Aruspice

Haruspice

Haruspice copie.jpg
Fegato di Piacenza
Transcription

Un haruspice ou aruspice (de l'étrusque haru, entrailles et spicio, je regarde), transcrit haruspex en latin, était un devin étrusque qui examinait les entrailles d'un animal sacrifié pour en tirer des présages quant à l'avenir.

Les Haruspices d’Étrurie furent consultés en privé durant toute la durée de l’Empire romain. Le Sénat romain tenait la « discipline étrusque » en grande considération et consultait les haruspices avant de prendre une décision. L’empereur Claude étudia la langue étrusque, apprit à la lire, et créa un « Collège » de 60 haruspices qui exista jusqu’en 408. Ceux-ci offrirent leur services à Pompéianus, préfet de Rome, pour sauver la ville de l'assaut des Goths ; l’évêque chrétien Innocent, bien que réticent, accepta cette proposition, à condition que les rites restent secrets. Comme on sait, leur pratique n’eut guère d’effet sur les invasions. Elle dura pourtant tout au long du VIe siècle après J.-C.

Dans l’Antiquité, l’haruspice interprétait la volonté divine en lisant dans les entrailles d’un animal sacrifié. L’animal était rituellement abattu ; l’haruspice pouvait alors examiner la taille, la forme, la couleur, les signes particuliers de certains organes, généralement le foie, dont on a retrouvé des maquettes de bronze à usage didactique de ce type de divination, tel celui de Plaisance en Étrurie, mais il existe aussi un exemplaire hittite provenant de Boghazkoi, et une version babylonienne. Enfin, quand l’animal avait été abattu, la viande était rôtie et divisée entre les participants à la cérémonie au cours d'un banquet. L'organe divisé en quatre parties correspondant aux quatre points cardinaux, chacune d'entre elle représentait la demeure de certaines divinités, invoquées, auxquels l'officiant demandait l'intercession dans les affaires humaines.

Il semble qu'il n'y ait jamais eu de femmes dans le collège des haruspices, ni à avoir jamais exercé cette fonction. Il y avait par contre des stryges, c’est-à-dire des sorcières ; celles-ci, comme en témoignent les Métamorphoses d'Apulée, étaient particulièrement nombreuses, et réputées, en Thessalie. Certaines magiciennes, telles Circé ou Médée, ou la Pythie de Delphes sont restées célèbres. L'un des devins les plus connus de l'Antiquité était Calchas, figurant ici sur l'illustration dont l'original est exposé au musée de Vulci. Tirésias, cité par Homère, en fut un également.

Ils étaient perçus comme des charlatans dès l'époque républicaine ; Caton en disait que « deux haruspices ne peuvent pas se regarder sans rire ».

Les différentes pratiques ayant subsisté jusqu'à nos jours à l'aide du marc de café et autres procédés semblables ne sont autres qu'une survivance, ayant perdu sa signification originelle, d'un ensemble de rites remontant probablement à la préhistoire, et lié à une pratique chamanique.[réf. nécessaire]

Voir aussi

Bibliographie

  • Dominique Briquel, « Remarques sur le sacrifice étrusque » in La Fête - La rencontre des dieux et des hommes, coll. Kubaba, éd. L'Harmattan, 2000. [1]
Religion romaine
Officiants
Augure | Flamines | Pontifes | Haruspice | Pontifex Maximus | Rex nemorensis | Rex Sacrorum | Vestale
Croyances et pratiques
Apothéose | Fêtes religieuses | Rites funéraires | Culte héroïque | Culte impérial | Mythologie | Livres sibyllins | Sodalité | Temple


  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Haruspice ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aruspice de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • aruspice — [ aryspis ] n. m. VAR. anc. haruspice • 1372; lat. haruspex, icis ♦ Antiq. rom. Devin qui examinait les entrailles des victimes pour en tirer des présages. Les aruspices et les augures. ● haruspice ou aruspice nom masculin (latin haruspex, icis)… …   Encyclopédie Universelle

  • Arúspice — Saltar a navegación, búsqueda Un arúspice (del latín ara, altar, e inspicio, examino), transcribe haruspex del latín, era un adivino etrusco que examinaba las entrañas de un animal sacrificado para obtener presagios en cuanto al futuro. Los… …   Wikipedia Español

  • Aruspice — A*rus pice, n. [L. aruspex: cf. F. aruspice. Cf. {Aruspex}, {Haruspice}.] A soothsayer of ancient Rome. Same as {Aruspex}. [Written also {haruspice}.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • aruspice — ARUSPICE. s. mas. Ministre de la Religion chez les Anciens, dont la fonction consistoit à chercher des pronostics de l avenir dans les mouvemens de la victime avant le sacrifice, et dans l inspection de ses entrailles après la cérémonie …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • aruspice — /a ruspitʃe/ s.m. [dal lat. haruspex ĭcis ]. (stor.) [sacerdote che nell antica Roma esaminava le viscere degli animali sacrificati per trarne indizi sul futuro] ▶◀ augure, auspice. ⇑ divinatore, indovino, (lett.) vaticinatore …   Enciclopedia Italiana

  • arúspice — s. m. Sacerdote que predizia o futuro consultando as entranhas das vítimas …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • arúspice — sustantivo masculino 1. Área: historia Sacerdote de la antigua Roma que adivinaba el futuro examinando las entrañas de los animales …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • aruspice — ARUSPICE. s. m. Celuy qui predisoit l avenir par l inspection des entrailles, des bestes immolées. Les Aruspices estoient considerables parmi le peuple …   Dictionnaire de l'Académie française

  • arúspice — (Del lat. haruspex, ĭcis). m. Sacerdote que en la antigua Roma examinaba las entrañas de las víctimas para hacer presagios …   Diccionario de la lengua española

  • arúspice — (Del lat. haruspix.) ► sustantivo masculino HISTORIA Sacerdote que practicaba la aruspicina, entre los antiguos romanos. * * * arúspice (del lat. «haruspex, ĭcis») m. Sacerdote romano que hacía predicciones por el examen de las entrañas de los… …   Enciclopedia Universal

  • arúspice — {{#}}{{LM A03575}}{{〓}} {{SynA03652}} {{[}}arúspice{{]}} ‹a·rús·pi·ce› {{《}}▍ s.m.{{》}} {{♂}}En la antigua Roma,{{♀}} sacerdote que examinaba las entrañas de las víctimas para adivinar el porvenir: • Los generales romanos consultaban a los… …   Diccionario de uso del español actual con sinónimos y antónimos

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”