Arthur Lourie

Arthur Lourié

Arthur Vincent Lourié, connu comme Arthur Lourié, était un compositeur américain d'origine russe, né Naum Israelevitch Luria à Saint-Pétersbourg (Russie) le 14 mai 1892, décédé à Princeton (New Jersey) le 12 octobre 1966.

Sommaire

Biographie

Issu d'une famille de confession juive, il se convertit au catholicisme et devient alors Arthur Sergueïevitch Lurye, avant de franciser ensuite son nom en Arthur Vincent Lourié ; le choix du deuxième prénom vient de son admiration pour Vincent Van Gogh : lui-même sera d'ailleurs également peintre, comme son collègue Arnold Schönberg. Son activité principale sera toutefois la musique qu'il étudie d'abord au Conservatoire de Saint-Pétersbourg jusqu'en 1913 ; il y apprend notamment la composition avec Alexandre Glazounov. Mais reprochant à l'enseignement du Conservatoire son académisme, il poursuit ses études musicales en autodidacte. Ses œuvres de jeunesse sont marquées par un romantisme tardif et influencées par Alexandre Scriabine ; il s'essaie aussi au dodécaphonisme et plus largement à l'atonalité — prônés par Schönberg — à partir des années 1910. Après la révolution russe de 1917, ses prises de position à l'encontre de l'académisme lui vaudront un poste d'enseignant dans une école de musique du nouveau régime bolchevique. Mais bientôt déçu par celui-ci, il profite d'un voyage officiel à Berlin (il y fait la connaissance de Ferrucio Busoni, dont il devient un ami) en 1921 pour demander l'asile politique. Bien entendu, il est immédiatement proscrit dans son pays natal. En 1924, il s'installe à Paris où il rencontre son compatriote Igor Stravinski, avec lequel il se lie d'une grande amitié et dont il défendra ardemment la musique durant son séjour parisien. Sa propre musique est alors influencée par Stravinski et le néoclassicisme. En 1941, à cause de l'occupation allemande, il quitte Paris et émigre aux États-Unis (s'installant d'abord à New York), avec l'aide d'un autre compatriote, le chef d'orchestre Serge Koussevitzky, auquel Lourié avait consacré une chronique biographique publiée en 1931[1].

La musique d'Arthur Lourié reste peu connue, attendant une plus large reconnaissance. Le catalogue de ses compositions comprend des pièces pour piano, de la musique de chambre, des musiques pour la scène (dont un opéra, non représenté à ce jour), des œuvres diverses pour orchestre (dont trois symphonies), ainsi que des œuvres chorales et/ou pour voix soliste(s).

Compositions (sélection)

Pièces pour piano

  • 1910 : Cinq préludes op. 1 ; Deux estampes op. 2 ;
  • 1912 : Deux poèmes op.8 ; Quatre poèmes op. 10 ;
  • 1913 : Masques, sept pièces op. 13 ;
  • 1914 : Synthèses, cinq pièces op. 14 ;
  • 1915 : Formes en l'air, trois pièces dédiées à Pablo Picasso ;
  • 1917 : Trois sonatines ;
  • 1928 : Nocturne en si ; Intermezzo ;
  • 1938 : Berceuse de la chevrette ; A Phoenix Park Nocturne ;
  • 1957 : Petite suite en fa.

Musique de chambre

  • 1910 : Quatuor à cordes microtonal ;
  • 1915 : Quatuor à cordes n° 1 ;
  • 1923 : Quatuor à cordes n° 2 ;
  • 1924 : Sonate pour violon et contrebasse ;
  • 1926 : Suite pour quatuor à cordes (quatuor à cordes n° 3) ;
  • 1935 : La Flûte à travers le violon, pour flûte et violon ;
  • 1942 : Dithyramb - Hymn for the Gods of Wine, pour flûte seule ;
  • 1943 : Divertimento pour violon et alto ;
  • 1956 : Pantomime pour clarinette seule ;
  • 1957 : La Flûte de Pan pour flûte seule ;
  • 1964 : Funeral Games in Honor of Chronos, pour flûte, piano et cymbales.

Œuvres pour orchestre

Symphonies
  • 1930 : Symphonie n° 1 Sinfonia dialectica ;
  • 1939 : Symphonie Kormtchaia (sans numéro) ;
  • 1941 : Symphonie n° 2.
Autres œuvres
  • 1924 : Une petite musique de chambre, pour orchestre de chambre, avec violon solo ;
  • 1933 : Suite symphonique tirée du ballet Das Festmahl während der Pest ;
  • 1945 : Concerto da camera, pour violon et orchestre de chambre ;
  • 1961 : Suite symphonique tirée de l'opéra Der Mohr Peter des Großen.

Œuvres scéniques

  • 1922 : Le Masque de Niege, musique de ballet pour chœurs et orchestre ;
  • 1933 : Das Festmahl während der Pest, musique de ballet pour voix solistes et orchestre (+ autre version pour chœurs et piano) d'après la pièce Le Festin en temps de peste d'Alexandre Pouchkine ;
  • 1961 : Der Mohr Peter des Großen, opéra en trois actes d'après le roman inachevé Le Nègre de Pierre le Grand de Pouchkine, pour voix solistes, chœurs et orchestre.

Œuvres chorales

  • 1919 : Im Heiligtum der goldenen Träume (Dans le temple du rêve d'or), cantate pour soprano et chœurs a cappella d'après Alexandre Blok ;
  • 1921 : Klage - Lied pour chœur de femmes et cordes d'après Dante ; Trauerlied über den Tod eines Dichters (Chant funèbre sur la mort d'un poète)[2] pour chœurs et douze instruments à vent, sur un poème d'Anna Akhmatova ;
  • 1929 : Concerto spirituale pour voix soliste, chœurs, piano, ensemble de cuivres et de contrebasses ;
  • 1937 : Naissance de la beauté, cantate pour soprano, chœur de femmes et orchestre d'après Jules Supervielle ;
  • 1942 : De ordinatione angelorum pour voix soliste, chœurs et instruments à vent ;
  • 1951 : Anathema pour ténor, baryton, basse, chœur d'hommes et instruments à vent ;
  • 1952 : Inno a San Benedetto il Moro pour deux voix solistes, chœurs et orchestre.

Œuvres pour voix soliste

  • 1915 : Das Weinen der Jungfrau Maria (Fragments d'une chanson pieuse du XIIIe siècle), pour voix, violon, alto et violoncelle, op. 26 ; Suite japonaise pour voix et piano ; Cinq rondeaux de Christine de Pisan (La dame chante doucement) pour voix et harpe ;
  • 1918 : Elysium, huit lieder pour voix et piano d'après Pouchkine ; Unser Marsch, mélodrame pour voix et piano (ou orchestre) d'après Vladimir Maïakovski ;
  • 1926 : Improperium pour baryton, deux violons et contrebasse ; Lied der Brigade pour voix et piano ;
  • 1928 : Sonata liturgique Teil 1 pour voix de femme et ensemble de chambre ;
  • 1958 : Paysage de sons pour voix et piano d'après Van Gogh ;
  • 1964 : Sibylla dicit pour voix de femme et quatre instruments.

Liens externes

Notes

  1. Arthur Lourié, Sergei Koussevitzky and his Epoch - A Biographical Chronical, Alfred A. Knopf and Co. Ed., New York, 1931, 253 p. (en anglais, traduit du russe) ; nouvelle édition : Rogers Press, 2008, 304 p.
  2. En hommage à Alexandre Blok, décédé cette même année 1921.
  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
Ce document provient de « Arthur Louri%C3%A9 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arthur Lourie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arthur Lourié — Arthur Vincent Lourié (* 1. Maijul./ 13. Mai 1891greg.[1] in Propoisk (ab 1945: Slawgorod), Distrikt Bychow, Gouvernement Mogiljow; † 12. Oktober 1966 in Princeton (New Jersey)) war ein russischer Komponist. Sein ursprünglicher… …   Deutsch Wikipedia

  • Arthur Lourié — Arthur Vincent Lourié, born Naum Izrailevich Luria (Russian: Наум Израилевич Лурья), later changed his name to Artur Sergeyevich Luriye (Russian: Артур Сергеевич Лурье, 14 May 1892 in Saint Petersburg 12 October 1966 in Princeton, New Jersey) was …   Wikipedia

  • Arthur Lourié — Arthur Vincent Lourié, connu comme Arthur Lourié, était un compositeur américain d origine russe, né Naoum Izraïlevitch Louria à Saint Pétersbourg (Russie) le 14 mai 1892, décédé à Princeton (New Jersey) le 12 octobre 1966.… …   Wikipédia en Français

  • Arthur Lourie — (* 10. März 1903 in Johannesburg[1]; † 1978) war ein israelischer Diplomat. Lourie studierte an der University of Cambridge sowie an der Harvard University. Danach war er von 1927 bis 1932 Lecturer für Roman Dutch Law an der Witwatersrand… …   Deutsch Wikipedia

  • Arthur Vincent Lourié — (* 2. Oktoberjul./ 14. Oktober 1893greg. in Sankt Petersburg; † 12. Oktober 1966 in Princeton (New Jersey)) war ein russischer Komponist. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 …   Deutsch Wikipedia

  • Lourie — Arthur Vincent Lourié (* 2. Oktoberjul./ 14. Oktober 1893greg. in Sankt Petersburg; † 12. Oktober 1966 in Princeton (New Jersey)) war ein russischer Komponist. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 …   Deutsch Wikipedia

  • Lourié — ist der Name folgender Personen: Arthur Lourié (1891–1966), russischer Komponist Eugène Lourié (1903–1991), russischstämmiger Filmarchitekt und Regisseur Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit d …   Deutsch Wikipedia

  • LOURIE, ARTHUR — (1903–1978), Israeli diplomat. Born in Johannesburg, South Africa, Lourie practiced as a barrister at law and lectured in Roman Dutch law at Witwatersrand University. He served as political secretary of the Jewish Agency in London from 1933 until …   Encyclopedia of Judaism

  • LOURIÉ (A. V.) — LOURIÉ ARTHUR VINCENT (1892 1966) Compositeur américain d’origine russe, Lourié est l’exact contemporain de Prokofiev. Il naît, le 14 mai 1892, à Saint Pétersbourg, d’une mère juive qui lui apprend très tôt le piano. Il se convertira en 1913 au… …   Encyclopédie Universelle

  • LOURIE, ARTHUR — (Vincent; 1892–1966), composer. Lourie was born in St. Petersburg, where he also studied and converted to Catholicism in his early 20s. He became head of the music department of the Commissariat for Public Instruction after the Revolution. In… …   Encyclopedia of Judaism

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”