Raoul Pateras Pescara De Castelluccio Marquis De Pescara


Raoul Pateras Pescara De Castelluccio Marquis De Pescara

Raoul Pateras Pescara

Le Marquis de Pescara et ses deux hélicoptères des années 1921-1925

Raoul Pateras Pescara de Castelluccio, marquis Pateras-Pescara, (né à Buenos Aires en 1890 et décédé à Paris en 1966) est un avocat et inventeur argentin, spécialiste des hydravions , hélicoptères, c'est un des pères de l'hélicoptère, ainsi que des moteurs, compresseurs et générateur à pistons libres Pescara.

Sommaire

Biographie

Au début du XXe siècle, sa famille en provenance de Buenos Aires rentre en Europe et il travaille avec Gustave Eiffel en soufflerie pour tester la maquette d´un hydravion lance-torpilles baptisé Pateras Pescara[1].

En 1912, le ministère de la marine italienne teste le premier hydrotorpilleur sur le modèle de Pateras-Pescara. Il rencontre Alberto Santos Dumont à Paris au début de la guerre 1914 - 1918.

Hydravion Pateras Pescara

En 1917, il dépose en Espagne un brevet N°63659 le 04/07/1917 qui sera suivi jusqu'en 1929 par 96 autres brevets. Les brevets se sccédent sur l'amélioration des hélicoptères et des voilures tournantes. Le brevet n°66 571 du 12/03/1918 est sur un hydroplane. L'hélicoptère rationnel est le 72713 du 21/02/1920. Pendant ces années la il fait des essais d'une double voilure tournante montée sur le toit de sa voiture. IL examine les effets d'arrets brusques. Il parlera de son fameux coup de frein.

A partir de 1919, il construit plusieurs hélicoptères coaxiaux,qui sont principalement décrit dans son dixième brevet français n°533.820 qui a été déposé en Espagne le 21 février 1920.

Le titre"Hèlicoptère rationnel" est bien la description d'un hélicoptère pur. Tous ses appareils ont été construit sur le même modèle équipés de deux rotors coaxiaux contrarotatifs constitués par au moins quatre cellules bipennes. Il est reconnu que leur système de commande de vol est une véritable innovation. Pour assurer le fonctionnement en déplacement de l’appareil en palier, le marquis Pateras-Pescara devenu pilote d'hélicoptère dispose d’un manche à balai (Brevet Fr n°553.304) qu’il n’a qu’à incliner dans la direction désirée. Il s’ensuit une variation cyclique du pas de chaque pale pendant le mouvement de rotation. Le résultat de cette action du manche à balai provocant une dissymétrie de poussée aérodynamique ainsi engendrée sur les rotors, faisant que les hélicoptères Pescara s’inclinent dans la direction voulue et les rotors ne tournant plus dans un plan horizontal, le propulse dans cette direction. Une manette commande la variation globale du pas des rotors, permettant ainsi à l’appareil de monter ou de descendre (changer d’altitude) Ces deux commandes se retrouvent dans les hélicoptères actuels, elles sont appelées respectivement de commande de pas cycliques et de commande de pas collectif. Il y a également un volant sur le manche à balais qui permet de faire varier différemment le gauchissement des pales de l’un et de l’autre rotor, ce qui a pour effet d’engendrer un couple de rotation nécessaire à faire un virage sur place.

Dans L'Aérophile de décembre 1923, qui est la revue de l'Aéroclub de France, qui titre :"Pescara détenteur du Record de Durée en Hélicoptère". "Le 29 novembre, il accomplissait une série de vols d'une durée totale de 16 min 46 s......Aux cours de ses vols, M. Pescara réussissait des virages corrects, des lignes droites et des stationnements au point fixe.

Dans L'Aérophile de janvier 1924 qui titre "Pescara vole 10 minutes"Le 16 janvier, le vol dure 8 min 13s pour 1,1 km.(Cette information est reprise par le Time du 28 janvier 1924) Le 29 janvier 10 min 10 s. Les gens des années 20 n’avaient pas compris que les hélicoptères Pescara sont à stabilité commandée.

De 1919 à 1923, il déposera une quarantaine de Brevets en France qui seront étendus à plusieurs pays. Le brevet Fr 552.055 Monohélicoptère du 12 avril 1921. Le brevet Fr n°554.031 Gyroplane le 18 juillet 1922, il avait été déposé en Espagne le 23 juillet 1921. La demande de brevet n°552.055 déposé en Espagne le 12 avril 1921 du Monohélicoplane le même jour (Appareil convertible VTOL).


C'est un appareil du genre rationnel coaxial à double rotor qui lui permet d´établir, le 18 avril 1924, un nouveau record du monde de vol avec 736 mètres en 4 minutes et 11 secondes (soit environ 13 km/h) à une hauteur de 1,8 mètre[2].

En 1929, il fonda avec son frère Henri, l'ingénieur italien Moglia et le gouvernement espagnol "La Fabrica Nacional de Automobiles" avec un capital de 70 millions de pesetas. La Nacional Pescara est exposée en 1931, au grand Palais, sur le stand Voisin au salon de Paris (photo dans www.pateras-pescara.net). Cette voiture de huit cylindres en ligne gagna en 1931 le grand prix d'Europe de course de côtes[3]. La révolution espagnole l'obligea à rentrer en France.

Le 28 février 1933 La société des Auto-compresseur Pescara voit le jour au Luxembourg[4]. L'extrait des statuts précise l'adresse au 33, Boulevard Royal. Elle est formée pour 30 ans et s'appuie sur six brevets français[5]. L'un de ses actionnaires est la société Pescara & Raymond Corporation dont le siège est Dover, dans l'État du Delaware aux États-Unis. Les Auto-compresseurs Pescara sont proposés selon deux familles : symètrique et asymètrique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'occupe d'énergie électrique au Portugal. Les moteurs à pistons libres reprennent de l'activité par leur industrialisation par la SIGMA qui développe le GS34, générateur de 1 200 ch. Il rejoint ses fils à Paris en 1963 où il intervient comme expert auprès de la S.N Marep qui a mis au banc d'essais le EPLH 40 de 2 000 ch.

Le 29 décembre 1965, il mandate son plus jeune fils Christian de Pescara en lui donnant « tous pouvoirs pour engager des négociations sur les machines à pistons libres en vue de leur développement et de leurs diverses applications à l'industrie ».

Raoul Pateras-Pescara propose ensuite la réalisation de machines plus puissantes (de nouveaux générateurs tandem double effet construits à partir des générateurs classiques existants EPLH 40 et GS34[6] Une société pour l'application des procédés PESCARA était en formation[7] quand survint son décès.

Notes et références

  1. G. Eiffel La résistance de l'air et de l'aviation, p 240
  2. En 1922 jusqu'en 1940? le Larousse illustre le mot hélicoptère par une photo de l'appareil de 1919 avec l'étiquette:"Système Pescara" C'est cet appareil que verra la délègation française du STAé et le n°142 du 18 mai 1922 de Sciences et voyages, dans un article de 4 pages de P. James intitulé: "l'hélicoptère supplentera-t-il l'avion?" démontre qu'il n'y a aucune ambiguïté pour caractèriser les différents modèles d'appareils. Il situe dans la même catégorie:Pateras-pescara, Crocker-Hewitt, Petrozy et Karman, Douhéret etc.et "il peut y avoir intérêt, surtout lorsque l'hélicoptère est combiné avec un aèroplane, à employer des hélices à axe séparés, solution adoptée par Cornu, Bréguet, Lacoin, etc". Il nous informe sur ce qu'est un hélicoptère par rapport à un avion et son historique commence par les jouets de Delannoy et Bienvenu, en 1784,Philip en 1842, Coson en 1854, Bright en 1859, Landelle en 1861 Etc. Pour entrer dans la période des essais d'hélicoptères en grandeur réelle,il faut s'intéresser en 1906 au premier essais du Léger (hélices de 6,25 mètres de diamètre commandées par un moteur électrique qui restait au sol, voir schéma)dans les hautes salles du Musée océanographique de Monaco. Il poursuit l'histoire par des photos du Cornu (1906), Lamé, l'appareil (n°1) de M. Oemichen "une sorte d'hélicoptère, suspendu sous un ballon dirigeable" l'appareil d'étude construit à Douai en 1908 par Bréguet-Richet, l'avion-hélicoptère de Decazes et Besançon de 1910. Le Pescara 2R comportant quatre photos de détail et une complète de l'appareil en vol dans le hangar. En 1924, L'Aérophile publie pour le Pescara 2F, les performances suivantes: Le 16 janvier 1924, vol de 1 160 mètres, en 8 min 13 s et le 29 janvier 1924, vol en circuit fermé de 750 mètres, en 10 min 10 s. Tous les appareils Pescara répondent à la définition de l'hélicoptère. Ses appareils sont équipés de deux rotors coaxiaux controrotatifs. Pour assurer les déplacements, le pilote dispose d'un manche à balai qu'il peut incliner dans la direction qu'il veut suivre. Il en résulte une variation cyclique du pas de chaque pale à chaque rotation. les rotors produisent une poussée aérodynamique dissymètrique qui incline l'appareil dans la direction choisie.Une manette commande la variation globale du pas des rotors, permettant à l'hélicoptère de monter ou descendre verticalement. Cette innovation des commandes se retrouve dans les appareils actuels sous les noms respectifs de commande de pas cyclique et de pas collectif. Un volant situé sur le manche à balai fait varier différemment le gauchissement des pales de chaque rotor, ce qui engendre un couple de rotation permettent le virage sur place. Le 4S qui évolue en 1931 pesant 400 kg muni d'un moteur de 40 ch dispose à l'avant d'une hélice débrayable. Le 4S peut donc fonctionner en hélicoptère ou en Autogire.La description du 4S se trouve dans l'AÉRONAUTIQUE n° 143 d'avril 1931. Un schéma ayant son échelle démontre que l'appareil bien que plus léger a les mêmes dimensions que les précédents http://www.centennialofflight.gov/essay/Rotary/early_20th_century/HE2.htm
  3. Erwin Trgast, Dictionnaire Marabout des voitures de sport et de compétition, pp 63 et 64 du Tome 3 (de Mercedes a Zoller) traduit de l'allemand par Walter Michel, Autopassion n°35, mai 1990, (ISSN 0982-930X), ainsi que Graham Robson, Les voitures qui étonnèrent le monde (Bordas) (ISBN 2-04-012906-5). Le grand prix de Pau 1935, pages 31-42 par Pierre Darmendrail, (ISBN 2-909450-03-1)
  4. Suivant acte reçu par Maître Charles-Marie-Emile Faber. Des assemblées générales extraordinaires ont eu lieu le 7 décembre 1936 et du 9 mai 1938, publiés au Mémorial, Recueil Spécial n° 102 du 23 décembre 1936 et N°46 du 21 mai 1938.
  5. n° 595.341, 595.342, 595.343, 595.344, 595.345 et 595.346
  6. Photos sur le site http://www.pateras-pescara.net
  7. SAPP - RC 6785 Lille

8 - www.helicoptere-pescara.com (nouveau site plus explicatif sur les brevets concernant les hélicoptères Pescara--Pistons-libres (d) 13 novembre 2008 à 14:05 (CET)

Bibliographie

  • Le n°108 d'Aérofrance page 28 à 31 un article de Christian de Pescara. Dépôt légal: n° CPPAP 61682.
  • Le n° 126 de la revue PEGASE de l'Association des Amis du Musée de l'air. Page 12 à 21 avec 26 photos un article de Christian de Pescara, (ISSN 0399-9939).
  • Christian de Pescara, « Les inventions du Marquis de Pescara », dans La Lettre AAAF, n° 10, novembre 2007.
  • Principles of Helicopter Aerodynamics : J. Gordon Leishman : (ISBN 978-0-521-85860-1)

Voir aussi

Liens externes


  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique
Ce document provient de « Raoul Pateras Pescara ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Raoul Pateras Pescara De Castelluccio Marquis De Pescara de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Raoul Pateras Pescara de Castelluccio marquis de Pescara — Raoul Pateras Pescara Le Marquis de Pescara et ses deux hélicoptères des années 1921 1925 Raoul Pateras Pescara de Castelluccio, marquis Pateras Pescara, (né à Buenos Aires en 1890 et décédé à Paris en …   Wikipédia en Français

  • Raoul pateras pescara de castelluccio marquis de pescara — Raoul Pateras Pescara Le Marquis de Pescara et ses deux hélicoptères des années 1921 1925 Raoul Pateras Pescara de Castelluccio, marquis Pateras Pescara, (né à Buenos Aires en 1890 et décédé à Paris en …   Wikipédia en Français

  • Raoul Pateras Pescara — Le marquis de Pescara et ses deux hélicoptères des années 1921 1925. Raoul Pateras Pescara de Castelluccio, marquis Pateras Pescara, (né à Buenos Aires en 1890 et décédé à Paris en 1966) est un avocat et inve …   Wikipédia en Français

  • Raul Pateras Pescara — Raoul Pateras Pescara Le Marquis de Pescara et ses deux hélicoptères des années 1921 1925 Raoul Pateras Pescara de Castelluccio, marquis Pateras Pescara, (né à Buenos Aires en 1890 et décédé à Paris en …   Wikipédia en Français

  • Christian De Pescara — est un ingénieur diplômé de l école Breguet (promo 1965). Il est né dans les Bouches du Rhône le 29 août 1939. C est un descendant direct de Louis Donin de Rosière (1628 11768), intendant du Duc de Rohan, ami de Jean Jacques Rousseau, son grand… …   Wikipédia en Français

  • Christian de pescara — est un ingénieur diplômé de l école Breguet (promo 1965). Il est né dans les Bouches du Rhône le 29 août 1939. C est un descendant direct de Louis Donin de Rosière (1628 11768), intendant du Duc de Rohan, ami de Jean Jacques Rousseau, son grand… …   Wikipédia en Français

  • Nacional-Pescara — La Nacional Pescara est une automobile fabriquée à partir de 1929 par l inventeur Argentin Raoul Pateras Pescara en collaboration avec son frére Henri. FABRICA NACIONAL DE AUTOMÓVILES : S.A. (1930 1935) Cale Buena Suerte, 16 y 18 Barcelone… …   Wikipédia en Français

  • Christian de Pescara — Christian de Pescara, né dans les Bouches du Rhône le 29 août 1939, est un ingénieur diplômé de l école Breguet. Il est le fils de Raoul Pateras Pescara, pionnier de l aviation. Sommaire 1 Études 2 Carrière 3 Publications …   Wikipédia en Français

  • Helicopter — Hélicoptère  Pour le fruit en forme d aile tombant en spirale, voir Samare. Hélicoptère de secours E …   Wikipédia en Français

  • Helicoptere — Hélicoptère  Pour le fruit en forme d aile tombant en spirale, voir Samare. Hélicoptère de secours E …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.