Aspasie (Genève)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aspasie (homonymie).

Aspasie est une association de défense des prostituées fondée en 1982 à Genève par Grisélidis Réal. Aspasie se définit comme suit: "association de lutte contre la discrimination et l’exclusion, pour la dignité des personnes travaillant dans le marché du sexe". Le nom de l'association fait référence à Aspasie, une célèbre courtisane et compagne de Périclès en Grèce antique dans la seconde moitié du Ve siècle av. J.-C.

En 1988, des divergences internes entre deux figures marquantes d'Aspasie provoquent une scission. D'un côté, Nicole Castioni, auteur du Soleil au bout de la nuit, est élue à la présidence de l'association. Son livre décrit ses expériences comme prostituée (et toxicomane) à Paris qu'elle a vécues comme exploitation. D'un autre côté, Grisélidis Réal qui s’engage depuis longtemps avec quelques collègues pour une reconnaissance de la prostitution comme « activité humaniste, médicale et psychologique », ne soutient pas les propos « dégradants » de Mme Castioni, et défend « celles qui assument leur métier et ne se considèrent pas du tout comme des marchandises ».

Mme Réal quitte Aspasie participe à la fondation d'une nouvelle association nommée Astarté, en l'honneur de la déesse phénicienne de la fécondité. Contrairement au comité d'Aspasie, majoritairement composé de travailleuses sociales, le mouvement Astarté est composé de dix personnes prostituées (huit femmes et deux hommes). Ce conflit est représentatif de ce qui se passe à l'intérieur de ceux qui militent dans les milieux de la prostitution.

  • D'un côté Aspasie, financée par l'État, et qui est une institution tenue surtout par des travailleuses sociales et qui veut représenter, « soutenir, accompagner, conseiller et prévenir ces multiples facettes de la prostitution ».
  • D'un autre côté Astarté - libre, apolitique et culturel - qui ne parle pas de prévention mais de reconnaissance et qui s’engage pour une perception de la prostitution comme toute autre activité qui permet d’avoir des loisirs, surtout culturels. Les membres d'Astarté, comme Grisélidis Réal, sont prêtes à défendre leur dignité en tant que prostituées.

Le choix d’une sociologue lausannoise, Marie-Jo Glardon, à la présidence d’Aspasie en avril 1999 a quelque peu apaisé ce conflit. Grisélidis Réal se réinscrit à Aspasie et accepta de nouveau un siège au comité.

Activités

Aspasie est active auprès des trois groupes de la prostitution : les professionnelles établies, les migrantes et les toxicomanes. Les activités de l'association sont visibles à travers les actions suivantes:

  • Aspasie prévention migrantes : Interventions, dans les cabarets, les bars, les salons et autres lieux par une équipe pluridisciplinaire composée d’une assistante sociale, d’une infirmière et de médiatrices culturelles.
  • Travail de rue : Contacts sur les différents lieux dans les quartiers chauds, effectués par l'équipe des permanentes d'Aspasie.
  • Boulevards : Boulevards est une action de prévention et de réduction de risques liés à la pratique de la prostitution et à la consommation de drogues. En 1996, l'équipe du Groupe sida Genève (GSG) et Aspasie décident d’unir leurs compétences et mettent en place le bus "Boulevards". Le bus "Boulevards" est un espace d'accueil s’adressant à toutes personnes qui se prostituent. Il propose informations et prévention ainsi que du matériel (préservatifs, lubrifiants, lingettes intimes) avec un programme d’échange de seringues pour les consommatrices de drogues.
  • MSW - Male Sex Work : C'est une antenne d'information et de soutien pour les travailleurs du sexe. Le service Male Sex Work (Genève), projet de l’association Aspasie (Genève), réalisé avec le soutien de l’Aide Suisse contre le Sida, offre conseils gratuits et documentation.
  • Don Juan : Partant d'une initiative de l’Aide Suisse contre le Sida, le projet Don Juan s’adresse aux clients des prostituées de rue. L'équipe Boulevards a participé à la mise en place de ce projet. Il s'agit d'une action ponctuelle, développée en collaboration avec l’Aide Suisse contre le Sida, le Groupe sida Genève et Fleur de Pavé/Lausanne.
  • Soutien et Accompagnement : Le soutien psychologique et/ou social est réalisé au travers d’entretiens individuels et/ou de groupes. L’accompagnement permet d’assurer le lien avec d’autres instances administratives (déclaration de revenus, etc.), sociales, juridiques et de la santé.
  • Permis L - Aspasie soutient et conseille les artistes de cabarets (permis L) dans leurs démarches administratives, et dans la défense de leurs droits au travail.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aspasie (Genève) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aspasie (Geneve) — Aspasie (Genève) Pour les articles homonymes, voir Aspasie (homonymie). Aspasie est une association de défense des prostituées fondée en 1982 à Genève par Grisélidis Réal. Aspasie se définit comme suit: association de lutte contre la… …   Wikipédia en Français

  • Groupe sida Genève — Le Groupe sida Genève, fondé en 1987, est une association genevoise de lutte contre le sida, antenne de l Aide suisse contre le sida (ASS). Son mandat comprend la prévention de nouvelles infections, le soutien aux personnes touchées, la lutte… …   Wikipédia en Français

  • Griselidis Real — Grisélidis Réal Pour les articles homonymes, voir Real. Grisélidis Réal (11 août 1929 31 mai 2005) était une écrivaine et une prostituée genevoise (Suisse). Sommaire 1 Biographie …   Wikipédia en Français

  • Grisélidis Réal — noël 2003, genève Grisélidis Réal, née le 11 août 1929 à Lausanne et morte le 31 mai 2005, est une écrivain, peintre et prostituée genevoise. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Laurent Angliviel de La Beaumelle — La Beaumelle : portrait gravé par Philibert Boutrois d après un pastel de Quentin de La Tour Laurent Angliviel de La Beaumelle, né le 28 janvier 1726 à Valleraugue en Cévennes et mort le 17 novembre 1773 à Paris, est un homme de lettres …   Wikipédia en Français

  • Desmarets de Saint-Sorlin — Jean Desmarets de Saint Sorlin Pour les articles homonymes, voir Desmarets. Jean Desmarets de Saint Sorlin. Jean Desmarets de Saint Sorlin, né en …   Wikipédia en Français

  • Jean Desmarets De Saint-Sorlin — Pour les articles homonymes, voir Desmarets. Jean Desmarets de Saint Sorlin. Jean Desmarets de Saint Sorlin, né en …   Wikipédia en Français

  • Jean Desmarets de Saint-Sorlin — Pour les articles homonymes, voir Desmarets. Jean Desmarets de Saint Sorlin. Jean Desmarets de Saint Sorlin, né en 1595 à Paris où il est mort le …   Wikipédia en Français

  • Jean desmarets de saint-sorlin — Pour les articles homonymes, voir Desmarets. Jean Desmarets de Saint Sorlin. Jean Desmarets de Saint Sorlin, né en …   Wikipédia en Français

  • aimer — [ eme ] v. tr. <conjug. : 1> • Xe; inf. amer jusqu au XVe; lat. amare I ♦ 1 ♦ Éprouver de l affection, de l amitié, de la tendresse, de la sympathie pour (qqn). ⇒ chérir. Aimer sa mère, ses enfants. « J aimais un fils plus que ma vie » (La… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”