Arènes de Cordoue
Arènes de Cordoue
Arènes de Cordoue S.L.
Arènes de Cordoue S.L.
Données générales
Nom officiel Plaza de Toros de los Califas
Coordonnées 37° 52′ 55″ N 4° 47′ 41″ W / 37.881944, -4.79472237° 52′ 55″ Nord
       4° 47′ 41″ Ouest
/ 37.881944, -4.794722
  
Pays Drapeau d'Espagne Espagne
Comm. auton. Andalousie Andalousie
Province Province de Cordoue Province de Cordoue
Ville Cordoue
Organisation
Statut Privé
Catégorie d'arènes Première
Gestionnaire Taurotoro S.L.
Responsable José María González de Caldas
Données historiques et techniques
Date d'inauguration 9 mai 1965
Capacité d'accueil 16 900 places
Principales dates Feria de la Salud (mayo)
Site internet taurotoro.net

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Arènes de Cordoue

La Plaza de Toros de los Califas est le nom des arènes de la ville espagnole de Cordoue, en Andalousie. Elles doivent leur nom au passé musulman de la ville, qui fut la capitale de l'Émirat, puis du Califat de Cordoue, du VIIIe au XIe siècle.

Inaugurées en 1965, elles appartiennent au cercle très fermé des arènes de première catégorie[1]. La principale feria organisée est la Feria de la Salud, qui se tient au mois de mai.

Sommaire

Historique

La tradition taurine est fortement implantée à Cordoue, et ce de longue date. La première corrida mentionnée à Cordoue eut lieu en 1492 à l'Alcázar. Deux taureaux furent combattus en l'honneur du prince Juan, le fils des Rois catholiques. Par la suite, les courses de taureaux furent organisées sur la Plaza mayor (appelée aujourd'hui Plaza de la Corredera), puis dans trois arènes en bois érigées successivement au cours du XIXe siècle.

Les premières arènes en dur furent inaugurées en 1846. Affectées par un incendie, elles furent rebâties et agrandies en 1866. 10 566 spectateurs pouvaient y prendre place. Ce n'est qu'au cours de la deuxième moitié du XXe siècle que furent construites les arènes actuelles, d'une capacité d'accueil de 16 900 places. La corrida inaugurale eut lieu le 9 mai 1965. Un lot de taureaux de Carlos Núñez fut combattu par José María Montilla, Manuel Benítez "El Cordobés" et Zurito[2].

Notes et références

  1. Les arènes de première catégorie sont actuellement : Madrid (Las Ventas), Cordoue, Barcelone, Valence, Bilbao, Saint Sébastien, Saragosse et Séville. Source : Règlement taurin - Real Decreto 145/96 du 2 février 1996 Titre III, article 23, 2.
  2. Portal taurino.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arènes de Cordoue de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arenes de la Real Maestranza de Caballeria de Seville — Arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville Pour les articles homonymes, voir Maestranza (homonymie). Façade des Arènes de la Maestranza Les arènes de la …   Wikipédia en Français

  • Arènes de Séville — Arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville Pour les articles homonymes, voir Maestranza (homonymie). Façade des Arènes de la Maestranza Les arènes de la …   Wikipédia en Français

  • Arènes de la Maestranza — Arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville Pour les articles homonymes, voir Maestranza (homonymie). Façade des Arènes de la Maestranza Les arènes de la …   Wikipédia en Français

  • Arènes de Dax — Arènes de Dax …   Wikipédia en Français

  • Arènes de Vic-Fezensac — Arènes de Vic Fezensac …   Wikipédia en Français

  • Arènes de Bayonne — Arènes de Bayonne …   Wikipédia en Français

  • Arènes de Morlanne — Arènes de Saint Sever …   Wikipédia en Français

  • Arènes de Pampelune — Arènes de Pampelune …   Wikipédia en Français

  • Arènes de Rion-des-Landes — Arènes de Rion des Landes …   Wikipédia en Français

  • Arènes de Málaga — Arènes de Málaga …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”