Association Valentin Haüy (AVH)

Association Valentin Haüy

Créée en 1889 par Maurice de La Sizeranne, l'Association Valentin Haüy au service des aveugles et des malvoyants a été reconnue d'utilité publique en 1891. En France, 65.000 personnes sont aveugles, et 1,2 million sont malvoyantes (près d’un quart des personnes âgées de plus de 75 ans sont atteintes de malvoyance). L’Association Valentin Haüy (AVH) a pour vocation d’aider les aveugles et les malvoyants à sortir de leur isolement, et de leur apporter les moyens de mener une vie normale. L’action de l’Association s’appuie sur 3700 bénévoles, dont plus de 3000 en régions, et 490 salariés, voyants ou handicapés visuels.


Sommaire

Histoire

Jusqu'au 18ème siècle

Jusqu’au 18ème siècle, l’histoire des aveugles se confond avec celle de tous les autres exclus. Les moins favorisés mendient ou vivent d’expédients. C’est la publication par Diderot, le 9 juin 1749, de sa « Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient », ouvrage évoquant notamment le mathématicien aveugle Saunderson (1682-1739), qui va changer l’image des aveugles dans la société. Et ce n’est que 36 ans plus tard, en 1785, que la première école pour aveugles est fondée par Valentin Haüy (1745-1822).

La première école pour aveugles

Valentin Haüy, homme de lettres pratiquant outre le latin, le grec et l’hébreu, une dizaine de langues vivantes, s’intéresse d’abord en curieux au sort des personnes aveugles et, à la suite de Diderot, à leur « psychologie ». En 1771, choqué à la vue d’un triste spectacle mettant en scène des aveugles à la Foire Saint-Ovide, il se passionne pour l’éducation des aveugles et ambitionne de leur apprendre à lire. Dans cette intention, il fait réaliser des caractères spéciaux en relief et mobiles et, en 1784, entreprend avec succès d’instruire un jeune homme aveugle. À la demande de la Société Philanthropique, il prend en charge d’autres jeunes gens aveugles, garçons et filles. L’Institution des Enfants Aveugles est née. Nationalisée en 1791 par l’Assemblée constituante, puis rattachée en 1800 à l’hospice des Quinze-Vingts, l’école reprend son autonomie sous la Restauration, en 1815, sous le nom d’Institution Royale des Jeunes Aveugles. C’est dans cette institution que Louis Braille (1809-1852), alors jeune aveugle de 10 ans, entre comme élève en 1819 et y apprend à lire au moyen des caractères en relief imaginés par Valentin Haüy. En 1821, Charles Barbier de La Serre, ancien capitaine d’artillerie passionné d’écriture rapide, vient présenter son système d’écriture nocturne à l’Institution Royale des Jeunes Aveugles. Louis Braille se passionne pour le système ingénieux de points en reliefs inventé par Barbier, mais qui présente l’inconvénient de ne transcrire que les sons, supprimant l’orthographe, la grammaire, la ponctuation et ignorant les chiffres. Entreprenant ses propres recherches sur cette base, Louis Braille met alors au point, à l’âge de 16 ans, le système d’écriture qui porte son nom : le braille. Celui-ci fera l’objet en 1829 d’une première publication : « Procédé pour écrire les paroles, la musique et le plain-chant au moyen de points à l’usage des aveugles et disposés pour eux ». Nommé professeur en 1828, Louis Braille poursuivra ses travaux et ses recherches au sein de l’Institution, où il meurt à l’âge de 43 ans, en 1852.

Création de l’Association Valentin Haüy

Quelque 15 années plus tard, l’Institution, installée depuis 1844 dans le bâtiment qu’elle occupe encore aujourd’hui boulevard des Invalides à Paris, et devenue en 1848 l' Institut National des Jeunes Aveugles (INJA), accueille un nouvel élève, Maurice de La Sizeranne (1857-1924), devenu aveugle par accident à l’âge de 9 ans. À la fin de ses études, en 1878, il est nommé professeur de musique à l’ Institut National des Jeunes Aveugles (INJA). Passionné par le développement du système braille, et notamment par la création d’une nouvelle méthode abréviative de l’écriture braille, il renonce à toute activité professionnelle dès 1880, pour se consacrer entièrement à la cause des aveugles. Il crée des journaux et des revues en braille, dont le « Louis Braille » et le « Valentin Haüy », il crée en 1886 une bibliothèque braille et la « bibliothèque Valentin Haüy », constituée d’abord de sa bibliothèque personnelle. En 1889, il fonde l’Association Valentin Haüy, dont il assumera les fonctions de Secrétaire Général pendant 35 ans, jusqu’à sa mort en 1924.

Organisation

L’Association Valentin Haüy (AVH) est une association loi de 1901. À ce titre, elle est organisée autour d’une assemblée générale, d’un conseil d’administration et d’un Président assisté d’un bureau. L’AVH est une association de bénévoles. Son fondateur, Maurice de La Sizeranne, a tenu à inscrire dans les statuts de l’association l’obligation de la parité entre personnes voyantes et personnes déficientes visuelles au sein de ses instances dirigeantes, parité qui s’est révélée source de créativité et d’efficience. Au conseil d’administration comme au bureau de l’Association, le nombre de déficients visuels est au moins égal à celui des voyants. Un grand nombre de handicapés visuels travaillent également, comme bénévoles ou salariés, au sein de l’association.

L’Association Valentin Haüy est membre du Comité de la Charte.

Activités

L’action de l’AVH s’appuie sur 3.700 bénévoles, dont plus de 3.000 en régions, et 490 salariés, voyants ou handicapés visuels. Ses très nombreuses activités, développées depuis plus d’un siècle grâce à la générosité de ses donateurs, se répartissent en trois grands domaines :

Activités du siège

Le Siège, situé 5 rue Duroc à Paris 7ème48°50′52″N 2°18′50″E / 48.84778, 2.31389, pilote l’ensemble des services proposés par l’Association et abrite dans ses murs :

  • Une médiathèque qui prête gratuitement aux personnes aveugles ou malvoyantes :
    • 2 500 livres audio (ou livres sonores) sur CD enregistrés au format DAISY
    • 20 000 livres en braille intégral et abrégé (200 000 volumes, ce qui représente le plus important fonds braille francophone du monde)
    • 5 000 partitions en braille musical
    • 150 films en audiodescription
    • 2000 ouvrages en gros caractères.

Les services sont offerts soit sur place (5 rue Duroc à Paris), soit à distance par téléphone ou Internet. En plus du prêt de documents, la Médiathèque propose des animations autour du livre et des services personnalisés de recherches bibliographiques et d’aide à la recherche documentaire. Les visiteurs disposent d’ordinateurs adaptés, de lecteurs Daisy, de machines à lire, de téléagrandisseurs.

  • un service d’enseignement du braille par correspondance
  • un service de vente de matériels adaptés, testés et souvent subventionnés par l’Association, vendus sur Internet, par correspondance ou en boutique
  • un centre d’enregistrement permettant d’une part la production de livres audio (ou livres sonores) au format Daisy, d’autre part de films enregistrés avec le procédé Audiovision (procédé consistant à introduire des commentaires concis entre les dialogues pour décrire aussi bien le contenu des images que le déroulement de l'action),
  • un Centre d’Évaluation et de Recherche sur les Technologies pour les Aveugles et les Malvoyants, le CERTAM
  • une imprimerie braille intégrée
  • un service accessibilité travaillant en relation avec les pouvoirs publics, d’autres associations de déficients visuels, les professionnels du bâtiment, les entreprises de transport, pour faire en sorte de rendre utilisables par les personnes aveugles et malvoyantes les éléments de leur environnement : voirie, transports, équipements collectifs, logement, commerces….

Activités des comités régionaux et locaux

Plus de 80 Comités Régionaux et Locaux, dont le Comité Paris Île-de-France, proposent aux personnes déficientes visuelles un ensemble de services de proximité : accueil, conseils, orientation, activités culturelles, sportives et de loisir, bibliothèque sonore. En fonction de la taille du Comité, des services complémentaires sont proposés, tels que :

  • cours de braille
  • cours d’informatique adaptée (47 clubs d’informatique)
  • séjours de vacances...
  • Les Comités agissent au plan local auprès des instances en charge des questions relatives au handicap, en particulier dans le cadre des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH).

Activités des Établissements

Le premier établissement de l’Association Valentin Haüy - « l’Institut Valentin Haüy de Chilly-Mazarin » - fut fondé en 1900 par Maurice de La Sizeranne. Aujourd’hui l’AVH gère des établissements dédiés aux personnes déficientes visuelles dans trois secteurs d’activité : l’emploi, la formation professionnelle, l’hébergement :

  • l’ESAT Witkowska, situé à Sainte Foy lès Lyon, dans le Rhône (69)
  • l’ESAT d'Escolore, situé à Égliseneuve, dans le Puy de Dôme (63)
  • l’Entreprise Adaptée (ex Atelier protégé) de La Villette, située à Paris 19e
  • le Centre de Distribution de Travail à Domicile (CDTD) Frère Francès, Entreprise Adaptée située à Nantes, en Loire Atlantique (44)
  • le Centre de Formation et de Rééducation Professionnelle (CFRP), situé à Paris 7e
  • l’Institut Médico-Professionnel (Impro) de Chilly-Mazarin, dans l'Essonne (91)
  • le Centre Résidentiel Valentin Haüy, situé à Paris 19e, regroupant deux résidences pour personnes déficientes visuelles :
    • une Résidence-services pour personnes âgées
    • une Résidence-services pour étudiants et jeunes travailleurs
  • le Centre de vacances d’Arvert, situé dans le bourg d’Arvert en Charente-Maritime, entre la Seudre et l’Océan Atlantique.

Prévention de la cécité

Bien des cas de cécité ou de malvoyance pourraient être évités ou retardés grâce à la prévention. Soutenir des actions de prévention pour éviter tant de drames est un objectif essentiel, que l’Association Valentin Haüy poursuit dans la mesure de ses moyens. Aujourd’hui la rétinopathie diabétique, complication du diabète, qui pourrait être évitée grâce au dépistage précoce, est en France la 1ère cause de cécité avant 65 ans : avec l’OPC (Organisation pour la Prévention de la Cécité), l’Association Valentin Haüy finance un programme pluriannuel d’équipement de Centres de Santé en matériel de dépistage.

Aide aux déficients visuels de pays en développement

La solidarité internationale de l’Association se manifeste surtout en Afrique francophone. Différentes actions (don de matériel informatique adapté, formation de formateurs aveugles, constitution de bibliothèques braille et sonore…) sont entreprises chaque année, apportant une aide ponctuelle mais appréciée aux déficients visuels de ces pays où les besoins sont immenses.

Articles connexes

Liens externes

Ce document provient de « Association Valentin Ha%C3%BCy ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Association Valentin Haüy (AVH) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Association Valentin Haüy — Pour les articles homonymes, voir AVH. L Association Valentin Haüy au service des aveugles et des malvoyants, créée en 1889 par Maurice de La Sizeranne et reconnue d utilité publique en 1891[1], est une association qui a pour vocation d’aider les …   Wikipédia en Français

  • AVH — Association Valentin Hauy. Association d aide aux personnes aveugles, fondée en 1889. En particulier, fournit des livres en écriture braille …   Sigles et Acronymes francais

  • AVH Paris Cécifoot — Le club de l AVH (Association Valentin Haüy) Paris Cécifoot est un club affilié à la Fédération française handisport (FFH) où il participe au Championnat et à la Coupe de France sachant qu il est a été fondé en 2004. Le club est composé de… …   Wikipédia en Français

  • AVH — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.   Sigles d’une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres   Sigles de quatre lettres …   Wikipédia en Français

  • Audiodescription — L audiodescription est un procédé qui permet de rendre des films, des spectacles ou des expositions, accessibles aux personnes aveugles ou malvoyantes grâce à un texte en voix off qui décrit les éléments visuels de l œuvre. La voix de la… …   Wikipédia en Français

  • DAISY (livre audio) — Pour les articles homonymes, voir DAISY. DAISY (Digital Accessible Information SYstem[1]) est une norme pour livres audio mise au point par le consortium DAISY et publiée par l ANSI. Les livres audio DAISY sont destinés aux personnes empêchées de …   Wikipédia en Français

  • Maurice de La Sizeranne — (1857–1924) was born in Tain, a small village in la Drôme, on the left bank of the River Rhône, on the 30th July 1857. He was nine when he lost his sight in an accident whilst playing.[1] He studied at the National Institute for the Young Blind,… …   Wikipedia

  • Braille — Rampe en bois gravée en braille affichant le mot « premier ». Caractéristiques Type Code, écriture en relief Langue(s) Plusieurs …   Wikipédia en Français

  • Livre audio — Un livre audio est un livre ou un texte dont on a enregistré la lecture à haute voix ; il peut aussi être issu d’un recours à la synthèse vocale (bien que ce procédé soit encore peu utilisé). Les livres audio ont à l origine été conçus et… …   Wikipédia en Français

  • Alphabet Braille — Braille Braille Rampe en bois gravée en braille Caractéristiques Type Alphabet, Écriture en relief L …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”