Arthur Meyer
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arthur et Meyer.
Arthur Meyer
Arthur Meyer 01.jpg
Naissance 16 juin 1844
Le Havre
Décès 2 février 1924 (à 79 ans)
Paris
Nationalité française
Profession journaliste
Autres activités auteur dramatique

Arthur Meyer, né au Havre le 16 juin 1844 et mort à Paris le 2 février 1924, est un patron de presse français.

Sommaire

Biographie

Arthur Meyer fut le directeur du Gaulois, prestigieux quotidien conservateur et mondain qui fut absorbé par le Figaro, alors dirigé par François Coty, en 1929.

Personnage hors normes, incontournable, au carrefour de la vie mondaine, de la presse et de la politique sous la IIIe République, ce petit-fils de rabbin issu d'une modeste famille juive devint royaliste, antidreyfusard et catholique.

En 1882, Meyer, qui a embauché deux ans plus tôt Octave Mirbeau comme secrétaire, reprit définitivement le journal Le Gaulois, racheté en 1879 à son fondateur Edmond Tarbé des Sablons et Henry de Pène, en juillet 1868, et en fait le grand quotidien mondain de la noblesse et de la grande bourgeoisie.

Titre élitiste, Le Gaulois a un tirage relativement faible, entre 20 et 30 000 exemplaires, mais une influence réelle. C'est le premier quotidien à avoir une chronique sur le cinéma, en mars 1916. De juin 1897 à août 1914, Le Gaulois du dimanche est le supplément littéraire hebdomadaire du quotidien et propose de nombreux feuilletons (c'est dans Le Gaulois du dimanche que paraît ainsi Locus Solus de Raymond Roussel).

Arthur Meyer dans son cabinet de travail en 1914

En 1881, Meyer a l’idée, avec Alfred Grévin, de présenter les personnalités qui "font la une" de l'actualité sous forme de mannequins de cire, ce qui permet aux visiteurs, à une époque où la photographie n'est pas encore en usage dans la presse, de mettre un visage sur les noms de l'actualité. C'est le début du Musée Grévin, qui ouvre ses portes le 5 juin 1882 et rencontre aussitôt le succès.

En 1888, il soutient le général Boulanger et complote avec la duchesse d'Uzès pour le retour de la monarchie.

En 1890 il joua un rôle, avec le duc de Luynes, dans la tentative avortée d'accomplir son service militaire en France, du jeune duc Philippe d'Orléans, alors exilé, à l'insu de son père, aventure qui vaudra au prétendant au trône de France le sobriquet de "Prince Gamelle"...

Il se battit en duel avec Édouard Drumont, qui l'avait insulté pour ses origines juives dans La France juive, mais soutient la culpabilité du capitaine Dreyfus.

En 1901 il se convertit au catholicisme, sans cesser d'être la cible de l'Action française.

Cherchant à singulariser ses livres pour les différencier de ceux des autres amateurs, il commanda aux artistes de son temps des dessins et peintures à la dimension de ses ouvrages; c'est ainsi qu'en décembre 1908 il demanda à Claude Monet, par l'intermédiaire de marchand Durand-Ruel, deux petites peintures destinées à orner les plats de la reliure de son exemplaire de l'édition originale de "La Terre" de Zola; l'une Meule, soleil couchant (huile sur vélin exécutée à Giverny en 1909), passa à sa vente après décès à Drouot en 1924, fut conservée un temps au musée d'Art Moderne de Lucerne, repassa en vente à Paris en 1959... puis à nouveau en mars 1995.

Meyer fit ses débuts comme auteur dramatique avec Ce qu'il faut taire, une pièce qui est représentée au théâtre des Bouffes-Parisiens en 1914.

Publications

  • Soyons pratiques (1888)
  • Ce que mes yeux ont vu (1911)
  • Ce que je peux dire
  • La dame aux violettes
  • Salons d'hier et d'aujourd'hui
  • La comtesse de Loynes
  • Vers la mort (1912)
  • Mes livres, mes dessins, mes autographes (1921)

Théâtre :

Bibliographie

  • Odette Carasso, Arthur Meyer, directeur du "Gaulois. Un patron de presse juif, royaliste et antidreyfusard, Imago, Paris, 2002, 254 p. (ISBN 2-911416-75-9) Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article;
  • « M. Arthur Meyer va faire ses débuts d'auteur dramatique avec Ce qu'il faut taire, Le Miroir, 3 mai 1914 Ouvrage utilisé pour la rédaction de l'article
  • Françoise de Perthuis, "Un Monet pour Arthur Meyer, l'histoire singulière d'un tableau singulier", La Gazette de l'Hôtel Drouot, 31 mars 1995, p. 14.
  • Pierre Assouline, Le dernier des Camondo, Gallimard, 1997.

Articles connexes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arthur Meyer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arthur Meyer — Saltar a navegación, búsqueda M. Arthur Meyer en su gabinete de trabajo (1914) Arthur Meyer (Le Havre, 1844 París, 1924) fue un editor y periodista francés Biografia Arthur …   Wikipedia Español

  • Arthur Meyer — is a name shared by several notable individuals:* Arthur Meyer (journalist) (1844–1924), French journalist. * Arthur Meyer (botanist) (1850–1922), German botanist …   Wikipedia

  • Arthur Meyer (botánico) — Saltar a navegación, búsqueda Arthur Meyer (* 1850– 1922) fue un botánico, biólogo celular, y farmacólogo. Se lo conoce por su obra pionera, describiendo la estructura de los cloroplastos (que Meyer llama autoplastos ) y otros plástidos. Fue el… …   Wikipedia Español

  • Arthur Meyer (journalist) — Arthur Meyer (Le Havre, 1844 Paris, 1924) was an executive in the French press.Arthur Meyer was the director of Le Gaulois , a notable conservative French daily newspaper that was eventually taken over by Le Figaro (which was run by François Coty …   Wikipedia

  • Arthur Meyer (botanist) — Arthur Meyer (1850–1922) was a German botanist, cell biologist, and pharmacognosist. Meyer is known for his pioneering work describing the structure of chloroplasts (which Meyer called autoplasts ) and other plastids. He was the first to name and …   Wikipedia

  • MEYER, LEON — (1868–1957), French politician. Born in Le Havre, Meyer was a cousin of the Jewish anti Dreyfusard journalist, Arthur Meyer. Having established a position for himself as a coffee merchant, he was elected to the city council in 1912 and as mayor… …   Encyclopedia of Judaism

  • Meyer — Verteilung des Namens Meyer in Deutschland (2005) Meyer ist ein deutscher Familienname. Herkunft und Bedeutung Meyer ist eine Form von Meier. Varianten, Bedeutung und Verbreitung siehe dort. Bekannte Namen …   Deutsch Wikipedia

  • Meyer — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Prénom 2 Patronyme 2.1 …   Wikipédia en Français

  • Arthur von Eppinghoven — Christian Friedrich Arthur Meyer von Eppinghoven (Laeken 25 september 1852 Etterbeek 9 november 1940) était le cadet des enfants naturels du roi Léopold I et de sa maîtresse Arcadie Claret. Après des années passées avec ses parents au château… …   Wikipédia en Français

  • Arthur Lydiard — Arthur Leslie Lydiard, ONZ, OBE, (July 6, 1917 ndash; December 11, 2004) was a New Zealand runner and athletics coach. He has been lauded as one of the outstanding athletics coaches of all time and is credited with popularizing, if not inventing …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”