Asimov IV

OGame

OGame
Ogame logo.JPG

Développeur Gameforge AG
Concepteur Keine Angabe

Début du projet Octobre 2002
Version 1.00 août 2009)
Genre MMOG stratégique
Plate-forme Navigateur web (PHP)
Contrôle Souris et clavier

OGame est un jeu par navigateur (codé en PHP) de stratégie guerrière spatiale avec plus de 2 millions[1] de comptes actifs. OGame est produit et géré par Gameforge GmbH[2],[3]. Il se présente comme un jeu gratuit (à options payantes) en ligne.

Les derniers univers (66/67/68/69) ont été lancés en août 2009. Ils sont équipés de la nouvelle version du jeu.

Sommaire

Empire d'un joueur

Composantes

Plusieurs caractéristiques composent l'empire d'un joueur :

  • Ses planètes : il débute avec une planète-mère, et aura par la suite l'occasion d'en coloniser jusqu'à huit autres. Chaque planète a une taille fixe, déterminée aléatoirement – sauf pour la planète-mère de 163 cases – et ne peut accueillir qu'un nombre défini de bâtiments : une fois la planète remplie, seules des défenses ainsi que des vaisseaux peuvent encore y être produits et des technologies peuvent être recherchées . Parade locale : le terraformeur qui agrandit une planète. Parade plus générale : la colonisation de nouvelles planètes. La taille et la température des planètes, ainsi que leur production d'énergie et de Deutérium (carburant), dépendent de leur position par rapport au soleil. Plus une planète est proche du soleil plus les satellites produisent d'énergie. Mais en contrepartie plus une planète est éloignée du soleil plus elle produit de Deutérium.
  • Ses bâtiments : construits sur ses planètes, ils se répartissent principalement entre les producteurs (mines de métal, mines de cristal, synthétiseurs de deutérium et centrales énergétiques solaire ou à fusion), les stockages (hangars, réservoirs, silos et dépôts sans lesquels la production sature au bout d'un moment) et les constructeurs (usine de robots, usine de nanites, chantier spatial et silo à missiles). Il existe aussi le laboratoire de recherche (pour la recherche de nouvelles technologies) qui permet d'avoir accès à de nouveaux bâtiments, vaisseaux ou défenses. Chaque niveau de bâtiment construit occupe une case sur la planète sur laquelle il est placé.
  • Les vaisseaux : ils permettent l'interaction entre les différentes planètes, que ce soit pour échanger des ressources, exploiter les champs de ruines, espionner ou attaquer les adversaires.
  • Ses défenses : en prévision des attaques, des défenses peuvent être construites sur les planètes (lanceurs de missiles, artilleries lourde ou légère de laser ou d'ions, canons de Gauss, lanceurs de plasma) ainsi que deux boucliers (petit et grand).
  • La recherche : il y a deux types de recherches : celles qui donnent simplement accès à une autre technologie ou qui permet de développer soit un vaisseau, soit un bâtiment, soit un type de défense (recherche d'accessibilité) ; et celles dont le niveau est pris en compte pour améliorer l'efficacité des attaques, défenses ou productions (recherche d'efficacité). Certaines recherches peuvent appartenir aux deux catégories en même temps. Par exemple, la Technologie Bouclier doit être montée au moins au niveau 2 pour avoir le droit (accessibilité) de fabriquer des recycleurs mais parallèlement à ça, elle détermine la manière (efficacité) dont tous les vaisseaux vont se comporter lors des combats.

Objectif et classements

Trois classements sont tenus dans le jeu.

  • un classement « points », qui représente la quantité brute de ressources investies en bâtiments, vaisseaux, recherche, défenses. Chaque millier de ressources donne un point.
  • un classement « vaisseaux », qui recense le nombre de vaisseaux spatiaux. Chaque vaisseau apporte un point à son propriétaire.
  • un classement « recherche », qui compte les niveaux de technologie déjà recherchés. Chaque technologie développée rapporte un point au joueur.

Ces classements existent pour les joueurs comme pour les alliances. Ils étaient mis à jour 3 fois quotidiennement : à 0h05, 8h05 et 16h05 mais depuis la version 0.78c, ils sont actualisés en temps réel.

Après chaque mise à jour, il est possible de voir dans le menu Statistiques combien chacun a gagné de points et de places. Bien sûr, lors d'attaques, le défenseur perd beaucoup de vaisseaux et de défenses - donc de points. Par contre, les constructions et les recherches ne peuvent pas être détruites lors des attaques. Les points ne sont acquis que pour des investissements achevés : ceux en cours ne comptent pas. Ainsi, même celui qui gagne une attaque peut perdre quelques points au classement jusqu'à ce qu'il ait utilisé les ressources gagnées pour construire ou faire une recherche. En général un joueur n'attaquera que si son assaut se présente comme rentable, c'est-à-dire s'il gagnera plus de ressources (pillage + recyclage) qu'il ne subira de pertes sur la flotte envoyée.

Gameplay

L'univers de jeu

Un univers de jeu est composé de 9 galaxies historiquement, elles-mêmes constituées de 499 systèmes solaires, un système solaire comportant 15 planètes. Depuis la version 0.78 du jeu, un seizième emplacement a fait son apparition dans les systèmes mais il est strictement réservé aux expéditions et donc non colonisable. Cependant, ce schéma peut changer : l'univers 18 d'OGame.de comporte 19 galaxies. Les vitesses de jeu peuvent également varier. Les 50èmes univers OGame.de et OGame.fr comportent tous les deux 50 galaxies composées chacune de 100 systèmes solaires et leur vitesse de jeu est multipliée par deux. D'autres univers ont une configuration spatiale standard mais une vitesse de jeu accrue. D'un univers à l'autre, les règles et les possibilités de jeu peuvent être différentes. Ainsi, l'univers 66 d'OGame.de est très peu règlementé en comparaison avec les autres. Certains modes d'attaque (attaques groupées) sont présents dans les univers les plus récents et absents des univers les plus anciens ou présents seulement à l'état expérimental. Les attaques groupées sont cependant en cours de généralisation sur tous les univers. Un vote a été organisé en décembre 2008 afin que chaque univers puisse se prononcer sur le mise en place ou non des attaques groupées À ce jour, les 65 serveurs français hébergent autant d'univers. Les interactions entre différents univers ne sont pas possibles.

Ressources

Il y a trois ressources principales dans OGame : le métal, le cristal et le deutérium. Le métal est principalement utilisé pour construire des vaisseaux, des défenses ou des batiments. Le cristal est quant à lui plus utile dans le domaine des recherches. Le deutérium trouve son utilité principale en tant que carburant pour les mouvements de flottes et pour certaines recherches ainsi que dans une moindre mesure pour l'alimentation des centrales électriques de fusion.

Une quatrième ressource a été ajoutée quelques années après la création du jeu: l'antimatière. Elle ne peut pas être produite par les joueurs, elle peut seulement être trouvée par exploration (en petites quantités) ou achetée directement à Gameforge. En consommer permet de profiter des options payantes du jeu telles que le compte commandant.

Évolution

Le joueur n'a pas réellement de but désigné si ce n'est faire évoluer son territoire spatial en vue d'arriver en tête du classement. Pour cela, il devra construire des bâtiments puis faire évoluer leur niveau qui augmentera ainsi leur rendement. Certains bâtiments fournissent des ressources en continu (mine de métal, mine de cristal et synthétiseur de deutérium) et ce d'autant plus rapidement que le niveau du bâtiment est élevé. D'autres bâtiments permettent de construire des unités en échange de ces ressources. Plus ces bâtiments sont évolués et plus les unités sont produites rapidement.

D'autres bâtiments permettent d'améliorer l'efficacité des unités au moyen de recherches technologiques. Le nombre de technologie potentiellement optimisable est conditionné par le niveau du laboratoire de recherche. Lorsque la construction d'un bâtiment, d'une unité ou d'une recherche est lancée, un compte à rebours apparait. Si le délai de construction est relativement faible aux premiers niveaux (une ou deux minutes), il augmente substantiellement dans les niveaux élevés (plusieurs centaines d'heures). Avec les ressources, il est possible de faire évoluer sa planète en améliorant ses bâtiments ou bien de construire des unités. Si le coût d'un vaisseau ou d'une défense varie en fonction de sa puissance, le coût en ressources des bâtiments augmente de façon géométrique et différemment suivant le bâtiment. Chaque amélioration de bâtiment nécessite du terrain.

Styles de jeu

Le style de jeu se mesure sur 3 axes :

  • Le raideur investit toutes ses ressources dans la production de vaisseaux pour attaquer les autres joueurs.
  • Le mineur investit toutes ses ressources dans les bâtiments et les recherches.
  • Le défenseur investit toutes ses ressources dans les défenses et les missiles.

En pratique, tous les jeux passent par le style mineur pour amorcer. Mais une fois stabilisé, on peut assez bien définir un joueur par ses dépenses. Par exemple, un 60 % raideur 20 % mineur 20 % défenseur, ou un 65 % mineur 30 % raideur 5 % défenseur.

Jouer raideur demande beaucoup plus de disponibilité, mais donne aussi de meilleurs classements. Il faut surveiller sa flotte, espionner pour trouver des cibles potentielles, évaluer la rentabilité des attaques. Il faut aussi éviter de laisser sa flotte sans surveillance sinon elle risque de se faire recycler par un autre raideur.

Le mineur a besoin de moins de temps de jeu, mais ne classe pas aussi bien que les raideurs. Sa production est régulière, il est en général assez bien protégé, et il ne prend pas de risques. En contrepartie, il se prive de grandes victoires avec beaucoup de ressources à la clef.

Dans la plupart des univers, les 20 à 30 premiers au classement sont des raideurs. En revanche, leur classement relatif, et leur présence même en tête de classement est relativement instable. Au contraire, les mineurs les mieux classés ont de bonnes chances de le rester durant de nombreuses années.

Alliances

Les joueurs peuvent se rassembler dans un groupe appelé alliance. Une alliance se définit par un nom, une étiquette (appelée "TAG" dans le jeu), et la liste des joueurs membres. L'étiquette est la facette la plus exposée de l'alliance: c'est elle qui apparait à côté des noms de joueurs dans les vues de galaxie. En interne à une alliance, les joueurs peuvent s'octroyer des grades, associés à des droits différents. Les classements des joueurs ont leur équivalent pour les alliances: points, vaisseaux, recherche.

Le nombre d'alliances dans un univers dépasse rarement les 1000.

Comme les joueurs, les alliances peuvent s'orienter vers un style de jeu particulier.

Triches

Malgré la surveillance du staff du jeu, de nombreuses triches ont été découvertes et sont utilisées par des joueurs quotidiennement, en dépit des règles.

Grâce aux outils des opérateurs sur chaque serveur - outils tenus secrets grâce à une clause entre opérateurs, bénévoles et GameForge - ce phénomène reste assez facile à détecter si l'utilisateur est novice en informatique. Mais lorsqu'un utilisateur sait paramétrer certains logiciels, les triches deviennent quasiment impossibles à repérer.

Autour du jeu

Participation

L'inscription et la participation sont gratuites.

Cependant, les joueurs peuvent obtenir des avantages en jeu grâce à de l'antimatière, qui peut elle-même être achetée en micro-paiement, ou trouvée en petite quantité lors d'expéditions.

Comptes commandants

Le compte commandant permet d'obtenir des améliorations d'interface : suppression de la publicité, possibilité de voir en une seule page le détail de son empire, possibilité de mettre des constructions en attente. Le compte commandant n'apporte aucun avantage de jeu.

Comptes officiers

Les comptes officier ont été introduits en mars 2007 sur la version française d'OGame. Il est possible de payer avec de l'anti-matière un ou plusieurs officiers, qui apportent des avantages en jeu :

  • Amiral : Autorise à faire voler deux flottes supplémentaires.
  • Ingénieur : Divise par deux les pertes des défenses lors des attaques (15% au lieu de 30%), et augmente de 10% la production de l'énergie.
  • Géologue : Augmente de 10% la production des mines.
  • Technocrate : Diminue les temps de recherche de 25%, et augmente le niveau d'espionnage de 2.
  • Commandant : Les ordres sont effectués plus rapidement grâce à des commandes simplifiées.

En introduisant les officiers, GameForge est revenue sur sa promesse de ne pas introduire d'avantages de jeux payants, ce qui a provoqué la colère d'une partie des joueurs français[4] et internationaux[5].

Marchands

C'est un ajout de la version 0.78 et qui permet d'obtenir l'intervention d'un marchand virtuel, contre de l'antimatière, afin de convertir ses stocks de ressources superflus à des taux presque identiques à ceux officiellement admis. Les marchands peuvent également être découvert au cours d'une expédition mais leur fréquence d'apparition est très faible. Il existe un marchand différent pour chacune des trois ressources de base. L'intérêt de cette option payante est de contourner les échanges conventionnels entre joueurs qui sont parfois peu avantageux pour un des deux partis ou pour faire face à l'absence de partenaire commercial. Le revers de la médaille est que cela porte atteinte aux interactions entre joueurs, à certaines stratégies de jeu basées sur le commerce et soulève un malaise comparable à celui généré par les officiers dans sa nature mais bien inférieur dans son ampleur.

Communautés

Grâce aux alliances et au forum officiel du jeu, une communauté s'est développée autour du jeu.

OGame-like

Suite à la sortie et au succès rencontré par Ogame, plusieurs jeux du même style sont apparus, gérés le plus souvent par des équipes bénévoles, mais aussi par des entreprises.

Ogame a donc été le fondateur du style de jeu Ogame-like.

PrOGame

Une nouvelle version d'OGame s'est ouverte : PrOGame, qui est un univers international où les joueurs de tous pays peuvent s'inscrire. À la différence des autres univers d'OGame, PrOGame n'est pas gratuit, il faut obligatoirement s'inscrire au compte commandant pour pouvoir jouer. Le jeu est 4 fois plus rapide qu'OGame, obligeant le joueur à garder un œil constant sur le jeu, et est remis à zéro au bout de trois mois. PrOGame est en anglais.


Notes et références

Liens externes

  • Portail du jeu vidéo Portail du jeu vidéo
  • Portail de la science-fiction Portail de la science-fiction
Ce document provient de « OGame ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Asimov IV de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Star Wars Episode IV: A New Hope — An original 1977 North American theatrical film poster by Tom Jung[1] Directed by George Lucas …   Wikipedia

  • Flies (Asimov short story) — Flies is a science fiction short story by Isaac Asimov. It was first published in the June 1953 issue of Magazine of Fantasy and Science Fiction, and later appeared in Asimov s collections Nightfall and Other Stories (1969). The author s original …   Wikipedia

  • República cartaginesa — Saltar a navegación, búsqueda República de Cartago …   Wikipedia Español

  • Antigua Cartago — Cartago ← …   Wikipedia Español

  • Stars and planetary systems in fiction — The planetary systems of stars other than the Sun and the Solar System are a staple element in much science fiction. Contents 1 Overview 1.1 The brightest stars …   Wikipedia

  • Gregory Benford — Infobox Writer imagesize = 150px name = Gregory Benford caption = pseudonym = birthname = birthdate = birth date and age|1941|01|30 birthplace = Mobile, Alabama deathdate = deathplace = occupation = Writer nationality = USA period = genre =… …   Wikipedia

  • Échelle de Kardashev — L échelle de Kardashev est une méthode générale de classement des civilisations en fonction de leur niveau technologique, proposée en 1964 par l astronome russe Nikolaï Kardashev. Elle se compose de trois catégories basées sur la quantité d… …   Wikipédia en Français

  • List of Foundation universe planets — This is a list of Foundation universe planets featured or mentioned in the Robot series, Empire series, and Foundation series created by Isaac Asimov. Contents 1 61 Cygni 2 Alpha …   Wikipedia

  • List of fictional planets by medium — This is a list of fictional planets organized by the medium in which they primarily appear.Novels and short stories =Adams, Douglas= *Brontitall The Hitchhiker s Guide to the Galaxy (radio series); planet of bird people who live in the ear of a… …   Wikipedia

  • Cristianismo — El Cristianismo (del Griego antiguo Χριστός, Christós, Cristo , literalmente el Ungido ) es una religión abrahámica monoteísta basada en la vida y enseñanzas de Jesús de Nazaret, presentadas en el canon bíblico y otras escrituras del Nuevo… …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”