Aspach (Haut-Rhin)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aspach.

47° 38′ 37″ N 7° 14′ 05″ E / 47.6436111111, 7.23472222222

Aspach
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Alsace
Arrondissement Altkirch
Canton Altkirch
Code commune 68010
Code postal 68130
Maire
Mandat en cours
Antoine Reichlin
2008-2014
Intercommunalité C.C. d'Altkirch
Démographie
Population 1 168 hab. (2008)
Densité 278 hab./km²
Gentilé Aspachois, Aspachoises
Géographie
Coordonnées 47° 38′ 37″ Nord
       7° 14′ 05″ Est
/ 47.6436111111, 7.23472222222
Altitudes mini. 293 m — maxi. 386 m
Superficie 4,2 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Aspach est une commune française, située dans le département du Haut-Rhin et la région Alsace.

Ses habitants sont appelés les Aspachois et les Aspachoises.


Sommaire

Géographie

Village faisant partie de l'arrondissement et du canton d'Altkirch.

Cours d'eau

  • Le Zipfelgraben
  • Le Haselbaechle

Origine du nom

Du vieil allemand Aba, tremble et du franc Bach = ruisseau

Héraldique

Blason

Le blasonnement est le suivant : D'argent à trois trembles arrachés de sinople

Histoire

Le village semble remonter à la plus haute antiquité, vraisemblablement à l'époque franque. Cependant il semble que la source semble avoir été exploitée déjà du temps des Gallo-Romains. Cette commune avait autrefois une source d'eau sulfureuse froide qui était exploitée par les romains. Cette source n'existe plus aujourd'hui. Le village est mentionné pour la première fois en 991 alors que le monastère d'Eschau y possède des terres. A partir du XIIe siècle le prieuré de Saint-Morand à Altkirch possède dans le village une cour colongère. Jusqu'à la fin du XVIIe siècle le village est placé sous la dépendance de la mairie de Hundsbach, administrée par la seigneurie d'Altkirch, gouverné par les comtes de Ferrette.Plus tard ce sont les descendants du duc d'Autriche, seigneurs de Habsbourg qui gouvernent le village. A la fin du XVe siècle le région est le théâtre de luttes incessantes entre les Bourguignons et les Armagnacs au cours de la Guerre de Cent Ans. En 1469, le duc d'Autrice , à court d'argent vend ses terres de haute Alsace à Charles-le-Téméraire, duc de Bourgogne qui nomme un grand bailli, Pierre de Hagenbach pour rétablir la paix dans la région. Mais celui-ci s'attire la colère du peuple par ses maladresses. Il est capturé et décapité par les Etats alsaciens coalisés en 1474. En signe de vengeance, son frère, Etienne de Hagenbach pénètre dans la région avec ses troupes bourguignonnes et ravage tout sur son passage. Cette invasion est fatale à Aspach comme pour Altkirch. Le village à peine relevé doit faire face à l'arrivée des Suédois pendant la Guerre de Trente Ans dans les années 1630. Le XVIIe siècle ramène la prospérité et la paix. En 1814 la paroisse d'Aspach qui dépendant jusqu’alors de la paroisse de Carspach devient autonome. La commune forme alors une nouvelle commune avec Obermorschwiller et Carspach.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 M. Antoine Reichlin UMP  
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Insee[1],[2])
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008
548 568 629 758 887 981 1 132 1 168
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Lieux et monuments

  • Source d'eau sulfureuse Méridienne

Patrimoine religieux

Église St-Laurent

L'église est mentionnée en 1282, et est reconstruite en 1502 dans le style gothique. Le chœur est voûté et la clé de voûte porte cette inscription en allemand: M CCGCC und II, Jor ist diser Kor angegang", soit l'an 1502 ce chœur a été commencé". Une custode sculptée d'allure ogivale est réalisée à la même époque: elle renferme dans un écrin de verre l'hostie consacrée, exposée dans l’encensoir. Le cloche dont le toit en batière s'élève sur trois étages est également percé d'ouvertures gothiques. En 1829, la nef est remaniée et le portail encadré de deux colonnes monolithique de facture antique. L'ancien chœur est alors placé au cœur de la sacristie et remplacée par un nouveau chœur.

Chapelle de la Litten (1862)

Statue de Jean Népomucène (1779)

Voir aussi

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aspach (Haut-Rhin) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”