Rhizosphere

Rhizosphère

Rhizosphere.svg

La rhizosphère est la région du sol directement formée et influencée par les racines et les micro-organismes associés. C'est un lieu d'intenses échanges entre le végétal et le substrat minéral, qui peut être affecté par le tassement du sol, un ennoiement durable, sa salinisation, son eutrophisation ou la pollution, ou encore par des phénomènes d'aridification.

Par le biais de ses racines, le végétal s'ancre dans le sol, y puise les ressources minérales (cations, anions) et l'eau qu'il utilise pour sa croissance et sa régulation thermique par le processus d'évapotranspiration. Une plante transpire ainsi chaque jour l'équivalent de 5 fois sa biomasse environ, soit près de 1500 fois sa masse chaque année.

Dans la rhizosphère, zone réduite à une ou deux dizaines de centimètres d'épaisseur sous des pelouses ou des prairies, mais plus épaisse dans les forêts des zones tempérées, jusqu'à 30 % des composés photosynthétisés par la plante sont remis à la disposition des micro-organismes qui y vivent par le biais d'un phénomène appelé exsudation racinaire. Ces composés incluent une grande quantité d'acides organiques et de sucres, ainsi que des quantités plus limitées de composés organiques complexes. Ils sont transformés en biomasse microbienne ou ré-oxydés en CO2. La rhizosphère est donc caractérisée par sa richesse en micro-organismes, et notamment en bactéries et champignons microscopiques qui se nourrissent de ces composés, ainsi que des débris issus des cellules végétales mortes. L'exsudation racinaire et la libération de cellules végétales mortes constitue le phénomène appelé rhizodéposition.

Les organismes vivants de la rhizosphère bénéficient de cette activité végétale, qui joue aussi un un rôle dans la dissolution de près de 30 % du calcaire du substrat. Il faudrait déverser 500 litres d'acide chlorhydrique sur chaque mètre cube de sol pour obtenir un effet équivalent purement chimique ![1]

De nombreuses interactions, bénéfiques (symbioses) ou non, voire délétères (pathogénie) sont observées entre plantes, bactéries et champignons du sol, "dopant" l'activité biologique de ce sol. Parmi les interactions bénéfiques aux plantes, on peut citer les symbioses fixatrices d'azote, les associations avec les bactéries promotrices de croissance (PGPR) ou de santé (phénomène de suppression de maladie), ou les interactions avec les champignons mycorhizogènes (voir aussi la définition de la mycorrhizosphère). Les effets délétères sont souvent liés à l'action de bactéries ou champignons pathogènes. Ils peuvent aussi être lié à des phénomènes de parasitisme végétal (tels ceux induits par les Striga ou les Orobanches) ou d'allélopathie qui conduisent à l'impossibilité pour certains végétaux d'occuper le même espace de sol (effet d'inhibition de croissance de l'un des deux sur l'autre).

Les protozoaires et nématodes qui se nourrissent des bactéries sont aussi concentrés autour des racines. Ainsi, la plupart du cycle des nutriments et des phénomènes de prédation se déroule dans la zone immédiatement adjacente aux racines[2]. Siège d'une activité métabolique intense, d'échanges génétiques importants, la rhizosphère joue un rôle essentielle dans les processus de phytoremédiation.

D'une façon générale, l’activité microbienne dans la rhizosphère est régie :

  • par des facteurs de l’environnement climatique, notamment humidité de l’air, température, radiation solaire, teneur en CO2,
  • par des facteurs de l’environnement édaphique, notamment : teneur du sol en eau et en oxygène, température du sol, teneur du sol en éléments assimilables par les plantes, présence de composés phytotoxiques.[3]

Étymologie

Le mot Rhizosphère a été introduit en 1904 par Lorenz Hiltner, bactériologiste spécialiste de microbiologie du sol et professeur d'agronomie au collège Technique de Munich[4]. "Rhizo" vient du grec "rhiza" signifiant racine. "Sphère" vient du latin "sphaera" (même sens), mot provenant lui même du grec ancien "sfaira" (signifiant balle, ballon, ou globe). La sphère définit le champ d'influence du système racinaire. En raison du volume qu'elle occupe, par rapport au volume de la plante, la rhizosphère a aussi appelée la "moitié cachée" (the hidden half en anglais)[5].

Notes et références

  1. Hinsinger, P.;Jaillard, B.;Arvieu, J.C. 1996, INRA, Département de Science du sol; Paris ;Le sol, un patrimoine menacé, le point scientifique
  2. [1] Elaine R. Ingham, The Soil Food Web. National Ressources Conservation Service.
  3. [2] Y. Dommergues, Mycorrhizes et fixation d’azote. O.R.S.T.O.M. avril 1978
  4. [3]G.R. Gobran, W.W. Wenzel, E. Lombi, Trace Elements in the Rhizosphere. CRC Press 2001. Cité dans "Microbial Health of the Rhizosphere" (Researcher: Nikol Heckathorn ; Writer: Laura Reinhold ; Programmer: Tiffany White) [4]
  5. Bowen et Roriva, 1991

Voir aussi

Ce document provient de « Rhizosph%C3%A8re ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Rhizosphere de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Rhizosphère — La rhizosphère est la région du sol directement formée et influencée par les racines et les micro organismes associés. C est un lieu d intenses échanges entre le végétal et le substrat minéral, qui peut être affecté par le tassement du sol, un… …   Wikipédia en Français

  • rhizosphère — [ rizɔsfɛr ] n. f. • mil. XXe; de rhizo et sphère ♦ Didact. Partie du sol dans l environnement immédiat des racines des plantes, très riche en micro organismes et en substances biologiques. ● rhizosphère nom féminin Zone du sol voisine des… …   Encyclopédie Universelle

  • rhizosphere — [rī′zəsfir΄] n. 〚 RHIZO + SPHERE〛 Ecol. the part of the soil enclosing and influenced by the roots of a plant * * * rhi·zo·sphere (rīʹzə sfîr ) n. The soil zone that surrounds and is influenced by the roots of plants. * * * …   Universalium

  • rhizosphere — [rī′zəsfir΄] n. [ RHIZO + SPHERE] Ecol. the part of the soil enclosing and influenced by the roots of a plant …   English World dictionary

  • Rhizosphere — The word rhizosphere can refer to:* Rhizosphere (ecology), the zone that surrounds the roots of plants * The Rhizome Collective, the property belonging to an anarchist collective in Austin, Texas …   Wikipedia

  • rhizosphere — rizosfera statusas T sritis ekologija ir aplinkotyra apibrėžtis Dirvožemio sluoksnis aplink augalų šaknis, kuriame daug mikroorganizmų, mintančių šaknų išskyromis. Būdingas biologinis aktyvumas. Storis priklauso nuo dūlo storio (kietose… …   Ekologijos terminų aiškinamasis žodynas

  • rhizosphere — ˈrīzə+ˌ noun Etymology: International Scientific Vocabulary rhiz + sphere : soil that surrounds and is influenced by the roots of a plant see rhizosphere effect …   Useful english dictionary

  • rhizosphere — noun Etymology: International Scientific Vocabulary Date: 1929 soil that surrounds and is influenced by the roots of a plant …   New Collegiate Dictionary

  • rhizosphere — A region around the plant root where materials released from the root increase the microbial population and its activities …   Dictionary of microbiology

  • rhizosphere — noun the soil region subject to the influence of plant roots and their associated microorganisms …   Wiktionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”