Assam

26° 09′ N 91° 46′ E / 26.15, 91.77

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Assam (roman).
Assam
{{{légende}}}
Vue de l'État sur la carte de l'Inde
Administration
Pays Drapeau d'Inde Inde
Statut État
Capitale Dispur
Langues assamais
Géographie
Superficie
 · Totale
 · % Inde
Classé 16e
78 438 km²
2,38 %
Démographie
Population
 · Totale (2001)
 · % Inde
Classé 14e
26 655 528 hab.
2,60 %
Densité 339,83 hab./km²
Alphabétisation (2001)
 · Ensemble
 · Hommes
 · Femmes
Classé 24e
64,28 %
71,93 %
56,03 %

L'Assam (assamais : অসম Ôxôm [ɔxɔm]) fait partie des États de l'extrémité est de l'Inde, au centre de la région du Nord-Est indien. Il a deux frontières internationales avec le Bhoutan et le Bangladesh et des frontières avec l'Arunachal Pradesh, le Nagaland, le Manipur, le Mizoram, le Tripura, le Meghalaya.

Sommaire

Histoire

Étymologie et dénomination

La vallée du Brahmapoutre est connue sous le nom de Pragjyotisha dans le Mahābhārata. Au Ier siècle, on la dénomme Kāmarūpa. Après la formation d'un royaume par une dynastie de Shan, des Thaïs, vers 1228, la région est connue à l'époque sous le nom de royaume d'Âhom dérivé du terme Āsām. La forme en sanskrit est Asama et signifie dans cette langue « inégale », « sans paire ». Aujourd'hui, ce royaume est connu sous le nom de royaume de l'Assam. La conquête britannique fait de l'Assam une région du Bengale. Puis, après l'indépendance indienne, l'Assam devient un vaste État incluant d'autres États antérieurs. Le 27 février 2006, le gouvernement de l'État cherche à changer le nom de l'État en Asom, prononciation plus conforme à l'assamais, mais cette action provoque une controverse[1].

Préhistoire

On a retrouvé dans la vallée du Brahmapoutre et les collines qui l'entourent, à des altitudes de 460 à 615 mètres, des traces de camps, probablement dans le but d'utiliser de la dolérite pour faire des outils[2].

Proto-histoire et légendes

Selon le premier traité historico-religieux paru en Assam vers le IXe ou Xe siècle, le Kalika-Purâna, le premier roi de la région de Kāmarūpa était Mahiranga, suivi par Hatak, Sambar, Ratna et Ghatak. Naraka, issu de cette dynastie, en établit une autre. Le dernier de la dynastie des Naraka-Bhauma fut tué par Krishna. Un certain Naraka, fils de Bhagadatta, mentionné dans le Mahabharata, a combattu pour les Kauravas dans la bataille de Kurushetra avec une armée de kiratas, de China et d'habitants de la côte est. Plus tard beaucoup de monarques de la région se prétendirent descendants de cet homme.

Antiquité et Moyen Âge indien

Un féroce lion retrouvé à Madan Kamdev à côté de Baihata Cariali en Assam représentant le puissant Kamarupa-Palas (vers IXe-Xe siècles)
Rang Ghar, un pavillon construit par Pramatta Singha (aussi Sunenpha ; 1744–1751) dans la capitale Ahom Rongpur, aujourd'hui Sibsagar ; le Rang Ghar est un des premiers pavillons de plein air en Asie du sud-est

L'ancien Assam, connu sous le nom de Kamarupa, a été dominé par de puissantes dynasties : les Varmanas (vers 350-650 ), les Salstambhas (Xalostombho, vers 655-900) et les Kamarupa-Palas (vers 900-1100). Durant le règne du roi Varman, Bhaskaravarman (vers 600–650), le voyageur chinois Xuan Zang visita la région et conta ses voyages. Plus tard, après l'affaiblissement et la désintégration (après les Kamarupa-Palas), la tradition Kamarupa perdura jusqu'aux environs de 1255 par les dynasties Lunar I (vers 1120-1185) et les Lunar II (vers 1155-1255).

Royaume d'Âhom vers 1826

Assam britannique

Les intrigues de palais et les troubles politiques liés à la rébellion de Moamoria vont permettre au royaume expansionniste birman de Ava d'envahir la province et de placer à sa tête un roi fantoche en 1821. Le pouvoir birman atteignait alors la frontière du territoire géré par la Compagnie anglaise des Indes orientales, provoquant un nouvel afflux de réfugiés vers la zone britannique. Or, les Britanniques désiraient que les Birmans n'ouvrent pas leurs ports aux Français et les pouvoirs locaux appelaient les Britanniques à l'aide suite aux exactions des Birmans. La première guerre anglo-birmane débute en 1823 et se termine par le traité de Yandabo en 1826, par la victoire des Britanniques[3].

La compagnie prend alors le contrôle du Bas-Assam et un protectorat est mis en place dans le Haut-Assam en 1833. En 1838, Purander Singh est déposé et les Britanniques annexent la région. L'Assam est inclus dans la présidence du Bengale de l'Inde britannique. Dans les années 1850, quelques mouvements populaires réclament un Assam indépendant. En 1905, des difficultés pour la gestion de cette présidence poussent les Britanniques à la séparer en une entité occidentale et une autre orientale dans laquelle se trouve l'Assam, le Bengale oriental, le Manipur, l'Arunachal Pradesh, le Nagaland, le Meghalaya et le Mizoram. Cette province prend alors le nom d'Eastern Bengal and Assam province avec pour capitale Dhaka dans l'actuel Bangladesh.

En 1913, une Assemblée législative d'Assam est créée à Shillong, l'ancienne capitale. Un conseil législatif est créé en 1937. Les mouvements indépendantistes de la région militent pour la création d'un État séparé ; celui-ci est créé en 1947 après l'indépendance de l'Inde ; la zone dénommée Assam est alors constituée de l'actuel Assam, de l'Arunachal Pradesh, du Nagaland et du Meghalaya, le Manipur et le Mizoram ayant un statut particuliers, en étant des territoires partiellement indépendants de l'Inde.

La République

L'Assam des années 1950 constitué du Nagaland, du Meghalaya et du Mizoram qui se sont formés dans les années 1960-70. L'Arunachal Pradesh n'est devenu un État à part entière qu'après la Guerre sino-indienne de 1962.

Depuis 1947, avec l'accroissement des difficultés économiques de la région, des groupes séparatistes se sont formés sur des bases ethniques et demandent l'autonomie. Cela a engendré une fragmentation de l'Assam. En outre, les migrations de populations venues de l'ouest, plus particulièrement du Bengale, depuis le début du XXe siècle s'accélèrent avec la partition des Indes, augmentant la paupérisation et les tensions ethniques. En 1961, le gouvernement de l'Assam promulgue une loi rendant l'usage de l'assamais obligatoire ; celle-ci a dû être retirée sous la pression des habitants du Cachar, bengalophone[N 1]. Les années 1980 ont connu des révoltes nommées Agitation de l'Assam suite à la découverte d'une augmentation brutale des électeurs inscrits sur les listes électorales. Certains partis politiques ont joué la carte de la peur de la forte augmentation de population bangladeshie, obligeant l'intervention du gouvernement fédéral. La crise se résoudra après six ans, avec les Assam accord.

Dans les années 1970, des rébellions armées de groupes séparatistes comme l'United Liberation Front of Asom et le National Democratic Front of Bodoland apparaissent. À partir de novembre 1990, le gouvernement indien mobilise l'armée indienne. Sur plus d'une décennie, des accrochages militaires de faible intensité accompagnés de quelques homicides politiques secouent l'État. Dans les années 2000, des partis sur base ethnique sont nés, les UPDS, DHD, KLO, HPCD, etc. une autonomie régionale a été accordée pour les Bodo avec le Domaines du Conseil Territorial du Bodoland et pour les Karbi dans le district du Karbi Anglong. Ces deux régions disposent en effet d'une forte identité culturelle et d'un retard de développement certain.

La capitale, Shillong, a été transférée à Dispur, aujourd'hui banlieue de Guwahati.

Géographie

Géographie physique

L'Assam est situé dans la vallée du Brahmapoutre en forme de « Y » couché, entre l'Himalaya au nord et divers massifs montagneux au sud. Outre la plaine alluviale de 80 à 100 km de large, l'Assam actuel s'étend sur les contreforts de l'Himalaya, on y trouve de petits massifs montagneux très érodés, les Mikir Hills ou les Cachar Hills. Au sud, la rivière Barak, issue du Barail coule dans la vallée du Cachar qui mesure de 40 à 50 km de large. L'Assam a un réseau hydrologique important, en sus du Brahmapoutre large de 16 km à certains endroits, ce fleuve reçoit de nombreux affluents. Le Brahmapoutre inonde régulièrement ses berges.

L'Assam est au cœur de la région du Nord-Est indien, le seul État de la région à ne pas avoir de frontière commune avec l'Assam est le Sikkim, qui n'en a d'ailleurs pas avec les autres non plus.

Ressources naturelles

Le sous-sol de l'Assam détient du pétrole, du gaz naturel, du charbon, du calcaire et d'autres minéraux mineurs telles que du quartzite magnétique, du kaolin, de la sillimanite, de l'argile et du feldspath[4]. Une petite quantité de minerai de fer est présent dans les districts occidentaux[4]. Les réserves d'hydrocarbures, toutes découvertes en 1889, se situent dans les parties les plus hautes de l'État.

Une estimation de 2004 de l'USGS estime que les sous-sols de l'Assam contiennent une réserve de 399 millions de barils de pétrole, soit 63 400 000 m3, 33 400 000 000 m3 de gaz et 67 10 700 000 m3 de gaz naturel liquéfié[5].

Désastres naturels

La région est sujette aux catastrophes naturelles avec des crues annuelles, de fréquents et légers tremblements de terre. Les forts tremblements de terre sont rares, seulement trois d'entre eux ont été enregistrés depuis 200 ans, en 1869, 1897 (8,1 sur l'échelle de Richter) et en 1950 (8,6).

Gestion du territoire


1 District de Tinsukia
2 District de Dibrugarh
3 District de Sibsagar
4 District de Dhemaji
5 District de Jorhat
6 District de Lakhimpur
7 District de Golaghat
8 District de Sonitpur
9 District de Karbi Anglong
10 District de Nagaon
11 District de Marigaon
12 District de Darrang
13 District de Kamrup Rural
14 District de Nalbari
15 Barpeta
16 Bongaigaon
17 District de Goalpara
18 District de Kokrajhar
19 District de Dhubri
20 District de North Cachar Hills
21 Cachar
22 District de Hailakandi
23 District de Karimganj
24 District de Kamrup Metropolitan
25 Baksa
26 District de Udalguri
27 District de Chirang

La capitale de l'État est Dispur et il compte en 2007 vingt-sept districts. Il est formé dans la vallée du Brahmapoutre. Il dispose d'une frontière avec le Bhoutan et le Bangladesh. La plus grande ville de l'État est Guwahati.

Climat

Le climat de l'Assam est subtropical avec mousson.

Environnement

Gestion de la nature

Quelques zones protégées de l'Assam et de la région
     Parc     Sanctuaire & forêts

      Limites d'États

      Limites de districts

L'Assam compte plusieurs parcs nationaux :

L'Assam compte plusieurs sanctuaires :

Population

L'Assam est une mosaïque ethnique. L'appartenance aux groupes bengalis et assamais se fait en fonction de la langue, les autres groupes, plus petits, ont gardé une forte identité culturelle propre qui les différencie.

Religion

La plupart des Assamais sont de religion hindouiste (64,9 %) [6] et musulmane (30,9 %)[6]. On a aussi des chrétiens (3,7 %) ainsi que des sikhs, animistes et des bouddhistes (communautés de Khamti, Phake, Aito,...).

Politique

Résultat des élections législatives de 2004

  • INC 35,07 %
  • BJP 22,94 %
  • Régionalistes 19,95 %

Annexes

Articles connexes

Bibliographie

  • (en)Government of Assam, « Economic Survey of Assam 2004-2005 in NEDFi, Assam Profile, NER Databank », 2006. Consulté le 2007-06-06
  • (en) C. J. Wandrey, « Sylhet-Kopili/Barail-Tipam Composite Total Petroleum System, Assam Geologic Province, India », dans U.S. Geological Survey Bulletin, vol. 2208-D, 2004 [texte intégral] 
  • (en) H. K. Barpujari, The Comprehensive History of Assam, Guwahati, India, Assam Publication Board, 1990 (réimpr. 1re édition) 

Liens externes

Notes et références

Notes
  1. Habituellement, les États indiens sont constitués sur une base linguistique, le Cachar aurait dû être rattaché au Tripura sur cette base
Références
  1. Éditorial de The Assam Tribune, 6 janvier 2007.
  2. (Barpujari 1990)
  3. (en) Aitchison 1931, p. 230–233 Project South Asia, Université du Dakota du Sud.
  4. a et b (NEDFi, 2006)
  5. (Wandrey, 2004, p. 17)
  6. a et b Recensement indien

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Assam de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Assam — – অসম Status: Bundesstaat Hauptstadt: Dispur Fläche …   Deutsch Wikipedia

  • Assam — Saltar a navegación, búsqueda Assam Estado de  India …   Wikipedia Español

  • ASSAM — État de l’Union indienne, situé dans l’extrême nord est du pays, proche des frontières de l’Inde avec la Chine et avec la Birmanie. En grande partie montagneux, l’Assam ne compte que 22 414 000 habitants (recensement de 1991) malgré ses 78 438… …   Encyclopédie Universelle

  • Assam — • A Prefecture Apostolic in the ecclesiastical province of Calcutta, India, established in 1889 Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Assam     Assam      …   Catholic encyclopedia

  • Assam — es un estado situado en el noroeste de la India. Su capital es la ciudad de Dispur y su capital comercial la de Guwahati. Además de tener frontera con Bután y Bangladesh, Assam limita con los estados de Arunachal Pradesh, Nagaland, Manipur,… …   Enciclopedia Universal

  • Assam — Assam, Provinz des britisch ind. Kaiserreichs (s. Karte »Ostindien«), begrenzt von Bengalen, Bhutan, Tibet, Oberbirma und Manipur, zwischen 24–28°17´ nördl. Br. und 89°45´ 97°5´ östl. L., umfaßt mit Lushai 189,200 qkm. An der Nordgrenze zieht… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Assam — Assam. Landsch. zwischen Voder und Hinterindien im obern Thal des Brahmaputra, an Tibet und Butan gränzend, 1200 QM. gr., mit 11/2 Mill. E. Klima und Erzeugnisse wie im andern Indien; die Einw. sind fast durchgängig Anhänger des Brahmadienstes,… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Assam — Assam, 1) britisches Königreich in Hinterindien, grenzt im Norden an Tibet, im Osten an China, im Süden an Birma, im Westen an Bengalen; 1500 (2145) QM., 1 (2) Mill. Einw.; Gebirge: Himalaya, Garrow, Dschyntia, Naga; Fluß; Brahma …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Assam — Assam, ehemal. Königreich, seit 1826 indobrit. Hauptkommissariat, vom Brahmaputra durchströmt, 137.161 qkm, (1901) 5.841.878 E., mit dem Vasallenstaate Manipur 145.666 qkm, 6.126.343 E.; Hauptorte Gauhati und Srihatta; Sitz der Regierung… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Assam — (izg. Àsam) m geogr. država u SI Indiji, glavni grad Dispur …   Veliki rječnik hrvatskoga jezika

  • Assam — (izg. àsam) m DEFINICIJA geogr. država u SI Indiji, 78.438 km2, 22.294.600 stan., glavni grad Dispur …   Hrvatski jezični portal

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”