Artix (Pyrenees-Atlantiques)

Artix (Pyrénées-Atlantiques)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Artix.
Artix
Carte de localisation de Artix
Pays France France
Région Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Pau
Canton Arthez-de-Béarn
Code Insee 64061
Code postal 64170
Maire
Mandat en cours
Jean-Marie Bergeret-Tercq
2008-2014
Intercommunalité communauté de communes de Lacq
Latitude
Longitude
43° 23′ 54″ Nord
       0° 34′ 14″ Ouest
/ 43.3983333333, -0.570555555556
Altitude 96 m (mini) – 141 m (maxi)
Superficie 9,11 km²
Population sans
doubles comptes
3 153 hab.
(2006)
Densité 346,1 hab./km²
Localisation sur la carte départementale

Artix (en occitan Artics [ar'tiks]) est une commune française, située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine.

Le gentilé est Artisien[1].

Sommaire

Géographie

Situation

Artix est une commune appartenant à l'ancienne province française du Béarn, sur la rive droite du gave de Pau, entre Lacq et Lescar.

Accès

Mairie d'Artix
Rue de l'église
Rue principale d'Artix
Église Saintt-Pierre
Lac sur le gave de Pau

Artix est un arrêt SNCF sur la ligne Toulouse - Bayonne.

La commune est desservie par la sortie 9 de l'autouroute A64, par la route nationale 117, ainsi que par les routes départementales D32, D263 et D281.

Hydrographie

Les terres de la commune sont arrosées[2] par un affluent du gave de Pau, le ruisseau le Rieutort et par le tributaire de celui-ci, le ruisseau l'Agle.

Lieux-dits et hameaux

  • Cap de Lalanne
  • Le Plateau

Communes limitrophes

Toponymie

Le toponyme Artix apparaît sous les formes Artits (1286[3]), Artics (XIIIe siècle[3], fors de Béarn[4]), Artidz (1350[3], notaires de Pardies[5]), Artitz (1385[3], censier de Béarn[6]), Arthitz (1440[3], censier de la Bastide-Monréjau[7]) et Artixs (1538[3], réformation de Béarn[8]).

Histoire

En 1385, Artix était un petit village comptant seulement 10 feux groupés autour de son église. En 1880 Cette ancienne église fut démolie . La nouvelle fut inaugurée en 1899.

Paul Raymond[3] note qu'Artix dépendait du bailliage de Pau.

C'était surtout un village agricole, dominé au nord par les crêtes du Castérot, qui fut d'ailleurs le premier et le principal axe routier.

Au XVe siècle, Artix formait avec Serres-Sainte-Marie une baronnie.

Au début du XVIe siècle, chacun des deux villages devient autonome. Artix s'ouvre alors du côté sud, vers la vallée du gave de Pau. C'est dans ce gave que l'on choisissait les galets pour construire les maisons de la région. Sous Henri IV, la traversée du village fut transformée. Elle suivit désormais la plaine plus directement et à même le village. La création de la voie royale avec une célèbre étape de diligences à Artix permit au village d'être plus connu, plus accessible, devenant même un marché important. La voie royale d'Henri IV devint ensuite la voie impériale sous Napoléon III, puis, à la fin du XIXe siècle, la nationale 117 reliant Bayonne à Perpignan.

C'est l'amorce d’un développement économique, avec des commerçants et des artisans. Le mercredi devient un grand marché, installé tout au long de la rue principale . Une fois l'an, la foire du Mercredi des Cendres devient vite réputée dans toute la région. Le développement de l'automobile est un atout important pour Artix. En effet, jusqu'à la construction de l'autoroute, le village reste un passage obligatoire du fait de sa position sur ce grand axe est-ouest, mais aussi comme point de liaison pour les communes voisines au nord comme au sud.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1960 1989 Maurice Plantier UDR-RPR Conseiller général, député
2001 2008 Jean-Paul Hau-Palé
2008 2014 Jean-Marie Bergeret-Tercq

Intercommunalité

Logo de CC Lacq

Artix appartient à cinq structures intercommunales :

  • communauté de communes de Lacq ;
  • SIVU de l'Agle et de l'Aulouze ;
  • syndicat départemental d'électrification ;
  • syndicat eau et assainissement des Trois Cantons ;
  • syndicat intercommunal de défense contre les inondations du gave de Pau.

Jumelages

Drapeau de l'Espagne Sacedón (Espagne) depuis 1992[9]

Démographie

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
582 620 544 640 681 656 719 733 740
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
742 710 734 718 741 740 754 765 742
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
742 750 770 722 768 804 790 715 800
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
2 207 2 932 3 161 3 332 3 038 3 122 3 153 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Économie

L'événement le plus important de la vie économique d'Artix fut la découverte du gisement de gaz de Lacq, point de départ d'une mutation industrielle lourde qui va modifier totalement l’environnement.

Le village se développe alors pour accueillir les populations nouvelles avec les structures collectives indispensables telles que la mise en œuvre des réseaux d'eau, de gaz et d’assainissement, la création de plusieurs groupes scolaires, la mise en œuvre de lotissements et de collectifs d’habitation et la création de divers services publics, sociaux, sportifs, culturels.

La gare se modernise, l'arrêt de train express s'impose. De nombreuses industries s'implantent dont la centrale thermique EDF qui impose la construction d’un barrage sur le gave.

C'est un bouleversement total : en dix ans la population triple, atteignant 3000 habitants, repoussant la vocation agricole historique au second plan.

Artix fait l'objet d'un plan de prévention des risques technologiques, lié aux activités chimiques installées sur la commune[10], tout comme les villes de Bésingrand, Os-Marsillon, Noguères, Mourenx et Pardies.

Le groupe Olano possède un site à Artix, spécialisé dans le stockage et le transport du chocolat.

Culture et patrimoine

Patrimoine civil

Patrimoine religieux

L'église Saint-Pierre[11] date de la fin du XIXe siècle.

Patrimoine environnemental

Équipements

éducation

Artix dispose de deux écoles élémentaires (Moulin et Sarrailh) et d'un collège (collège Jean Moulin[12]), ainsi que d'une calandreta accueillant des enfants de maternelle et primaire.

sports et associations

Amicale laïque d'Artix Basket[13].

Personnalités liées à la commune

nées au XXe siècle
  • Maurice Plantier, né en 1921 à Biarritz et décédé en 2006 à Paris, est un homme politique français. Il fut maire d'Artix de 1960 à 1989.

Notes

  1. Gentilé sur habitants.fr
  2. Notice du Sandre sur Artix
  3. a , b , c , d , e , f  et g Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  4. Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  5. Notaires de Pardies - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  6. Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  7. Manuscrit de 1440 - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  8. Manuscrit du XVIe au XVIIIe siècles - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  9. Annuaire des villes jumelées
  10. Arrêté préfectoral prescrivant l'élaboration d'un plan de prévention des risques technologiques
  11. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-Pierre
  12. Site du collège Jean Moulin
  13. Site de l'amicale laïque d'Artix Basket

Pour approfondir

Articles connexes

Communes des Pyrénées-Atlantiques

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail des communes de France Portail des communes de France
  • Portail des Pyrénées-Atlantiques Portail des Pyrénées-Atlantiques
Ce document provient de « Artix (Pyr%C3%A9n%C3%A9es-Atlantiques) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Artix (Pyrenees-Atlantiques) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Artix (Pyrénées-Atlantiques) — Pour les articles homonymes, voir Artix. 43° 23′ 54″ N 0° 34′ 14″ W …   Wikipédia en Français

  • Artix, Pyrénées-Atlantiques — French commune nomcommune=Artix région=Aquitaine département=Pyrénées Atlantiques arrondissement=Pau canton=Arthez de Béarn insee=64061 cp=64170 maire=Jean Paul Hau Palé mandat=2001 2008 intercomm=Lacq longitude= 0.5705 latitude=43.3983 alt… …   Wikipedia

  • Mont (Pyrenees-Atlantiques) — Mont (Pyrénées Atlantiques) Pour les articles homonymes, voir Mont. Mont …   Wikipédia en Français

  • Mont (Pyrénées-Atlantiques) — Pour les articles homonymes, voir Mont. 43° 26′ 09″ N 0° 39′ 07″ W …   Wikipédia en Français

  • Mont (pyrénées-atlantiques) — Pour les articles homonymes, voir Mont. Mont …   Wikipédia en Français

  • Biron (Pyrénées-Atlantiques) — Pour les articles homonymes, voir Biron (homonymie). 43° 27′ 47″ N 0° 44′ 02″ W …   Wikipédia en Français

  • Cescau (Pyrénées-Atlantiques) — Pour les articles homonymes, voir Cescau. 43° 24′ 41″ N 0° 29′ 57″ W …   Wikipédia en Français

  • Cescau (Pyrenees-Atlantiques) — Cescau (Pyrénées Atlantiques) Pour les articles homonymes, voir Cescau. Cescau …   Wikipédia en Français

  • Labeyrie (Pyrénées-Atlantiques) — Pour les articles homonymes, voir Labeyrie. 43° 32′ 33″ N 0° 37′ 11″ W …   Wikipédia en Français

  • Mont, Pyrénées-Atlantiques — Mont …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”