Artous

Louis Artous

Né en 1903, Louis Artous est entré dans la gendarmerie en 1935. Détaché comme officier auprès de la Force de police de Tanger en 1936, puis muté au Maroc (1940) et à Marseille (1941), il refuse de laisser désarmer l’escadron de la Garde qu’il commande lors de l’arrivée des troupes italiennes en novembre 1942. Détaché à Vichy, comme commandant des forces supplétives, le capitaine Artous entre dans le réseau Super-NAP (noyautage des administrations publiques) sous le nom de « Commandant Delatreille ». Muté à la Légion de la Garde de Paris en mai 1943, il devient le responsable, pour Super-NAP, de la Garde de Paris et de la gendarmerie de la région parisienne. Arrêté par la Gestapo le 2 juin 1944, il est déporté à Buchenwald. Artisan de la libération du camp avant l’arrivée de l’armée américaine, il revient en France en avril 1945. Le mois suivant, avec des déportés de son réseau, il est reçu par le général de Gaulle et nommé chef d’escadron. Il poursuit ensuite sa carrière en gendarmerie qu’il termine comme inspecteur général en 1969. Grand invalide de guerre, le général Louis Artous meurt le 22 juin 1983 à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce.

Informations tirées des dossiers historiques de la defense[1]

2/Le témoignage sur les camps de concentration nazi: Témoignage du matricule 81 491sur le bagne de Buchenwald

Le 18 juin 1946, alors en poste á Tanger Louis Artous donne une conférence qui sera publiée par le quotidien local sous forme de plaquette et distribuée à tous les postes de gendarmerie du Maroc. Celle ci á été rééditée en 2000 par sa famille. De larges extraits peuvent en être consultés sur le site du ministère de la défense [2]

Ce document provient de « Louis Artous ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Artous de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Artous — Le nom est surtout porté dans le Tarn et le Tarn et Garonne. Variante : Artoux (46, 81). Il renvoie à un toponyme, peut être Arthous, nom d un petit village et d une ancienne abbaye à Hastingues, dans les Landes. Sens incertain, mais il paraît s… …   Noms de famille

  • Louis Artous — Né en 1903, Louis Artous est entré dans la gendarmerie en 1935. Détaché comme officier auprès de la Force de police de Tanger en 1936, puis muté au Maroc (1940) et à Marseille (1941), il refuse de laisser désarmer l’escadron de la Garde qu’il… …   Wikipédia en Français

  • Antoine Artous — Antoine Artous, né en 1946, est un écrivain marxiste. Il est codirecteur de la collection Cahiers de Critique communiste et membre du comité de rédaction de ContreTemps. Il se définit comme un « marxiste critique ». Ouvrages Le… …   Wikipédia en Français

  • Commandant delatreille — Louis Artous Né en 1903, Louis Artous est entré dans la gendarmerie en 1935. Détaché comme officier auprès de la Force de police de Tanger en 1936, puis muté au Maroc (1940) et à Marseille (1941), il refuse de laisser désarmer l’escadron de la… …   Wikipédia en Français

  • Buchenwald — 51° 01′ 17″ N 11° 14′ 57″ E / 51.0213, 11.24928 Buchenwald était un …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Vincent (philosophe) — Pour les articles homonymes, voir Vincent et Jean Marie Vincent. Jean Marie Vincent (6 mars 1934 6 avril 2004) est un philosophe, universitaire et chercheur en sciences politiques français, il est un théoricien qui… …   Wikipédia en Français

  • Azymite — Azymites (from Gk. a privative, and zyme , leaven) is a term of reproach used by the Orthodox churches since the eleventh century against the Latin Churches, who, together with the Armenians and the Maronites, celebrate the Eucharist with… …   Wikipedia

  • Amoco Cadiz — L’Amoco Cadiz échoué en train de couler Type pétrolier …   Wikipédia en Français

  • Corcuff — Philippe Corcuff Philippe Corcuff Naissance 15 avril 1960 Oran (Algérie) Nationalité  France Profession(s) sociologue Phil …   Wikipédia en Français

  • Dissidences — est le nom d’un projet d’étude scientifique des mouvements révolutionnaires de gauche, qui s’incarne dans un collectif de chercheurs, une revue numérique et une collection de volumes faisant suite à une revue autoproduite. La revue papier a comme …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”