AssIDu

Université Paris-Dauphine

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dauphine.
Université Paris-Dauphine
Université Paris-Dauphine (logo).svg
Nom original Université Paris-IX
Informations
Fondation UP-IX : 1er janvier 1971
UTSODPD : 28 février 2004
Type Université publique (statut de Grand établissement)
Localisation Paris (XVIe), France
Président Laurent Batsch
Personnel 800
Enseignants 400 (+570 intervenants professionnels)
Étudiants 9 000
Troisième cycle 630 doctorants
Site web dauphine.fr

L'université de technologie en sciences des organisations et de la décision de Paris-Dauphine[1], en abrégé « Université Paris-Dauphine » est une université française fondée le 1er janvier 1971 sous le nom de « université Paris-IX » et orientée vers les sciences humaines, notamment l'économie et le management, spécialisée dans les sciences de gestion. Elle tire son nom de la porte Dauphine, dans le 16e arrondissement de Paris où est situé le bâtiment. Depuis février 2004, le statut de Grand établissement s'applique à l'université Paris-Dauphine[2].

(M) Ce site est desservi par la station de métro : Porte Dauphine.

Sommaire

Histoire

Université Paris-Dauphine

Le Centre universitaire Dauphine, ayant statut de faculté, fut créée par décret du 24 octobre 1968 dans les anciens locaux de l’OTAN. Cet établissement devint le 1er janvier 1971 l'université Paris IX et bénéficia dès sa création d’une large autonomie en matière d’innovation pédagogique.

L'Université Paris-Dauphine a rapidement acquis une notoriété dans le domaine des sciences de gestion en ouvrant ses troisièmes cycles aux diplômés des grandes écoles d'ingénieur et de commerce. La sélection des candidats pratiquée à l'entrée a été l'objet de conflits juridiques depuis sa création. Chaque année, l'établissement reçoit 6 000 demandes pour seulement 650 places en première année[3]. Pour les Masters les plus demandés, en finance ou en marketing, la sélection est de l'ordre de 10 candidats pour une place[4].

Conformément au projet approuvé par le conseil d’administration de l’université, Dauphine a obtenu en février 2004 le statut de grand établissement[2]. Tout en lui ouvrant de nouvelles marges de manœuvre, son nouveau statut la conforte dans ses missions universitaires essentielles : le développement et la valorisation de la recherche, la formation initiale et la formation continue. Il lui permet également la sélection de ses étudiants (qui était illégale dans le cadre juridique précédent[5]) et une offre de cursus cohérente et professionnalisée.

Corseté dans ses 60 000 m², l'établissement n'accueille que 8 500 étudiants. En octobre 1994, il s'est doté de locaux supplémentaires pour y concentrer les activités de recherche, refermant ainsi le bâtiment dont la forme rappelle un A majuscule. La "nouvelle aile" a été inaugurée par Jacques Chirac, maire de Paris. Des projets d'agrandissement sont actuellement à l'étude pour déplacer le Département d'éducation permanente à La Défense et/ou Issy-les-Moulineaux, alors que l'INALCO et l'École supérieure d'interprètes et de traducteurs (ESIT) devraient quitter les locaux dans les années à venir[6].

D'après le classement annuel 2008 des universités dans le monde établi par l'Université Jiao Tong de Shanghai, l'Université Paris-Dauphine est classée parmi les 400 premières (clt 384e), en recul par rapport à 2007. Elle se situe dans la fourchette 125-168 du classement des universités européennes et dans la fourchette 15-17 du classement des universités/écoles françaises. Au "Ranking Web of World Universities" qui classe 6000 établissements mondiaux en fonction du volume et de la qualité de leurs publications électroniques, elle occupe le 894e rang (28e rang des universités/écoles françaises).

L'Université Paris-Dauphine compte parmi ses professeurs Pierre-Louis Lions qui a obtenu la Médaille Fields en 1994. Par ailleurs, elle participe au programme Goldman Sachs Global Leaders.

Paris-Dauphine doit pour partie sa renommée à ses professeurs et professeurs associés qui interviennent régulièrement dans les médias comme Jean-Marie Chevalier et Philippe Chalmin (Centre de Géopolitique de l'Energie et des Matières Premières de Dauphine, CGEMP), Elie Cohen, André Lévy-Lang (ancien président de Paribas), Jacques Delors (ancien président de la Commission européenne), Jean-Hervé Lorenzi (président du Cercle des économistes), Christian Stoffaës (directeur de la Prospective Internationale d'EDF), ...

Le nouveau président, Laurent Batsch, lance en 2007 un projet d'augmentation des frais des formations. Après une longue concertation avec les quatre formations étudiantes représentées au CA, il lui est donné mandat par le CA d'entamer les discussions avec le ministère et d'en rendre au compte au CA, par 48 voix pour, 5 contre, 4 abstentions (trois absents).

Coopérations

L'université Paris-Dauphine fait partie des 11 centres de préparation au concours externe de l'ÉNA conventionnés par l'école (« Prep'ÉNA ») et propose un Master en coopération avec l'École.

En juillet 2005, Dauphine a signé la convention Alliance Paris Universitas qui comprend l'EHESS, l'ENS Ulm, l’université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III), l'Université Paris-Sorbonne (Paris IV), l'Université Paris II Panthéon-Assas et l’Université Pierre-et-Marie-Curie destinée à améliorer la notoriété de ces établissements pour conclure des partenariats à l'étranger et améliorer leur visibilité dans les classements internationaux.

Quatre des 10 centres de recherches sont associés au CNRS :

  • Laboratoire d'analyse et de modélisation des systèmes pour l'aide à la décision (LAMSADE)
  • Centre de recherche en mathématique de la décision (CEREMADE)
  • Laboratoire Dauphine - Recherche en Management (DRM)

En novembre 2006, Dauphine a été la première université française à ouvrir des chaires financées intégralement par des entreprises qui disposent d'un financement annuel de 300K€ (sauf la première : 400K€) :

Dauphine propose 6 double-diplômes avec des universités étrangères.

Personnalités

Présidents

Le Président de l'Université est élu par les 3 Conseils centraux : Conseil d'Administration, Conseil des Études et de la Vie Universitaire et Conseil Scientifique.
Son mandat est de 5 ans, non renouvelable immédiatement.
Le changement de statut de l'établissement a entraîné une exception : Bernard de Montmorillon a assuré la présidence de Dauphine pendant 8 années consécutives.

Enseignants et anciens enseignants

Voir la catégorie : Enseignants de l'Université Paris IX

Anciens étudiants

Olivier Blanchard : Chef économiste actuel au Fonds monétaire international

Événements

Les Entretiens de Dauphine sont des rencontres avec les PDG de grands groupes, animées par des professeurs de Dauphine et ouvertes aux étudiants. L'association éstudiantine Dauphine Discussion Débat (DDD) reçoit pour sa part des responsables politiques.

L'université organise chaque année, depuis 1996, au mois de décembre le Prix Dauphine-Henri Tezenas du Montcel qui récompense les meilleures émissions de télévision ou de radio dédiées à l'économie, à l'entreprise et au social. Il décerne également un Dauphin d'Or au meilleur journaliste économique audiovisuel de l'année (Jean-Marc Sylvestre en 2006) Le prix est remis par une personnalité, comme Jacques Chirac (1997), Jacques Delors (1999), Valéry Giscard d'Estaing (2003) ou Jean Boissonnat (2006). La communication de l'édition du dixième anniversaire, en 2006, a notamment été pilotée par le Master 248.

Le Forum Dauphine Entreprises organisé chaque année depuis 1983 permet aux entreprises de recruter des étudiants sur le campus.

La Nuit Dauphine organisée tous les ans à la mi-novembre par le BdE est la plus grande soirée étudiante organisée hors campus de France.[réf. nécessaire]

Le Gala Dauphine ©, en revanche, a lieu dans les locaux même de l'Université. Il est organisé par la JAPAD (Jeune Association pour la Promotion des Activités à Dauphine) depuis 1981 et c'est la plus grosse soirée de Paris intramuros.[réf. nécessaire]

Le Festival Music to Rock the Nation organisé par l'Oreille tous les ans en mai est un des plus grands festivals étudiant de Paris intra-muros. Réunissant plus de 2500 personnes et 150 artistes, ce festival permet à des groupes peu connus de se produire devant un public important et soutenir une cause humanitaire, pour laquelle l'intégralite des bénéfices sont reversés.

Le Dauphine Jazz Festival, également organisé par l'Oreille, en novembre, accueille des artistes de jazz de qualité, mettant en avant la diversité des styles de jazz.

Le Challenge Spi Dauphine, régate organisée par une association de 40 étudiants, réunissant plus de 800 étudiants de grandes écoles et cadres d'entreprises, pendant une semaine au mois d'avril en méditerranée, depuis 1981.

La Nuit du Volley ainsi que plusieurs événements sportifs organisés par l'Association Sportive composée de 40 membres actifs et de plus de 3000 adhérents, ce qui en fait l'association sportive ayant le plus de membre en France.

Le Quoi 2.9 est une émission de télévision étudiante organisée par l'association Channel 9 (retransmise en direct dans l'Université puis sur Dailymotion). De nombreuses célébrités ont accepté l'invitation de Channel 9 pour participer à l'émission: Gad Elmaleh, Jamel Debbouze, Franck Dubosc, TTC, Michael Youn, Dany Boon, Kamini, Guillaume Canet ou encore Doc Gyneco.

Pour les 40 ans de l'Université, un débat a été organisé le 9 décembre 2008 entre Daniel Cohn-Bendit et Valéry Giscard d'Estaing, retransmis par la chaîne LCP-Assemblée Nationale, et modéré par Emilie Aubry. L'événement était organisé par l'agence Euro RSCG Worldwide Events pour l'Université.

Anciens

Voir : Catégorie:Ancien étudiant de l'université Paris-Dauphine.

Avec plus de 50 000 anciens dauphins [7], l'Association des Anciens Elèves de l'Université Paris-Dauphine (AAED) créée en 1968 est un des réseaux parmi les plus actifs. Sur le modèle des grandes écoles, il fédère ses adhérents autour de rencontres et publie chaque année un annuaire.

Formations

Les DESS et DEA de l'Université Paris-Dauphine ont assuré une partie de la renommée de l'établissement. Ouverts aux étudiants à la fin de la Maîtrise de Sciences de Gestion, d'Économie appliquées, de Mathématiques de la Décision ou d'Informatique de Gestion, ces formations recrutent également des étudiants à l'extérieur et notamment à la sortie des écoles d'ingénieur et de commerce.

La réforme LMD mise en œuvre la rentrée a conduit au remplacement les DEA et DESS par des masters. Ils sont habituellement désignés par leurs numéros, selon la nomenclature antérieure qui a été conservée (série 100 pour les ex-DEA et 200 pour les ex-DESS).

Magistères

Depuis 1986[8], l'université Paris Dauphine délivre deux Magistères, l'un appelé : Banque Finance Assurance (BFA) et l'autre est le magistère de sciences de gestion.


1. Le magistère d'économie Banque Finance Assurance (Magistère BFA)


Le Magistère BFA sélectionne 35 à 40 étudiants de niveau Bac + 2 et les mène jusqu’au diplôme de Master 2 (Bac + 5). Le Magistère est un cursus dense, réservé à des étudiants motivés et brillants, sélectionnés après les premiers 120 crédits ECTS d’une licence d’économie-gestion ou de mathématiques appliquées aux sciences sociales (des dérogations sont possibles pour d’autres parcours comme pour les étudiants de classe prépa)[9]. L’enseignement alterne entre cours académiques, travaux appliqués et stages. La formation permet aux étudiants d'acquérir à la fois de bonnes capacités d'analyse économique et financière et une pratique professionnelle avancée dans la spécialité financière finalement choisie. La formation est couronnée par un diplôme réputé, porté par un réseau d'anciens présents en France et à l'étranger. Dans le cadre de cette formation, les étudiants doivent réaliser des stages de plusieurs mois qui ont lieu soit dans des institutions financières, soit dans le département financier des entreprises. Des partenariats avec de grandes universités et écoles européennes ou américaines - dont la prestigieuse London School of Economics and Political Science - permettent à un certain nombre d’étudiants d’accomplir une partie de leur scolarité dans une université étrangère[10].


2. Le Magistère de sciences de gestion


Le Magistère de sciences de gestion dirigé par le professeur Dominique Roux a pour objectif de former en 3 années, une trentaine de gestionnaires de très haut niveau, maitrisant toutes les méthodes utilisées pour la gestion des entreprises et possédant, en outre une excellente connaissance de deux langues : l'anglais et l'espagnol. Il s'agit d'un diplôme de niveau bac+5 à finalité professionnelle qui recrute après un concours à bac+2. Au delà des disciplines traditionnelles de la gestion: comptabilité, marketing, ressources humaines, finance, contrôle de gestion etc. le Magistère de gestion comprend deux stages obligatoires, un séjour de 6 mois dans une université étrangère (actuellement Etats Unis, Espagne, Brésil, Australie, Ecosse, Mexique) et un certain nombre d'enseignements d'ouverture : philosophie, art cotemporain, musique, expression orale. A l'issue des trois années, le Magistère de gestion permet d'obtenir le diplôme de de Master en management global.

Filière CCA (ex MSTCF)

Citons également la filière STCF-CCA, qui suite à la réforme LMD, remplace la MSTCF (Maîtrise de Sciences et Techniques Comptables et Financières) qui fut créée en 1978. Cette filière de 3 ans, composée d'une licence STCF et d'un M1 et M2 Contrôle Comptabilité Audit (CCA), recrute à bac+2, sur un concours de 6 épreuves, suivies d'un oral si admissiblité déclarée à l'issue des écrits. Le concours d'admission est des plus selectif et une préparation d'une année au préalable est dispensée (en cours du soir) au sein de l'Université Paris-Dauphine. Son but est de former une cinquantaine étudiants selectionnés à tous les métiers du Conseil, de l'Audit, de l'Expertise Comptable et de la Finance en utilisant les outils les plus performants de gestion. La filière STCF-CCA de l'Université Paris Dauphine donne accès à l'une des plus prestigieuse formation de gestion en France.Ainsi, le cursus, dense et exigeant, se base sur les domaines de la comptabilité, de la finance, du droit et du contrôle de gestion. Cette filière comporte deux stages obligatoires (en L3 et M2), et donne la possibilité aux étudiants de partir un semestre dans une université étrangère (Madrid, Dublin, Munster, Manchester). De nombreux professionnels sont partenaires de cette formation.

Masters

1. Master 2 de Droit européen et international des affaires (Master 240)

Le Master 240 est une formation de qualité, de rigueur et d'ouverture, destinée à la formation de juristes nationaux, européens ou internationaux, dans la domaine du droit des affaires.

Le Master se décline en deux parcours:

L'un, franco-espagnol, se déroulant sur deux années, est un double diplôme de Paris-Dauphine et de l'Université Autonoma de Madrid. L'autre, franco-anglais, permet de valider un Bac+5 à l'université de Paris-Dauphine et ouvre sur les systèmes juridiques nationaux mondiaux, sur le droit de l'Union Européenne, sur le droit commercial international et sur le droit des affaires en général.

Ce dernier à deux particularités notoires: la première est que la formation dispensée s'intéresse aussi bien au droit privé qu'au droit public, la seconde est que le deuxième semestre peut être fait à l'étranger, dans les Universités étrangères partenaires de Paris-Dauphine.

Le niveau des cours y est assuré par des professeurs de renommée et d'une grande expérience ( élèves et professeurs de l'Ecole Nationale d'Administration, membres du Conseil d'Etat, des institutions européennes, de la Cour de Cassation) ainsi que par des professionnels confirmés.

L'exquise formation ainsi proposée, permet aux étudiants, qui parlent plusieurs langues, de s'intégrer au mieux dans le monde professionnel, notamment dans les cabinets d'avocats nationaux, européens ou internationaux, les grandes entreprises, dans la diplomatie, la vie politique européenne, les banques.


2. Master 2 Management de la Technologie et de l'Innovation (Master 236)

La spécialité «Management de la Technologie et de l’Innovation» a comme principaux objectifs d’apprendre :

- à gérer efficacement le passage de la recherche au marché.

- à rédiger et analyser des business plan de sociétés innovantes.

- à piloter des projets innovants : de la conception à la réalisation.

- à mener à bien une veille technologique, économique, stratégique et prospective dans des secteurs très porteurs.


La spécialité MTI bénéficie d’une longue expérience dans l’enseignement de l’innovation.

- Il y a plus de 30 ans, un DEA a été créé par le Commissariat à l’Energie Atomique, en vue de former ses chercheurs à la gestion des grands programmes. Dans ce cadre, un poids important était donné à la prévision économique et à la prospective. Ce DEA était habilité conjointement avec Paris I et Paris VI.

- En 1980, il se transformait en DEA “ Economie de la Production ” (mention Economie de l’Innovation), habilité conjointement entre l’INSTN et l’Université Paris Dauphine.

- Il est devenu en 1985, le DESS 236 en Gestion de la Technologie et de l’Innovation.

- Conformément à la réforme LMD, le ministère a habilité la spécialité Management de la Technologie et de l’Innovation en 2005.

- Puis en 2009, le master devient un master mixte Pro et Recherche cohabilité[11] par l'Université Paris-Dauphine, l'ENS Cachan, l'INSTN-CEA, Mines ParisTech. Ce nouveau master mixte Pro et Recherche MTI est le fruit du regroupement :

  • du master Pro MTI "Management de la Technologie et de l'Innovation"
  • du master Recherche TPI "Théorie et pratique de l'innovation"

Documentation

Le Service commun de la documentation (SCD), situé au 6e étage, est divisé en une bibliothèque d'étude et une bibliothèque de recherche. C'est le premier pôle de documentation pour la Gestion et l'Economie en région Ile de France. Le SCD comprend environ 160 000 ouvrages, dont la moitié en libre accès, et plus de 3 800 revues. Il met à disposition des étudiants une grande base de données et permet d'accéder à plus de 7000 périodiques électroniques.

Le SCD de l'établissement est reconnu comme Centre d'acquisition et de diffusion de l'information scientifique et technique pour l'économie et la gestion. Il est assi pôle associé de la Bibliothèque nationale de France au titre du partage documentaire.

Filmographie

Bibliographie

  • Paris-Dauphine, vingt-cinq ans de sciences d'organisation, Claude Le Pen, Masson 1995, ISBN
  • Une université dans la cour des grandes écoles, Les Echos, 25-26 juin 2004 (page 12)
  • Paris-Dauphine, la belle affaire, Challenge, n°16, 15 décembre 2005 - 4 janvier 2006 (page 86)
  • Dauphine : l'exception ou l'exemple ?, Le Figaro, 11 mai 2006
  • "Histoire de l'université Paris Dauphine (1968-2008)" Alain Bienaymé et Dominique Roux, revue Commentaire, numéro 122/été 2008.

Notes et références

  1. D'après le décret du 26 février 2004 [1]
  2. a  et b Décret n° du 26 février 2004
  3. Enjeux-Les Echos, n°222, avril 2006
  4. vraie-fausse indépendance de Dauphine, Le Monde, 5 juillet 2007
  5. En application de l'article 14 de la loi Savary du 26 janvier 1984, qui interdit, sauf exception, la sélection : CE 27/07/1990, n° 65180 et 65181. L'université a parfois prétendu, sans emporter la conviction du juge administratif, que les refus d'admission n'étaient que de simples mesures d'information sur l'adaptation du profil du candidat aux formations de Dauphine: CAA Paris, 27 mars 2001, n°00PA03202
  6. Programme de Laurent Batsch pour l'élection à la présidence de l'université "Un nouvel élan pour Dauphine, ", 2007.
  7. [2]
  8. [3]
  9. [4]
  10. [5]
  11. http://www.dauphine.fr/fileadmin/mediatheque/PDF_Formations/MSO/M2__MTI__2009-10.pdf

Lien externe

Commons-logo.svg

  • Portail de Paris Portail de Paris
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation

brochure du Master 240:

Ce document provient de « Universit%C3%A9 Paris-Dauphine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article AssIDu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • assidu — assidu, ue [ asidy ] adj. • XVIe; asidu XIIIe; lat. assiduus « qui se tient continuellement quelque part » 1 ♦ Qui est régulièrement présent là où il doit être. ⇒ ponctuel, régulier. Employé assidu à son bureau. Étudiant assidu aux cours. ♢ Qui a …   Encyclopédie Universelle

  • assidu — assidu, ue (a ssi du, due ; quelques uns disent a si du) adj. 1°   Exact à se tenir où il doit être. Cet employé est assidu à son bureau. Magistrat assidu aux audiences. 2°   Qui a une application soutenue. •   Un enfant assidu, .... Que tous les …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • assidu — ASSIDU, UE. adj. Qui est exact à se trouver où son devoir l appelle. Ce Magistrat est fort assidu aux Audiences. Ce Chanoine est assidu au Choeur. f♛/b] Il signifie aussi, Qui a une application continuelle à quelque chose. Un homme assidu au… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • assidu — ASSIDU, [assid]ue. adj. Qui a une application continuelle à quelque chose, qui rend des soins continuels à quelqu un. Un homme assidu au travail. assidu à sa charge. assidu à l estude. se rendre assidu à son devoir. estre assidu à faire sa cour.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • assidu — et continuel, Assiduus …   Thresor de la langue françoyse

  • ASSIDU — UE. adj. Qui est exact à se rendre où son devoir l appelle. Ce magistrat est fort assidu aux audiences. Cet employé est assidu à son bureau.   Il signifie aussi, Qui a une application continuelle à quelque chose. Un homme assidu au travail,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • assidu — adj. ; tranquille : assègri adj. masc. (Samoëns). A1) assidu, appliqué, attentif, (à son ouvrage) : assidu, wà / ouha, wè / ouhe adj. (Albanais, Villards Thônes / Saxel) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • assidú — assidua, assidu, o adj. assidu, e. voir regular …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • assidu — as|si|du [... dy:] <aus gleichbed. fr. assidu, dies aus lat. assiduus »beharrlich, beständig«> (veraltet) beständig, eifrig …   Das große Fremdwörterbuch

  • assidu — as|si|du Mot Pla Adjectiu variable …   Diccionari Català-Català

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”