Articulation double

Double articulation

La double articulation est un concept linguistique. Le langage humain se singularise par le phénomène de la double articulation : toutes les langues humaines sont des systèmes de communication doublement articulés.

Lorsque nous rendons compte de toute expérience par le biais du langage, nous utilisons, d'une part, des unités significatives (unités de première articulation) et d'autre part des unités distinctives (unités de deuxième articulation).

La première articulation est celle qui fait que l'expérience rendue par le langage s'articule en unités successives et significatives, les monèmes (appelés couramment "morphème"). Les monèmes ont donc une forme et un sens (un signifiant et un signifié, si l'on veut faire le parallèle avec le signe linguistique de Saussure). Ils se combinent entre eux pour permettre de créer un énoncé ayant une signification. Concrètement, si nous prenons l'exemple de l'énoncé :

Le chat dort

celui-ci est composé de 3 monèmes : le monème "défini" ayant pour forme [l], le monème "chat" ayant pour forme [CHa] et le monème "dormir" ayant pour forme [doR] (le singulier n'est pas un monème, si nous avions eu "dormait", un monème supplémentaire aurait pu être compté). Le monème est donc la plus petite unité signifiante existante, raison pour laquelle les temps, le pluriel, etc. sont des monèmes (à l'inverse, un mot composé comme chaise longue 'ne sera pas analysé en deux monèmes car chaise longue commute avec table, par exemple, il sera appelé synthème, car composé de 2 monèmes qui n'ont pas, dans ce cas, leur autonomie (on ne peut pas dire la chaise très longue sous peine de ne plus désigner la même réalité, on dira la chaise longue très longue).

La forme des monèmes s'articule en unités plus petites, appelées unités distinctives, les phonèmes. Ces unités n'ont pas de sens mais ont pour fonction de distinguer les monèmes entre eux. Par exemple :

[CHa] ~ [Ra],

la substitution du phonème /CH/ et /R/ entraîne une modification du monème

[maR] ~ [mar],

l'opposition [R] et [r] (roulé) n'est pas pertinente en français, ce ne sont donc pas des phonèmes différents mais des réalisations différentes d'un même phonème (donc, 2 sons différents mais un seul phonème). Les deux prononciations peuvent coexister sans que cela ne change le sens du monème. En revanche, dans d'autres langues, cette opposition est pertinente et on est bien en présence de 2 phonèmes distincts. Autre exemple, en japonais, l'opposition [l] et [R] n'est pas pertinente, ceux-ci pourront coexister sans changer le sens du monème, comme pour [R] et [r] en français.


C'est le linguiste André Martinet qui a le premier relevé la double articulation du langage, qui singularise le langage humain (par opposition aux langages formels) :

On peut schématiser de la façon suivante :

Nomenclature


Structure liste de mots ex: dictionnaire agencement de combinaisons

On peut faire une comparaison avec un jeu d'échec. Chaque pièce se déplace différemment sur l'échiquier, mais la combinaison de ces pièces fait que chaque pièce prend sa valeur par rapport au reste du jeu.


Toutefois, le psychanalyste Jacques Lacan, contredira cette thèse dans une leçon de son Séminaire Livre XVIII D'un Discours qui ne serait pas du semblant. Dans la leçon III "Contre les linguistes" Lacan réfute l'hypothèse que toutes les langues humaines sont doublement articulées, en prenant exemple de sa connaissance du chinois :avec le phonème WEI. "Wei fonctionne à la fois dans la formule wu wei, qui veut dire non-agir, donc wei veut dire agir, mais pour un rien vous le voyez employé au titre de comme. Cela veut dire comme, c'est à dire que ça sert de conjonction pour faire métaphore, ou bien encore ça veut dire en tant que ça se réfère à telle chose, qui est encore plus dans la métaphore. (...) C'est pas mal, une langue comme ça, une langue où les verbes et les plus-verbes - agir, qu'y a-t-il de plus verbe, de plus-verbe agir? -, se transforment couramment en menues conjonctions. Ca m'a tout de même beaucoup aidé à généraliser la fonction du signifiant, même si ça fait mal aux entournures à quelques linguistes qui ne savent pas le chinois. (...) En chinois, voyez-vous, c'est la première articulation qui est toute seule, et qui se trouve comme ça produire un sens. Comme tout les mots sont monosyllabiques, on ne va pas dire qu'il y a le phonème qui ne veut rien dire, et puis les mots qui veulent dire quelque chose, deux articulations, deux niveaux. Eh bien oui, en chinois, même au niveau du phonème ça veut dire quelque chose. Ca n'empêche pas que, quand vous mettez ensemble plusieurs phonèmes qui veulent déjà dire quelque chose, ça fait un grand mot de plusieurs syllabes, tout à fait comme chez nous, un mot qui a un sens, lequel n'a aucun rapport avec ce que veut dire chacun des phonèmes. Alors, la double articulation, elle est marrante là. C'est drôle qu'on ne se souvienne pas qu'il y a une langue comme ça, quand on énonce la fonction de la double articulation comme caractéristique du langage". LACAN, J., Le Séminaire Livre XVIII D'un discours qui ne serait pas du semblant, texte établi par Jacques-Alain Miller, Le Seuil Champ freudien, Paris, 2006, page 47.

Voir aussi

Ce document provient de « Double articulation ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Articulation double de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ARTICULATION (DOUBLE) — ARTICULATION DOUBLE Dans le cadre de la linguistique fonctionnelle d’André Martinet, la double articulation désigne la propriété de tout énoncé linguistique d’être segmenté à deux niveaux: à un premier niveau (la première articulation), en unités …   Encyclopédie Universelle

  • Articulation, Double —    см. Членение двойное …   Философский словарь Спонвиля

  • articulation — [ artikylasjɔ̃ ] n. f. • 1478; lat. articulatio; cf. article I ♦ 1 ♦ Anat. Mode d union des os entre eux; ensemble des parties molles et dures par lesquelles s unissent deux ou plusieurs os voisins. ⇒ arthr(o) , jointure, ligament; aussi attache …   Encyclopédie Universelle

  • Double Articulation — La double articulation est un concept linguistique. Le langage humain se singularise par le phénomène de la double articulation : toutes les langues humaines sont des systèmes de communication doublement articulés. Lorsque nous rendons… …   Wikipédia en Français

  • Double articulation — ● Double articulation propriété universelle qu ont les langues naturelles de s articuler à deux niveaux distincts, celui des morphèmes (unités significatives en nombre indéfini) dépendant de celui des phonèmes (unités non significatives en nombre …   Encyclopédie Universelle

  • double-tongue — [dub′əltuŋ΄] vi. double tongued, double tonguing to alternate quickly and regularly the use of the tip and base of the tongue in playing a flute, trumpet, etc. to facilitate rapid articulation …   English World dictionary

  • Double articulation — La double articulation est un concept linguistique. Le langage humain se singularise par le phénomène de la double articulation : toutes les langues humaines sont des systèmes de communication doublement articulés. Sommaire 1 Théorie 2… …   Wikipédia en Français

  • Articulation gleno humerale — Épaule La région morphologique de l épaule (nom féminin) permet la jonction du tronc avec le membre supérieur au niveau du bras. Elle comporte plusieurs articulations qui concourent à en faire l articulation la plus mobile du corps humain. Elle… …   Wikipédia en Français

  • double consonant — noun 1. : a consonant letter occurring twice in succession in a word (as nn in tunnel) 2. a. : an acoustic impression apprehended or functioning as two consonants, produced by prolonging an articulation (as of s in bus seat), by repeating an… …   Useful english dictionary

  • Double articulation — Not to be confused with Coarticulation. In linguistics, the term double articulation or duality of patterning refers to the way in which the stream of speech can be divided into meaningful signs, which can be further subdivided into meaningless… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”