Askol

Parti breton

Parti Breton
Logo actuel 
Président Gérard Olliéric
Fondation 2002
Disparition {{{disparition}}}
Siège Lorient, Morbihan
{{{option-1}}} {{{valeur-1}}}
Vice-Président Jean-Claude Rivallain
Porte-parole Émile Granville
{{{option-4}}} {{{valeur-4}}}
{{{option-5}}} {{{valeur-5}}}
{{{option-6}}} {{{valeur-6}}}
Présidents du groupe
au Sénat {{{Sénat}}}
à l'Assemblée {{{Assemblée}}}
au Parlement européen {{{ParlementEuropéen}}}
Représentation du parti
Députés {{{Députés}}}
Sénateurs {{{Sénateurs}}}
Députés européens {{{Députéseuropéens}}}
Idéologie Centrisme
Nationalisme
Fédéralisme européen
Affiliation européenne
Affiliation internationale
Couleurs bleu turquoise
Site Web http://www.partibreton.org/
voir aussi

Constitution française
Politique de la France
Gouvernement français
Président français
Partis politiques français
Élections en France

Le Parti breton / Strollad Breizh (ou PB) est un parti politique nationaliste et social-démocrate qui revendique la création d'une « République de Bretagne », membre à part entière de l'Union européenne.

Sommaire

Programme

C’est un mouvement politique créé en 2002. Son discours affiche comme objectif de doter la Bretagne (soit 5 départements, la région Bretagne plus la Loire-Atlantique) des institutions nécessaires pour son développement économique, social, culturel, environnemental et politique, à l’image d'autres régions européennes, comme l’Écosse ou la Catalogne.

Partant du principe que la Bretagne constitue toujours une nation, et qu'elle a à ce titre des droits à la liberté dans un cadre européen, le Parti breton revendique la création à terme d'un État breton membre à part entière de l'Union européenne, et d'institutions bretonnes reconnues sur la scène européenne et internationale. Il met surtout l'accent sur le fait qu'au-delà du principe (une nation a des droits), la Bretagne a tout à gagner dans ce processus d'émancipation, sur le plan économique, culturel ou environnemental.

Idées

Le slogan du Parti breton est : « une Bretagne émancipée et réunifiée[réf. nécessaire] ».

Analysant les causes de la « stagnation des mouvements politiques bretons », le parti affirme vouloir « prendre les Bretons tels qu’ils sont et non pas tels qu’on voudrait qu’ils soient ». Sur l’axe droite-gauche, le Parti breton veut se situer entre la social-démocratie et la démocratie sociale-libérale (du centre-gauche au centre-droit), dont l'objectif principal est d’abord de créer des institutions. C'est surtout un parti de rassemblement, qui regroupe du centre-gauche au centre-droit. Revendiquant 400 membres, dont la plus grande partie n’a pas de passé politique dans le mouvement breton, le Parti breton accueille dans son bureau des membres du centre-gauche comme le professeur et entrepreneur nantais Jean-Paul Moisan, ou du centre-droit comme Gérard Olliéric, l'actuel président.

Organisation

Elle est de type fédéral. L'entité de base est la Fédération, et éventuellement la section. On compte pour le moment une fédération par département de Bretagne, une en Île de France, et une pour les autres adhérents, actuellement basée à Londres et ayant pour secrétaire |Christian Guillemot.

Chaque Fédération élit son secrétaire, et éventuellement son secrétaire adjoint et son trésorier. Le secrétaire est chargé d'organiser les réunions, de représenter la fédération à l'extérieur ou au sein du Parti. Les secrétaires fédéraux sont donc des personnages clefs dans le Parti. Ce ne sont cependant pas des chefs, mais des représentants. Ils restent des membres comme les autres. Les fédérations sont également à la base des prises de position du Parti. Généralement, sur des sujets précis et locaux, le Parti breton estime qu'il a à prendre position. Ce sont alors les membres de la fédération qui arrêtent la position à prendre. Le secrétaire fédéral signe ensuite le communiqué, au nom du Parti et de la Fédération.

Les instances nationales sont élues lors du congrès. Il s'agit du conseil national (le Parlement du Parti breton). Il est composé de membres élus, qui siègent tous les trois mois. Il se prononce sur les grandes orientations nationales du Parti (il adopte ou non les textes proposés par les militants pour le programme du Parti, adopte la stratégie d'alliance, de candidatures, etc.). Il est parfois ouvert aux membres des commissions de réflexion (qu'il charge de rédiger le programme du Parti breton sur des sujets précis : économie, institutions, etc.).

Le bureau exécutif est présidé par le président exécutif (élu lors du congrès). Il se réunit aussi tous les trois mois, et est composé de secrétaires nommés par le conseil national, du président du Parti. Il est l'instance exécutive à l'échelle fédérale.

Askol

Créée en 2004, Askol (Association des élus bretons pour la démocratie) réunit les élus (et anciens élus) de Bretagne, membres ou proches du Parti breton, dans le but d’œuvrer pour l’émancipation institutionnelle de la Bretagne. Son président est Yann Jestin, maire adjoint de Lesneven, Jean-Claude Rivallain, son vice-président, conseiller municipal de Vigneux-de-Bretagne. En 2008, Askol voit la réélection de la plupart de ses membres et l'arrivée de nouveaux adhérents, comme Jean-Yves Cozan, conseiller général d'Ouessant, ancien député de Châteaulin, Émile Granville, adjoint au maire de Redon ou Gwenole Guyomarc'h, maire de Locquirec.

Les Jeunes Bretons / Ar Vretoned Yaouank

Article détaillé : Mouvement des Jeunes Bretons.

C'est la section jeune du Parti, créée en 2007 à l'occasion du congrès. Elle a pour but de mener des actions spécifiques à la jeunesse dans un cadre strictement lié au parti, mais de façon informelle. Les Jeunes Bretons / Ar Vretoned Yaouank (ou JB AVY) ont participé en 2006 aux journées internationales des jeunes organisées par le Parti nationaliste basque à Bilbao et ont été reçus par le Lehendakari, chef du gouvernement basque.

Les Jeunes Bretons ont sorti en février 2008 un document qui résume leurs idées intitulé « C'est maintenant ! » disponible sur leur site. En août 2008, ils organisent leurs premières journées d'été, en présence de représentant(e)s flamands et basques de la Nieuw-Vlaamse Alliantie et de EGI. A l'occasion de ces journées est rédigée la « Déclaration de Lorient sur l'autodétermination ».

Élections

Le Parti breton s'est présenté à plusieurs reprises aux élections : lors de deux cantonales partielles en 2004, et à nouveau en 2005. Ses candidats ont obtenu pour leur première présentation entre 1,5% et près de 4 %.

Aux élections législatives de 2007, 4 candidats ont été présentés :

Yves Le Mestric pour la circonscription de Vitré (Ile-et-Villaine) suppléant Brice MALET. 686 voix soit 0,89%

Gérard GUILLEMOT pour la circonscription de Rennes - Sud (Ile-et-Villaine) suppléant Sébastien GIRARD. 249 voix soit 0,57%

Emile GRANVILLE pour la circonscription de Redon (Ile-et-Villaine) suppléant Olivier BERTHELOT. 847 voix soit 1,27%

Hervé LE GUEN pour la circonscription de Lorient (Morbihan) suppléant Gaël FLEURENT. 686 voix soit 1,44%

Lors d'une cantonale partielle à Redon le 23 septembre 2007, Émile Granville a réalisé un score de 3,58%.

En 2008, Yann Jestin, président d'Askol mais candidat du MoDem[1], obtient 25,18 % des voix lors des élections cantonales de Lesneven.

Lors des élections municipales de mars 2008, le Parti breton présente une vingtaine de candidats et obtient une dizaine d'élus municipaux dont un maire et trois adjoints.

Lors d'une convention tenue à Vannes en septembre 2008, le Parti décide de se présenter aux élections européennes de 2009. En mars 2009, il désigne son porte parole, Emile Granville, comme tête de liste.

Résultats:

          Inscrits      Exprimés	PB	% PB/exprimés
 22 	    448 496	  192 982     5 059	2,62%
 29	    670 253	  272 453     9 283	3,41%
 35	    674 678	  272 736     5 856	2,15%
 44	    903 937	  378 538     5 696	1,50%
 56	    541 648	  218 829     6 816	3,11%

Total Bretagne: 2,45%
Au niveau communal, son meilleur score est de 16% et 100 voix dans une commune des Côtes d'Armor.

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. C'est la seule mention qui figurait sur ses bulletins de vote.
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail du monde contemporain Portail du monde contemporain
  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
Ce document provient de « Parti breton ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Askol de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Askol Ha Brug Pipe Band — Flyer Askol Ha Brug crée en 2011 Pays d’origine France G …   Wikipédia en Français

  • Le Parti Breton — Parti breton Parti Breton   Président Gérard Olliéric …   Wikipédia en Français

  • Parti Breton —   Président Gérard Olliéric …   Wikipédia en Français

  • Strollad Breizh — Parti breton Parti Breton   Président Gérard Olliéric …   Wikipédia en Français

  • Parti breton — Présentation Président Yves Pelle Fondation 2002 Siège Lorient, Morbihan …   Wikipédia en Français

  • Partido bretón — Saltar a navegación, búsqueda El Partido Bretón / Strollad Breizh (en francés : Parti breton) es un partido político nacionalista y socialdemócrata que reivindica la creación de una « República de Bretaña », miembro de pleno… …   Wikipedia Español

  • Parti Breton — Parti breton/Strollad Breizh Lo …   Deutsch Wikipedia

  • Parti Breton — The Breton Party (Parti Breton in French / Strollad Breizh in Breton) (or PB) is a social democratic and nationalist political party which aspires to the creation of an independent Republic of Brittany , within the European Union. Program The… …   Wikipedia

  • Pipe band — de l université Simon Fraser. Un pipe band est un ensemble musical constitué de sonneurs de cornemuses et de batteurs. Le terme utilisé par les pipe bands militaires, « Pipes and Drums » est très fréquent. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Aleksandr Solzhenitsyn — This name uses Eastern Slavic naming customs; the patronymic is Isayevich and the family name is Solzhenitsyn. Aleksandr Solzhenitsyn After returning to Russia from exile in 1994. Born Aleksandr Isayevich Solzhenitsyn 11 December 1918( …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”