Canadiens français est fréquemment confondu avec Québécois, qui signifie un habitant du Québec.  Ne doit pas être confondu avec Acadiens, Cadiens, Brayons ou Métis …   Wikipédia en Français

  • Canadienne française — Canadiens français  Le terme Canadiens français est fréquemment confondu avec Québécois, qui signifie un habitant du Québec.  Ne doit pas être confondu avec Acadiens, Cadiens, Brayons ou Métis …   Wikipédia en Français

  • Association des universités de la francophonie canadienne — L Association des universités de la francophonie canadienne est un organisme canadien qui assure la promotion de l enseignement universitaire à destination des minorités francophones du Canada hors Québec et la coopération entre ses institutions… …   Wikipédia en Français

  • Association Catholique De La Jeunesse Canadienne-française — L Association catholique de la jeunesse canadienne française ou ACJC est une association catholique québécoise formée en 1904 pour contrer les tendances laïcisantes manifestées au sein de la Ligue de l enseignement. Fondée par le jésuite Samuel… …   Wikipédia en Français

  • Association catholique de la jeunesse canadienne-francaise — Association catholique de la jeunesse canadienne française L Association catholique de la jeunesse canadienne française ou ACJC est une association catholique québécoise formée en 1904 pour contrer les tendances laïcisantes manifestées au sein de …   Wikipédia en Français

  • Association catholique de la jeunesse canadienne-française — L Association catholique de la jeunesse canadienne française ou ACJC est une association catholique québécoise formée en 1904 pour contrer les tendances laïcisantes manifestées au sein de la Ligue de l enseignement. Fondée par le jésuite Samuel… …   Wikipédia en Français

  • Civilisation canadienne-française — Canadiens français  Le terme Canadiens français est fréquemment confondu avec Québécois, qui signifie un habitant du Québec.  Ne doit pas être confondu avec Acadiens, Cadiens, Brayons ou Métis …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”