Artus de cossé-brissac

Artus de Cossé-Brissac

Artus de Cossé-Brissac
Armes de Artus de Cossé

Artus de Cossé-Brissac, frère cadet de Charles Ier de Cossé, né en 1512, mort en 1582. Comte de Secondigny, dit le maréchal de Cossé pour le distinguer de son frère Charles Ier de Cossé, surnommé le maréchal de Brissac. Homme de guerre et diplomate français. Il fut connu d'abord sous le nom de Gonnor, jusqu'à sa promotion au grade de maréchal de France.

Biographie

Lieutenant de cent hommes d'armes, il se signala au siège de Lens en 1551, et en 1552, sous le duc de Guise, à la défense de Metz, dont il fut fait gouverneur. En 1554, il est gouverneur de Mariembourg.

Il servit sous le duc d'Aumale en 1555, aux sièges de Volpian et de Moncalier, et reçut cette même année le collier de l'ordre de Saint-Michel. Pendant les guerres de Religion, capitaine en 1562, il est battu par le chef protestant Gaspard de Coligny près de Châteaudun.

Charles IX le fit surintendant des finances en 1563, le nomma grand panetier de France en 1564, érigea en 1566 sa terre de Secondigny en comté, et le créa maréchal de France en 1567. En 1569, il est nommé lieutenant-général pour l'Orléanais, l'Anjou et la Touraine. Il continue la lutte contre les protestants.

Artus de Cossé-Brissac

A la tête d'un corps de cavalerie, il se distingua, en 1567, à la bataille de Saint-Denis, et fut ensuite choisi pour commander l'armée contre les calvinistes, sous le duc d'Anjou. Il serait trop long d'entrer dans les détails des services importants qu'il rendit à l'État, des sièges qu'il soutint et fit lever à l'ennemi, des villes qu'il prit et des batailles qu'il gagna. On se bornera à dire, d'après tous les historiens du temps, qu'il avait la tête aussi bonne que le bras. En 1569, comme commandant en second de l'armée catholique du duc Henri d'Anjou , il bat l'amiral de Coligny à la bataille de Moncontour mais est battu par le même à Arnay-le-Duc en 1570.

Le 4 mai 1574, Catherine de Médicis le fit arrêter à Vincennes, et conduire à la Bastille, sur le soupçon d'appuyer un parti qui se formait en faveur du duc d'Alençon, aux approches de la mort de Charles IX : il y resta dix-sept mois. Henri III lui rendit sa liberté en 1581, et lui offrit des lettres-patentes qui le déclareraient innocent.

« Trouvez bon, sire, que je n'en veuille pas, répondit-il ; un Cossé doit penser que personne ne l'a cru coupable. »

Il se rend en Angleterre pour négocier le mariage d'Elisabeth Ire avec François de France, duc d'Anjou.

II avait l'esprit vif, l'humeur libre et gaie ; il aimait la table et beaucoup les femmes ; mais jamais l'instant du plaisir ne l'emportait sur celui du devoir. Henri III le fit chevalier du Saint-Esprit le 31 décembre 1578. Il mourut au château de Gonnor, en Anjou, le 15 février 1582.

Source

  • « Artus de Cossé-Brissac », dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang [sous la dir. de], Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878 [détail des éditions]  (Wikisource)
  • « Artus de Cossé-Brissac », dans Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes avec la collaboration de plus de 300 savants et littérateurs français ou étrangers, 2e édition, 1843-1865 [détail de l’édition]

Lien externe


Précédé par Artus de Cossé-Brissac Suivi par
Charles de Guise
Surintendant
des finances
René de Birague

  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de la Renaissance Portail de la Renaissance
Ce document provient de « Artus de Coss%C3%A9-Brissac ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Artus de cossé-brissac de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Artus de Cossé-Brissac — Comte de Secondigny Artus de Cossé Brissac Surnom Maréchal de Cossé Naissance …   Wikipédia en Français

  • Artus De Cossé-Brissac — Artus de Cossé Brissac …   Wikipédia en Français

  • Artus de Cosse-Brissac — Artus de Cossé Brissac Artus de Cossé Brissac …   Wikipédia en Français

  • Artus de Cossé, comte de Secondigny — Porträt Artus de Cossés Artus de Cossé (* 1512; † 15. Januar 1582) aus dem Haus Cossé Brissac, auch bekannt unter dem Namen Baron de Gonnor, war Graf von Secondigny und ein Marschall von Frankreich. Artus de Cossé war der jüngere Bruder des… …   Deutsch Wikipedia

  • Famille de Cossé-Brissac — Pour les articles homonymes, voir Cossé et Brissac. Armes de la Maison de Cossé Brissac De sable à trois fasces d’or, dentelées par le bas La famill …   Wikipédia en Français

  • Maison De Cossé-Brissac — Famille de Cossé Brissac Pour les articles homonymes, voir Cossé et Brissac. Armes de la Maison de Cossé Brissac De sable à troi …   Wikipédia en Français

  • Maison de Cosse-Brissac — Famille de Cossé Brissac Pour les articles homonymes, voir Cossé et Brissac. Armes de la Maison de Cossé Brissac De sable à troi …   Wikipédia en Français

  • Maison de Cossé-Brissac — Famille de Cossé Brissac Pour les articles homonymes, voir Cossé et Brissac. Armes de la Maison de Cossé Brissac De sable à troi …   Wikipédia en Français

  • Maison de cossé-brissac — Famille de Cossé Brissac Pour les articles homonymes, voir Cossé et Brissac. Armes de la Maison de Cossé Brissac De sable à troi …   Wikipédia en Français

  • Charles Ier de Cossé-Brissac — Charles Ier de Cossé Charles Ier de Cossé, de la famille angevine de Cossé Brissac, est comte de Brissac (1505 1563), maréchal de France en 1550 Sommaire 1 Biographie 2 Voir aussi …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”