Arti di Firenze

Arti

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arte (homonymie).
Blason de l'Arte della Lana en terracotta émaillée par Andrea della Robbia au Museo dell'Opera del Duomo
Les niches (Tabernacoli) des saints protecteurs des Arti sur les façades d'Orsanmichele
Statue de saint Étienne, saint patron de l'Arte della Lana par Lorenzo Ghiberti en niche sur la façade de Orsanmichele
Statue des Quatre Saints couronnés, saint patrons de l'Arte dei Maestri di Pietra e Legname - (Tailleurs de pierre et Menuisiers), de Nanni di Banco en niche sur la façade de Orsanmichele

L’Arte (pluriel Arti) est, depuis le Moyen Âge, l'ensemble des gestes précis concernant une pratique maîtrisée entre la science théorique et la pratique spontanée et va prendre son sens définitif connu aujourd'hui (Beaux-Arts).
Le mot s'applique donc d'abord pour la maîtrise d'une activité artisanale et ses savoirs transmis par les associations (guildes) ou les corporations des métiers qui protègent ainsi leurs savoir-faire, leurs secrets de fabrication, leur groupe. L'implication de ces corporations est d'abord économique, ensuite politique, mais aussi artistique par le soutien à certains artistes (Liste des œuvres commanditées).

Le mot Arte, aussi appliqué à la production plastique artistique depuis l'antiquité se précisera par le nom de Beaux-Arts dès la naissance de la notion d'artiste signant ses œuvres et reconnu comme tel. Ce domaine nécessite autant regroupement et aide mutuelle par souci culturel mais aussi politique (implication des Médicis dans les Beaux-Arts et les artistes à Florence) ; les Arti marchandes s'impliqueront, par le même souci, envers la production artistique, en créant ce que nous appelons aujourd'hui le mécénat.

Sommaire

Histoire

Pour ces raison, des riches et influentes corporations marchandes de Florence sont nommées Arti di Firenze et sont constituées au milieu du XIIe siècle à l'initiative d'une societas mercatorum de trois consuls en réaction d'opposition à la societas militium des aristocrates et de leurs alliés de la grande bourgeoisie, le popolo grasso.

Elles comportent également un chef militaire ou consul : le podestat dont la charge ne peut dépasser un an (Ainsi Jacopo di Cione inscrit à l'Arte dei Medici e Speziali en 1369, en devient le podestat de la corporation en 1384, en 1387 et en 1392).

Initialement de Calimala (le Change et la Laine - Cambio e Lana), dès 1193, plusieurs autres Arti s'en détachent et constituent les Arti maggiore dès le milieu du XIIIe siècle :

Toutes les corporations de la ville furent supprimées en 1770 par un décret du grand-duc Pierre-Léopold de Lorraine.

Les 7 Arts majeurs - Arti de Calimala

Les Arts mineurs - Arti minori

Ils apparaissent à partir de 1289 :

La cotisation assez élevée que paient les membres, écartant les petits employeurs ou artisans regroupe par le fait des associations d'employeurs.
Ainsi les poissonniers, le prolétariat urbain et le monde agricole, pourtant acteurs économiques, en sont complètement exclus (le popolo minuto et les ciompi).

Traces historiques dans la ville

Les œuvres commanditées par Calimala :

  • les portes de bronze doré du baptistère San Giovanni,
  • la façade de l'église de San Miniato al Monte et leur signature par l'aigle dorée figurant au sommet.
  • Le Caroccio, char guerrier, également du baptistère Saint-Jean, orné de marbres précieux et de mosaïques et restauré par leurs soins en 1280.
  • les statues de leurs saints protecteurs sur les piliers de la chapelle Orsanmichele, ancienne loggia et entrepôts qu'elles occupaient :

L'Arte della Lana a été responsable de la bonne marche de la construction du Duomo sur les plans de Filippo Brunelleschi.

Liste complète des saints protecteurs des Arti des tabernacles de Orsanmichele

  • La Madone de la rose - Madonna della Rosa (1399) de Pietro di Giovanni Tedesco - commandité par Medici e Speziali (Médecins et Apothicaires)
  • Les Quatre Saints couronnés (1408) de Nanni di Banco - commandité par Maestri di Pietra e Legname (Charpentiers et Maçons)
  • Saint Luc (1405-1410) de Giambologna - commandité par Giudici e Notai (Juges et Notaires)
  • Saint Marc (1411) de Donatello - commandité par Linaivoli e Rigattieri (Tisseurs de lin et Fripiers)
  • Saint Philippe (1412-1414) de Nanni di Banco - commandité par Calzauoli (Chausseurs)
  • le Christ et Saint Thomas (1467-83) de Andrea del Verrocchio - commandité par Tribunale di Mercanzia (Tribunal des Marchands)
  • Saint Eloi (1411-1415) de Nanni di Banco - commandité par Maneschalchi (Maréchaux-ferrands)
  • Saint Jacques (1415) de Lamberti - commandité par Pellicciai (Fourreurs et Maroquiniers)
  • Saint Pierre (1415) de Bernardo Ciuffagni - commandité par Beccai (Bouchers)
  • Saint Jean le Baptiste (1414-1416) de Lorenzo Ghiberti - commandité par Calimala (Négociants de Laine affinée)
  • Saint Georges (1416) de Donatello - commandité par Corazzai (Armuriers)
  • Saint Matthieu (1419-1420) de Lorenzo Ghiberti - commandité par Cambio (Changeurs)
  • Saint Etienne (1428) de Lorenzo Ghiberti - commandité par Lana (Tisseurs de Laine)
  • Saint Jean l'évangéliste de Baccio da Montelupo - commandité par Seta (Soyeux et Orfèvres)

Bibliographie

  • Giulio Gandi, Le Arti maggiori e minori in Firenze : con numerose illustrazioni di Firenze scomparsa, Multigrafica, Rome, 1971.
  • Marco Giuliani, Luca Giannelli, Le arti fiorentine, Scramasax, Florence, 2006.
  • Paola Grifoni, Francesca Nannelli, Le statue dei santi protettori delle arti fiorentine e il Museo di Orsanmichele, Quaderni del servizio educativo, Edizioni Polistampa, Florence, 2006.
  • Yves Renouard, Les Villes d'Italie de la fin du Xe siècle au début du XIVe siècle, 1968, nouvelle édition par Ph. Braunstein, 1969, SEDES, Tome 2, pp. 364 365.


Arti di Firenze - les Corporations de Florence
Arts majeurs : Giudici e Notai | Calimala | Cambio | Lana | Seta | Medici e Speziali | Vaiai e Pellicciai
Arts mineurs : Beccai | Calzolai | Fabbri | Maestri di Pietra e Legname | Linaioli e Rigattieri | Vinattieri | Albergatori | Oliandoli e Pizzicagnoli
Cuoiai e Galigai | Corazzai e Spadai | Correggiai | Legnaioli | Chiavaioli | Fornai | Maneschalchi| Albergatori
Arti del Popolo di Dio : Ciompi | Tintori | Farsettai
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Arti ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arti di Firenze de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Accademia di Belle Arti di Firenze — Académie du dessin de Florence L académie du dessin de Florence ou Accademia delle Arti del Disegno de Florence est la première académie artistique apparue en Europe. Elle a été créée le 31 janvier 1563, sous le patronage de Cosme Ier, par… …   Wikipédia en Français

  • Arti — Pour les articles homonymes, voir Arte (homonymie). Blason de l Arte della Lana en terracotta émaillée par Andrea della Robbia …   Wikipédia en Français

  • Firenze — Florenz …   Deutsch Wikipedia

  • Arte dei Maestri di Pietra e Legname — Médaillon de la corporation sur la façade d Orsanmichele …   Wikipédia en Français

  • Santi di Tito — s Portrait von Niccolò Machiavelli Santi di Tito (* 6. März 1536 in Sansepolcro[1]; † 23. Juli 1603 in Florenz, früher auch Sante Titi …   Deutsch Wikipedia

  • Arte della Seta o di Por Santa Maria — Médaillon au Spedale degli innocenti Saint Jean Évangéliste, saint patr …   Wikipédia en Français

  • Arte Di Calimala — Pour les articles homonymes, voir Calimala. Blason de l Arte di Calimala sur Orsanmichele …   Wikipédia en Français

  • Arte di calimala — Pour les articles homonymes, voir Calimala. Blason de l Arte di Calimala sur Orsanmichele …   Wikipédia en Français

  • Arte di Calimala — Pour les articles homonymes, voir Calimala. Blason de l Arte di Calimala sur Orsanmichele …   Wikipédia en Français

  • Accademia delle Arti del Disegno — Académie du dessin de Florence L académie du dessin de Florence ou Accademia delle Arti del Disegno de Florence est la première académie artistique apparue en Europe. Elle a été créée le 31 janvier 1563, sous le patronage de Cosme Ier, par… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”