Asherah

Ashera

Asherah (de l'hébreu אשרה), est une déesse qui semble avoir été liée au culte de YHWH avant -600. Elle était peut-être révérée comme son épouse.

Sommaire

Les sources

Les ostraca de Kuntillet 'Ajrud datant du VIIIe siècle avant l'ère commune[1], dans le désert du Sinaï, portent ainsi l'inscription « Berakhti et’hem l’YHWH Shomron [ou Shomrenou] ulèAsherato » (« Je vous ai bénis par YHWH de Samarie et Son Asherah » ou « Je vous ai bénis par YHVH notre gardien et Son Asherah », selon qu'on lise Shomron : Samarie ou Shomrenou : notre gardien[2]). On trouve aussi la mention « YHWH et son Ashera » sur une inscription datant de la monarchie tardive (vers -600) dans la région de la Shefelah (royaume de Juda)[3].

La Bible indique qu'un culte lui était rendu dans le temple de YHWH. Ainsi, le roi Josias, vers -630, « ordonna [...] de retirer du sanctuaire de Yahvé tous les objets de culte qui avaient été faits pour Baal, pour Ashera et pour toute l'armée du ciel [...]. Il supprima les faux prêtres que les rois de Juda avaient installés et qui sacrifiaient [...] à Baal, au soleil, à la lune, aux constellations et à toute l'armée du ciel. [...] Il démolit la demeure des prostituées sacrées, qui était dans le temple de Yahvé[...][4] ».

Ashera[5]est souvent vue comme la version cananéenne de la déesse Athirat (ou ʼAṯirat), une importante déesse-mère au culte répandu au Moyen-Orient. Cette divinité apparaît dans des sources akkadiennes sous les noms de Ashratum/Ashratu, et dans des sources hittites sous celui de Asherdu(s) ou Ashertu(s) ou Aserdu(s) ou Asertu(s).

Interprétations

Les mentions bibliques ou archéologiques sur Ashéra confirment le culte qui lui était rendu, mais elles ont été interprétées de diverses façons.

Pour la Bible

Dans la Bible, son existence est interprétée comme une régression par rapport à un monothéisme originel que certains Israélites ont oublié au profit des faux dieux et des idoles. C'est en particulier le message des prophètes comme Osée ou Amos, qui fustigent les pratiques polythéistes qui avaient cours à leur époque.

Pour les historiens

Pour beaucoup d'historiens, le culte d'Ashéra et des autres dieux cités par la Bible, cultes condamnés par les prophètes, prouve au contraire que les anciens Israélites étaient polythéistes, les prophètes représentant un courant religieux en rupture avec la tradition.

Dans cette optique, la religion polythéiste des anciens Israélites aurait d'abord évolué vers la monolâtrie où Yahvé était le dieu principal, entouré par d'autres dieux ; puis dans un second temps, la religion aurait évolué vers un monothéisme ou il était le seul dieu.

Notes et références

  1. Kuntillet Ajrud sur le site bibleorigins.net
  2. Voir entre autres La Bible dévoilée, p. 276.
  3. La Bible dévoilée, p. 277.
  4. Deuxième livre des Rois, 23:4 et suivants, disponible sur Wikisource.
  5. YouTube - Asherah
  • Portail des religions et croyances Portail des religions et croyances
Ce document provient de « Ashera ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Asherah de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Asherah — (from Hebrew אשרה), generally taken as identical with the Ugaritic goddess Athirat (more accurately transcribed as Unicode|ʼAUnicode|ṯirat), was a major northwest Semitic mother goddess, appearing occasionally also in Akkadian sources as… …   Wikipedia

  • ASHERAH — (Heb. אֲשֵׁרָה), in the Bible both a Canaanite goddess and a wooden cult object. The Goddess A Canaanite fertility and mother goddess. Asherah is now well known from the Ugaritic texts, where she is called rabbatu atiratu yammi ( Lady Athirat of… …   Encyclopedia of Judaism

  • asherah — 1863, wooden pillar used as symbol of Canaanite goddess Ashera, of unknown origin …   Etymology dictionary

  • Asherah — /euh shear euh/, n., pl. Asherim /euh shear im/, Asherahs for 2. 1. an ancient Semitic goddess, sometimes identified with Ashtoreth and Astarte, worshiped by the Phoenicians and Canaanites. 2. any of various upright wooden objects serving as a… …   Universalium

  • Asherah —    And pl. Asherim in Revised Version, instead of grove and groves of the Authorized Version. This was the name of a sensual Canaanitish goddess Astarte, the feminine of the Assyrian Ishtar. Its symbol was the stem of a tree deprived of its… …   Easton's Bible Dictionary

  • Asherah — A goddess worshipped by the Canaanite predecessors of the Israelites to whom they were sometimes tempted to return. She was a mother goddess and is mentioned in the Ras Shamra tablets, and images possibly representing her on a sacred pole are… …   Dictionary of the Bible

  • asherah — ashe·rah …   English syllables

  • Asherah —    Alternative spelling of Aserah and Asherat in Babylonian myth. See also Ashtart …   Who’s Who in non-classical mythology

  • asherah — …   Useful english dictionary

  • Asherah pole — An Asherah pole is a sacred tree or pole that stood near Canaanite religious locations to honor the Ugaritic mother goddess Asherah. [ Nelson s Compact Illustrated Bible Dictionary , pp. 25 26, Thomas Nelson Publishers (1964), ISBN 0 8407 5636 5… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”