Rosiere

Rosière

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Rosière.

Une rosière est une jeune fille qu'on récompense, dans certains villages français, pour sa réputation vertueuse.

Instituée, selon la légende, par saint Médard à la fin du Ve siècle, la fête de la rosière est née à Salency. Elle consiste en la remise d'une couronne de roses à la jeune fille dont la conduite irréprochable, la vertu, la piété et la modestie avaient marqué le village.

La première rosière aurait été la sœur de saint Médard, sainte Médrine. La tradition s'est perpétuée tous les 8 juin (ou autour de la Pentecôte) jusqu'à nos jours dans plusieurs villages[1].

En 1769, Charles-Simon Favart fait représenter à Fontainebleau puis à la Comédie-Italienne La Rosière de Salency, opéra-comique suivi d'un ballet, dont la musique est due à Blaise, Philidor, Monsigny et Duni. Le thème sera repris en 1774 par André Grétry, sur un livret remanié par Masson de Pezay.

Au XIXe siècle, pour fêter son accession au trône puis la victoire d'Austerlitz, Napoléon décrète que des jeunes filles pauvres et vertueuses seront dotées par l'État et mariées. En 1810, pour fêter ses noces avec Marie-Louise d'Autriche, l'empereur ordonne que, dans tout le pays, 6 000 militaires soient mariés avec ces jeunes filles de bonne moralité.

Guy de Maupassant a notamment écrit Le Rosier de Madame Husson, nouvelle dans laquelle « rosier » s'entend comme l'équivalent masculin de « rosière ».

Note

  1. Léo Moulin, La Vie quotidienne des religieux au Moyen Âge, 1981.
  • Portail des fêtes et des traditions Portail des fêtes et des traditions
Ce document provient de « Rosi%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rosiere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • rosière — [ rozjɛr ] n. f. • 1766; de 1. rose ♦ Anciennt Jeune fille à qui, dans certains villages, on remettait solennellement une récompense (autrefois une couronne de roses) pour sa grande réputation de vertu. ♢ Fam. et plais., Vieilli Jeune fille… …   Encyclopédie Universelle

  • Rosière — (spr. Rosiähr), Rosenmädchen, s.u. Salency u. Rosenfest …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Rosière — Pour les articles homonymes, voir La Rosière. Une rosière est une jeune fille qu on récompense pour sa réputation vertueuse. Instituée, selon la légende, par saint Médard à la fin du Ve siècle, la fête de la Rosière est née à Salency (Oise) …   Wikipédia en Français

  • ROSIÈRE — s. f. On appelle ainsi Celle des jeunes filles qui, dans certains villages, a obtenu la rose destinée à être le prix de la sagesse. La rosière de Salency …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ROSIÈRE — n. f. Jeune fille vertueuse qui, dans certains villages, obtient la couronne de roses destinée à être le prix de la sagesse. La rosière de Nanterre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rosière — (rô ziè r ) s. f. Jeune fille qui, dans un village, obtient la rose destinée à être le prix de la sagesse. La rosière de Nanterre. ÉTYMOLOGIE    Rose 1 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Rosière — I. rosay, rosière nf lieu où il y a des roseaux Savoie. II. nf endroit où poussent les roseaux Normandie, Ille et Vilaine, Centre, Saintonge …   Glossaire des noms topographiques en France

  • rosiere — rosier /rōˈzhər/ (Fr rosier) or (Spenser) rosiere /rō zi ārˈ, ērˈ/ noun A rose tree or bush • • • Main Entry: ↑rose …   Useful english dictionary

  • rosière — Qualifiait en milieu rural la virginité d’une jeune fille à marier, dont la vertu était publiquement vantée et récompensée d’une dot versée par le comité des fêtes de la commune. Lors de la cérémonie une couronne de roses est placée sur la tête… …   Dictionnaire de Sexologie

  • La Rosière (Haute-Saône) — La Rosière …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”