Roger Vadim


Roger Vadim
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vadim.

Roger Vadim

Nom de naissance Vadim Plémiannikov
Naissance 26 janvier 1928
Paris, France
Nationalité France française
Décès 11 février 2000 (à 72 ans)
Paris, France
Profession Acteur, réalisateur, scénariste, romancier

Roger Vadim Plémiannikov est né le 26 janvier 1928 à Paris 5e, et mort le 11 février 2000 à Paris 13e, est un réalisateur, scénariste, comédien, romancier et poète français. Célèbre « homme à femmes », incorrigible séducteur, il a écrit et réalisé des films pour mettre ses femmes en scène et en faire des stars du grand écran. Parmi elles :


Sommaire

Biographie

Roger est le fils d'Igor Nicolaevitch Plémiannikov, d'une famille de noblesse russe que la tradition familiale rattache à Gengis Khan. Sa mère Marie-Antoinette Ardilouze, née en 1904 à Marseille était d'origine languedocienne par son père et provençale par sa mère. Le père de Roger, exilé d'Ukraine, fut naturalisé Français puis nommé vice consul de France en Égypte, où Roger Vadim passe sa petite enfance dans un univers romanesque.

Fin 1938, il a 10 ans lorsque son père décède à Morzine (Haute-Savoie) des suites du paludisme. En septembre 1939, sa mère, lui et sa sœur Hélène, s'installent en location dans une ferme du hameau des Folliets, commune des Gets (Haute-Savoie) en provenance de Morzine. Aux Gets, il fait la rencontre de son ami Yves Robert, le futur metteur en scène. Cependant, la famille était recherchée par la milice de Cluses et dû retourner s'installer à Paris. En septembre 1940, Roger Vadim part dans le Var pour suivre ses études secondaires. En 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la famille s'installe dans le midi de la France puis revient à Paris. Cependant, toute sa vie, il resta fidèle aux Gets où il tourna certains extérieurs de ses films Les Liaisons dangereuses, L'Amour fou et Hellé et où il vécut avec Marie-Christine Barrault. En 1992 il y acheta une ancienne ferme au Plan-Ferraz[1].

La vie d'artiste

En 1947, à 19 ans, il abandonne sa scolarité à l’Institut d’études politiques (IEP) de l’Université de Paris et préfère la vie d'artiste peintre ou de comédien à Paris. Il s'inscrit aux cours de comédie de l'acteur Charles Dullin. L'écrivain André Gide lui fait connaître le réalisateur Marc Allégret dont il devient l'assistant puis le scénariste tout en étant journaliste et reporter-photographe à Paris-Match jusqu'en 1956. Il "flashe" pour Brigitte Bardot âgée alors de 15 ans en couverture de la revue Elle et demande à Marc Allégret de la faire auditionner pour un rôle d'actrice. Le coup de foudre est immédiat et réciproque.

Brigitte Bardot

En 1950, le couple d'amoureux, lui âgé de 22 ans et elle de 16 ans, se rejoignent pour des vacances d'été paradisiaques, de rêve, inoubliables, d'amour et d'eau fraîche, de fête et de liberté à Cap Myrtes près de Saint-Tropez. Pour se conformer aux vœux de M. et Mme Bardot, ils doivent attendre les 18 ans de Brigitte Bardot pour pouvoir se marier.

En 1952, la jeune actrice Brigitte Bardot fête ses 18 ans et, le 19 décembre, les deux amoureux peuvent enfin se marier.

Scénariste et réalisateur de cinéma

En 1956, à l'âge de 28 ans, il écrit et réalise son premier film Et Dieu… créa la femme où il met en scène sa jeune épouse Brigitte Bardot qui a 22 ans et joue presque son propre rôle face à Jean-Louis Trintignant. Juliette est une jeune femme ingénue totalement insouciante au sommet de sa beauté. Elle fait exploser les cœurs et les mœurs de tous les hommes du village de pêcheurs de Saint-Tropez où elle vit. Elle ne pense qu'à s'amuser et aux plaisirs de la vie dans une communauté traditionnellement attachée aux bonnes mœurs et au travail.

Le film obtient un succès relatif en France, mais triomphe aux États-Unis. Brigitte Bardot devient un mythe vivant, un modèle social et un sex-symbol international. Le film déchaîne des cascades de sentiments, autant de passion et d'idolâtrie, de coup de foudre collectif, que de scandale et de colère contre l'immoralité, qui pousse le couple Bardot-Vadim au divorce (Brigitte étant tombée amoureuse de son partenaire), en décembre 1957 et fait du petit village de pêcheurs de Saint-Tropez un endroit de légende par la seule présence de Brigitte Bardot qui vit à « La Madrague » à l'année et se fait bronzer nue sur sa plage privée.

Annette Stroyberg

Après ce premier coup de maître mondial, il se consacre définitivement à la mise en scène et à la réalisation et tourne Sait-on jamais... avec Françoise Arnoul et les fidèles de toujours Robert Hossein et Christian Marquand, puis pour la deuxième fois avec Brigitte Bardot aux côtés de l'actrice Alida Valli dans Les Bijoutiers du clair de lune. C'est en 1959 qu'il tourne l'adaptation du roman de Choderlos de Laclos écrite par Roger Vailland, Les Liaisons Dangereuses avec les monstres sacrés du cinéma Gérard Philipe, Jeanne Moreau et la participation amicale de Boris Vian. Lors de ce tournage, il rencontre la très belle actrice danoise Annette Stroyberg qu'il épouse le 17 juin 1958 et avec qui il a une fille Nathalie Vadim

Il espère le succès avec Annette Stroyberg dans Les Liaisons dangereuses 1960 mais elle n'est pas Brigitte Bardot et la critique ne lui pardonne pas ce nouvel écart aux bonnes mœurs. Ils divorcent en 1960 après avoir tourné ensemble Et mourir de plaisir.

Catherine Deneuve

En 1962, il a 35 ans, et rencontre Catherine Deneuve, qui a 19 ans, sur le tournage du film Les Parisiennes, de Marc Allégret. Ils tombent amoureux l'un de l'autre en une soirée, et elle devient sa compagne, avec qui il a un fils l'année suivante, Christian Vadim, le 18 juin 1963. Il lui offre son premier grand rôle sur le thème du marquis de Sade et du nazisme dans Le Vice et la Vertu, en 1963, avec Annie Girardot. Le film, écrit par Roger Vailland, est rejeté par le public et la critique.

Jane Fonda

En 1964, à l'âge de 36 ans, il éprouve un nouveau coup de foudre pour la belle actrice américaine Jane Fonda, âgée de 27 ans, sur le plateau de La Ronde. Ils se marient à Las Vegas et ont une fille, Vanessa. Il la fait tourner dans La Curée, qui est un échec, et dans Barbarella, qui est son dernier succès au cinéma. Ils divorcent en 1972.

Catherine Schneider

En 1975, à l'âge de 47 ans, il épouse l'héritière Catherine Schneider, de l’empire sidérurgique du même nom, avec qui il a un fils Vania et dont il divorce deux ans plus tard en 1977. Après ce quatrième divorce il entame une longue traversée du désert et se consacre au théâtre et à la télévision.

Marie-Christine Barrault

En 1990, à l'âge de 62 ans, après avoir bousculé les tabous sexuels pendant des années, il trouve enfin la sérénité auprès de la comédienne de théâtre Marie-Christine Barrault, qu'il rencontre au Festival du film policier d'Angoulême. Ils tombent amoureux l'un de l'autre, et, après avoir vécu quelque temps ensemble, se marient. Il tourne pour la télévision Un coup de baguette magique, Mon père avait raison, Nouvelle tribu et Amour fou.

En 1993, il passe à l'écriture de quatre romans, dont Le goût du bonheur, où il met en scène, comme à son habitude, ses femmes, avec qui il reste en relation étroite, amicale et de travail toute sa vie.

Disparition

Gravement malade, il meurt le 11 février 2000 à Paris, à l'âge de 72 ans, des suites d'un cancer du thymus. Ses obsèques ont lieu à l'église de Saint-Germain-des-Prés, en présence de ses cinq ex-épouses et de centaines d'admirateurs. Il est incinéré et repose au cimetière marin du village de Saint-Tropez à quelques mètres du rivage, face au golfe de Saint-Tropez et de « La Madrague Saint-Tropez », propriété de Brigitte Bardot.

Citations

  • « La fidélité m’agace »

Conjointes

Filmographie

Acteur

Réalisateur, scénariste ou producteur

Théâtre

Adaptateur
Metteur en scène

Notes et références

  1. Hebdomadaire Le Messager du 17 février 2000

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Roger Vadim de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Roger Vadim — [ʀɔˈʒe vaˈdɛ̃] (* 26. Januar 1928 in Paris; † 11. Februar 2000 ebenda; eigentlich Roger Vladimir Plemiannikov) war ein französischer Filmregisseur, Drehbuchautor sowie Schauspieler. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Auszeichnungen …   Deutsch Wikipedia

  • Roger Vadim — Saltar a navegación, búsqueda Roger Vadim junto a Jane Fonda. Roger Vadim Plemiannikov (París; 26 de enero de 1928 ídem; 11 de febrero de 2000), director cinematográfico …   Wikipedia Español

  • Roger Vadim — Infobox Actor name = Roger Vadim imagesize = 300px caption = Roger Vadim and third wife Jane Fonda near their home in Malibu from 13 May 1969 issue of Look magazine, photo by Douglas Kirkland birthname = Roger Vladimir Plemiannikov birthdate =… …   Wikipedia

  • Roger Vaillant — Roger Vailland Roger Vailland Autres noms Georges Omer, Robert François, Etienne Merpin (Suède40) Activité(s) Romancier, dramaturge, essayiste, Journaliste Naissance 16 octobre 1907 Acy en Multien (Oise) Décès 12  …   Wikipédia en Français

  • Roger Vailland — (* 16. Oktober 1907 in der Picardie; † 12. Mai 1965 bei Bourg en Bresse) war ein französischer Schriftsteller, Essayist und Journalist. Seine Werke umfassen Romane, Theaterstücke, Drehbücher, Reiseberichte und Tagebücher. Inhaltsverzeichnis 1 Zur …   Deutsch Wikipedia

  • Vadim — o Wadim puede referirse a: Vadim (nombre), nombre de pila masculino. San Vadim, un mártir cristiano ejecutado por su fe por orden del rey persa Sapor II en el año 376. Vadim el Valiente, un líder de la República de Nóvgorod del siglo IV. Vadim… …   Wikipedia Español

  • Vadim — may mean: * Vadim the Bold, a legendary East Slavic hero who inspired eponymous works by Yakov Knyazhnin, Vasily Zhukovsky, Alexander Pushkin, Mikhail Lermontov, and others. * Roger Vadim, a French film director * Vadim Computers, was a British… …   Wikipedia

  • Roger Vailland — Saltar a navegación, búsqueda Roger Vailland (1907 1965) fue un novelista, ensayista y guionista de cine francés. En su juventud participó junto a René Daumal y otros en Le Grand Jeu, grupo de vanguardia próximo al surrealismo. Sus novelas… …   Wikipedia Español

  • Roger — is primarily a common first name of English, French, and Catalan usage, ( Rogier , Rutger in Dutch) from the Germanic elements hrod (fame) and ger (spear) meaning famous with the spear . The Latin form of the name is Rogerius , as used by a few… …   Wikipedia

  • Roger Vailland — (1907 1965) was a French novelist, essayist, and screenwriter. Vailland s novels include Drôle de jeu (1945), Les mauvais coups (1948), Un jeune homme seul (1951), 325 000 francs (1955), and La loi (1957), winner of the Prix Goncourt. His… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.