Articles Organiques

Articles organiques

Le concordat entre le gouvernement du Premier Consul de la République française et le Pape Pie VII a été conclu le 26 messidor an IX (15 juillet 1801). Lorsque le texte est promulgué, le gouvernement français impose unilatéralement des articles organiques, qui règlent l’exercice du culte, le 18 germinal an X (8 avril 1802). Ces articles organiques ne seront jamais reconnus par le Saint-Siège.

Sommaire

Un texte gallican

Les articles organiques dessinent une Église uniforme (une liturgie et un catéchisme unique pour tout le pays, article 39), hiérarchique (les vicaires et desservants sont soumis à la surveillance des curés ; les curés sont soumis à celle de l’évêque) et dominée par le pouvoir civil : le gouvernement décide seul de la création de nouvelles paroisses, l’érection de chapelles domestiques et d’oratoires particuliers, l’établissement des fêtes religieuses, l’organisation des séminaires, le nombre des ordinations, la publication des textes pontificaux, la convocation des conciles nationaux ou des synodes diocésains... Les ecclésiastiques peuvent être déférés devant le Conseil d’État, la plus haute instance administrative, en « cas d’abus »  : usurpation ou excès de pouvoir, trouble à l’ordre public, infraction aux règlements de la République...

Surtout, l’État, au nom de l’utilité sociale de la religion dont il se fait le garant, s’immisce dans la doctrine catholique dans un sens gallican (c’est-à-dire favorable à l’Église de France). Ainsi, un ecclésiastique peut être poursuivi devant le Conseil d'État pour atteinte aux « libertés, franchises et coutumes de l’Église gallicane » (article 6). L’enseignement dans les séminaires diocésains devra être conforme à la déclaration de 1682 et les prêtres qui y enseignent devront y avoir souscrit au préalable (article 24).

Aspects matériels

Les articles organiques fixent la délimitation des diocèses (au nombre de 50) et archidiocèses (au nombre de 10 : Paris, Malines, Besançon, Lyon, Aix, Toulouse, Bordeaux, Bourges, Tours, Rouen), ainsi que les différents traitements (15.000 francs pour les archevêques, 10.000 francs pour les évêques, 1.500 ou 1.000 francs pour les curés). Les édifices cultuels (cathédrales, églises...) sont « mis à la disposition » des évêques (article 75), et les communes doivent procurer au prêtre de la paroisse un presbytère, avec jardin ! (article 72).

La gestion matérielle de la paroisse sera assurée par un conseil de fabrique, qui compte de droit le curé et le maire de la commune (article 76). Les articles organiques prévoient la création d’une cure par ressort de justice de paix (qui correspond approximativement au canton), et autant de succursales « que le besoin pourra l’exiger » (article 60). Les curés, distribués en deux classes, bénéficient de l’inamovibilité, tandis que les desservants sont révocables à tout moment par l’évêque (article 63). Les vicaires secondent curés et desservants dans les paroisses les plus importantes. Le clergé concordataire est ainsi constitué d’une « aristocratie », celle des curés appelés plus tard doyens, et la « plèbe » des succursalistes soumis à ce que Lamennais appellera plus tard le « despotisme épiscopal » .

Par cette législation – qui concerne aussi les cultes protestant puis en 1808, israélite – l’État consacre le principe de la liberté religieuse, grand principe révolutionnaire, mais dans le cadre du système des cultes reconnus.

Le Concordat et les Articles organiques resteront en fonction jusqu'à la loi de Séparation des Églises et de l'État en 1905.

Sources

B. Ardura, Le concordat entre Pie VII et Bonaparte, Paris, Cerf, 2001.

Voir aussi

  • Portail du Premier Empire Portail du Premier Empire
Ce document provient de « Articles organiques ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Articles Organiques de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Articles organiques — ● Articles organiques dispositions annexes réglant l exécution du Concordat de 1801 et qui plaçaient l Église de France sous le contrôle étroit de l État …   Encyclopédie Universelle

  • Articles organiques — Le concordat entre le gouvernement du Premier Consul de la République française et le Pape Pie VII a été conclu le 26 messidor an IX (15 juillet 1801). Lorsque le texte est promulgué, le gouvernement français impose unilatéralement, le 18… …   Wikipédia en Français

  • Organic Articles — The Organic Articles (French: Les Articles Organiques ) was the name of a law administering public worship in France. Europe with the French Empire at its greatest extent in 1811 …   Wikipedia

  • Liste des lois organiques prises en vertu de la constitution française de 1958 — Loi organique en France  Pour les autres articles nationaux, voir loi organique. En France une loi organique est une loi complétant la Constitution afin de préciser l organisation des pouvoirs publics. Sommaire 1 Description …   Wikipédia en Français

  • Matières organiques — Matière organique Pour les articles homonymes, voir MO. Le bois est de la matière organique La matière organique (MO) est la matière …   Wikipédia en Français

  • Lois organiques — Loi organique Une loi organique est une loi relative à l organisation des pouvoirs. La Constitution peut être considérée comme un type particulier de loi organique. Certains pays ont toutefois une définition plus spécifique des lois organiques.… …   Wikipédia en Français

  • Composés organiques volatiles — Composé organique volatil Pour les articles homonymes, voir COV. Les composés organiques volatils, ou COV (VOC en anglais) sont composés de carbone et d’hydrogène pouvant facilement se trouver sous forme gazeuse dans l atmosphère. Ils peuvent… …   Wikipédia en Français

  • Composés organiques volatils — Composé organique volatil Pour les articles homonymes, voir COV. Les composés organiques volatils, ou COV (VOC en anglais) sont composés de carbone et d’hydrogène pouvant facilement se trouver sous forme gazeuse dans l atmosphère. Ils peuvent… …   Wikipédia en Français

  • Polluants organiques volatils — Composé organique volatil Pour les articles homonymes, voir COV. Les composés organiques volatils, ou COV (VOC en anglais) sont composés de carbone et d’hydrogène pouvant facilement se trouver sous forme gazeuse dans l atmosphère. Ils peuvent… …   Wikipédia en Français

  • Polluants organiques persistants — Pour les articles homonymes, voir POP. Les polluants organiques persistants (POP) sont des molécules définies par les propriétés suivantes : toxicité : elles présentent un ou plusieurs impacts nuisibles prouvés sur la santé humaine et l …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”