Arthur Ferguson

L'Écossais Arthur Ferguson (18831938) est un contemporain et précurseur de l'escroc qui vendit la tour Eiffel, Victor Lustig. Natif de Glasgow, où il avait été acteur, il avait pris sa retraite et se trouvait à Londres lorsqu'il fait la rencontre, en 1923, d'un Américain natif de l'Iowa. Selon ses dires, il n'aurait pas prémédité d'escroquer le naïf qu'il aurait simplement aperçu en train d'admirer la statue de l'amiral Nelson située à Trafalgar Square. Improvisant, Ferguson conta que toutes les statues (alors uniquement celles de l'amiral et de lions entourant la fontaine) allaient être vendues aux enchères. L'Américain se déclarant intéressé, Ferguson hasarda le prix de 6 000 livres sterling, indiquant que, par un heureux hasard, il se trouvait dans la confidence car il était justement celui que le gouvernement britannique avait chargé de cette vente devant se faire dans de strictes conditions de confidentialité.

Les Américains allaient devenir les meilleurs clients de l'ancien acteur devenu escroc. Il se vanta par la suite d'avoir réussi à leur vendre Big Ben (mille livres), d'avoir encaissé un acompte du double pour Buckingham Palace puis, pour une somme dont il ne se souvenait plus, la tour Eiffel de Paris.


La Liberté lui coûte sa liberté

Encouragé par la facilité avec laquelle il parvenait à convaincre des Américains, il émigra vers les États-Unis et obtint en 1925 un loyer important d'un éleveur texan pour la location de la Maison Blanche à Washington (il lui avait promis un bail de 99 ans mais la première année de location devait être réglée par avance). La même année, il fit l'erreur de ne plus s'en prendre à un Américain, mais à un Australien de Sydney. Ce dernier, rencontré à New York, fut d'abord persuadé que pour dégager l'entrée du port, la statue de la Liberté, d'Auguste Bartholdi, devrait être vendue. L'Australien tenta de réunir la somme, se fit prendre en photo avec Ferguson devant le monument, mais pris de soupçons, il finit par se rendre à la police. Ferguson fut jugé rapidement. Libéré en 1930, il mourut à Los Angeles en 1938.

Mythe ou personnage réel ?

L'existence d'Arthur Fergusson est contestée. D'après Dane Love auteur du livre The Man Who Sold Nelson's Column, il n'existe pas de trace de son existence, ni dans les archives judiciaires de New-York où il a prétendument été arrêté, ni à Los Angeles où il est supposé avoir été enterré 1938[1]. La référence la plus ancienne à Arthur Ferguson ne remonterait pas plus loin que les années 1970.

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arthur Ferguson de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arthur Ferguson (police officer) — Lieutenant Colonel Sir Arthur George Ferguson CBE (c.1863–14 February 1935) was a British soldier and police officer.Ferguson was born at Pitfour Castle, St Madoes, Perthshire. He went to Eton College in 1876 and was then commissioned into the… …   Wikipedia

  • Arthur Furguson — Arthur Ferguson L Écossais Arthur Ferguson (1883–1938) est un contemporain et précurseur de l escroc qui vendit la tour Eiffel, Victor Lustig. Natif de Glasgow, où il avait été acteur, il avait pris sa retraite et se trouvait à Londres lorsqu il… …   Wikipédia en Français

  • Arthur (animateur) — Pour les articles homonymes, voir Arthur. Arthur …   Wikipédia en Français

  • Arthur — /ahr theuhr/, n. 1. Chester Alan, 1830 86, 21st president of the U.S. 1881 85. 2. legendary king in ancient Britain: leader of the Knights of the Round Table. 3. a male given name. * * * (as used in expressions) Port Arthur Adamov Arthur Arthur s …   Universalium

  • Arthur — (as used in expressions) Adamov, Arthur Arthur, Chester A(lan) Arthur, paso Ashe, Arthur (Robert), Jr. Baldwin, James (Arthur) Balfour (de Whittingehame), Arthur James, 1 conde Bell, (Arthur) Clive (Heward) Bliss, Sir Arthur (Edward Drummond)… …   Enciclopedia Universal

  • Arthur Nonus Birch — (1836 1914) was Lieutenant Governor of Ceylon, Colonial Secretary for Ceylon and acting Lieutenant Governor of Penang and Province Wellesley (1871 1872). The son of H.W.R. Birch, he joined the colonial service as clerk in the Office of the… …   Wikipedia

  • Arthur et la Vengeance de Maltazard (film) — Arthur et la Vengeance de Maltazard Données clés Réalisation Luc Besson Scénario Luc Besson Céline Garcia Acteurs principaux Freddie Highmore, Mia Farrow Sociétés de production EuropaCorp …   Wikipédia en Français

  • Arthur St. John Adcock — (January 17, 1864, London – June 9, 1930), was an English novelist and poet, remembered for his discovery of the then unknown poet W. H. Davies. Adcock was a Fleet Street journalist for half a century, and editor of The Bookman . According to A.… …   Wikipedia

  • Arthur Wellesley, 8. Duke of Wellington — bei einer Parade (2006) Arthur Valerian Wellesley, 8. Duke of Wellington KG, LVO, OBE, MC (* 2. Juli 1915 in Rom) ist ein britischer Peer, Brigadier und Unternehmer …   Deutsch Wikipedia

  • Arthur Hamilton-Gordon, 1. Baron Stanmore — Arthur Charles Hamilton Gordon, etwa zw. 1870 und 1880 entstanden Arthur Charles Hamilton Gordon, 1. Baron Stanmore GCMG (* 26. November 1829 in Argyll House, London, England; † 30. Januar 1912 in Chelsea …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”