Ascanius

Ascagne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ascagne (homonymie) et Iule.
Énée fuyant Troie avec Anchise sur le dos, accompagné de son fils Ascagne et de son épouse, amphore grecque d'Étrurie, v. 470 av. J.-C., Staatliche Antikensammlungen

Dans la mythologie grecque et romaine, Ascagne ou Iule est le fils d’Énée et de Créuse (la fille de Priam).

Selon la version la plus ancienne et la plus traditionnelle de la légende, Ascagne s’enfuit de Troie avec son père et son grand-père paternel Anchise. Plus tard, il aurait été envoyé par son père en Propontide pour y régner avant de se joindre à son cousin Astyanax, le fils d’Hector, afin de rétablir la cité de Troie. Une seconde version prétend qu’Ascagne accompagna son père en Italie mais que dans sa vieillesse Énée revint en Troade, aurait régné sur Troie, avant de céder le royaume à son fils.

Cependant la tradition la plus connue est la chasse romaine, reprise dans l'Énéide, où Ascagne fait souche en Italie à la suite de son père. Virgile nous le représente comme un personnage incarnant l’espoir des Troyens survivants, adoré par son père et sa grand-mère paternelle, la déesse Aphrodite, mais parfois maladroit qui par exemple déclenche les hostilités avec les Latins en tuant une biche sacrée.

À la mort de son père, la tradition romaine représente Ascagne régnant sur les Latins et les Troyens réunis, luttant contre les Étrusques sur lesquels il aurait remporté une victoire au bord du Numicius. Enfin il est considéré comme le fondateur d'Albe-la-Longue, trente ans environ après la fondation de Lavinium par son père. Il y est contraint par l’hostilité des Latins lesquels prennent le parti de sa belle-mère Lavinia, veuve d’Enée et de son demi-frère Silvius. C’est pourtant ce dernier qui lui succède sur le trône d’Albe.

Il est connu parfois chez les Romains sous le nom de Iule, en latin Iulus, ce qui permettait à la famille des Iulii de prétendre descendre de lui. L’origine de ce nom est expliquée de la façon suivante : à la disparition d’Énée des combats éclatent entre les Troyens unis aux Latins, dirigés par Ascagne, et les Rutules et leurs alliés étrusques. Ascagne est victorieux et reçoit le surnom d’Iobum ou Iolum diminutif de Jupiter. Ascagne par ce surnom serait devenu le « petit Jupiter ». Caton dans ses Origines rapporte déjà cette étymologie. Une autre tradition attribue ce nom au fils d’Ascagne, écarté du trône d’Albe par son oncle Silvius qui en fait un prêtre.

Voir aussi

Commons-logo.svg

  • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie grecque
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Ascagne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ascanius de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ascanius — [as kā′nē əs] n. 〚L〛 Rom. Myth. son of Aeneas * * * In Roman legend, the son of Aeneas and founder of Alba Longa (probably the site of modern Castel Gandolfo) near Rome. In Livy s account, his mother was Lavinia, and he was born after Aeneas… …   Universalium

  • Ascanius — Ascanius,   lateinisch Ascạnius, griechisch Askạnios, griechisch römischer Mythos: Sohn des Äneas. Nach Vergil war die Mutter die Troerin Kreusa, nach anderen Überlieferungen die Italikerin Lavinia. Ascanius galt als der Gründer von Alba Longa …   Universal-Lexikon

  • Ascanius — Ascanius, so v.w. Askanios …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ascanĭus — (griech. Askanios), Sohn des Äneas und der Krëusa, auch Julius (Iulus) genannt, angeblicher Gründer von Alba Longa (vgl. Äneas) und Stammvater der Julier …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Ascanius — Ascanĭus, Sohn des Äneas und der Krëusa, kam mit seinem Vater nach Trojas Zerstörung nach Italien. Nach dessen Tode überließ er seiner Stiefmutter Lavinia die alte Residenz Lavinium und gründete Albalonga …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Ascanius — Ascanius, (21. Febr.), Bischof von Tarragona in Spanien, soll (nach dem spanischen Martyrologium von Joh. Tamaius Salazarius, wo er zu den Heiligen gerechnet wird), von dem gothischen Könige Leovigild vertrieben, in Sardinien von Leiden… …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Ascanius — Ascanius, myth., Sohn des Aeneas und der Kreusa, nach andern Sohn des Aeneas und der Lavinia, wurde auch Euryleon oder Julus genannt. Er kam mit seinem Vater nach Trojas Zerstörung nach Italien, gründete nach dessen Tode Alba longa und wurde… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Ascanius — [as kā′nē əs] n. [L] Rom. Myth. son of Aeneas …   English World dictionary

  • Ascanius — Aeneas trägt Anchises, mit Ascanius und seiner Ehefrau, Amphora aus einer griechischen Werkstatt in Etrurien, um 470 v. Chr., Staatliche Antikensammlungen Ascanius (griechisch  …   Deutsch Wikipedia

  • Ascanius — otherusesIn Greek and Roman mythology, Ascanius was the son of Aeneas and Creusa. After the Trojan War, as the city burned, Aeneas escaped to Latium in Italy, taking his father Anchises and his child Ascanius with him, though Creusa died during… …   Wikipedia

  • ASCANIUS — I. ASCANIUS Abderites, vetustus auctor, cuius meminit Laertius in Pyrrhone. II. ASCANIUS Aeneae fil. ex Creusa Priami filia. Virgil. Liv. l. 1. c. 3. tamen dubitat, Creusaene an Laviniae fil. fuerit. Dictus est ab Ascanio Troadis fluv. deinde… …   Hofmann J. Lexicon universale

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”