Arte di calimala

Arte di Calimala

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Calimala.
Blason de l'Arte di Calimala sur Orsanmichele
Statue du saint patron, saint Jean-Baptiste par Lorenzo Ghiberti à Orsanmichele

L'Arte di Calimala, est la riche corporation marchande de Florence du Change et de la Laine (Cambio e Lana) investie directement par la famille Médicis.
Elle produit des draps affinés de ceux qu'elle achète, écrus des Flandres d'Angleterre et de France ; comme elle fait le négoce elle-même de ses draps dont le fini était réputé dans toute l'Europe, elle crée la première banque commerciale du Moyen Âge.
Son nom vient peut-être du nom de la rue(lle) mal famée de ses entrepôts où étaient traités les draps écrus ou de l'origine romaine de son nom qui serait calis malus.

Dès 1193, d'autres riches corporations marchandes (Arti) sont constituées au milieu du XIIe siècle. Elles naissent d'une societas mercatorum de trois consuls en réaction d'opposition à la societas militium des aristocrates et de leurs alliés de la grande bourgeoisie, le popolo grasso.
Elle comporte également chacune un chef militaire : le podestat, étranger choisi pour régler les problèmes de police.

Sommaire

Au Moyen Âge

Les 7 Arti maggiore, dit Arti di Calimala, se développent dès le milieu du XIIIe siècle et à partir de 1289, d'autres, dits arts mineurs ou Arti minori.

L’importance de Calimala grandit et son négoce s'étend ensuite aux importations d'épices, de parfums, de bijoux, d'étoffes précieuses, et d'exportation de blé.

Elle prend une importance certaine dans l'activité économique de la ville de Florence et également dans ses rapports avec la gestion de la ville et des arts qui s'y développent.
Son rayonnement économique dans l'Europe entière, participera à la diffusion des arts également dans cette zone d'influence.

Ainsi Calimala commandite et finance plusieurs œuvres des édifices religieux de Florence :

  • la porte orientale de San Giovanni suite à un concours gagné par Lorenzo Ghiberti et réalisée de 1425 à 1452, dite Porte du Paradis.
  • L'autel d'argent du baptistère visible au musée de l'Opera du Dôme (sa réalisation agrémenté d'émaux et de dorures nécessitera 400 kg d'argent).
  • La châsse pour la relique de l'index de saint Jean-Baptiste, décorée d'or, d'argent et de perles (détruite pendant les inondations de 1557 et remplacée depuis).
  • La façade et le couvent de l'église San Miniato al Monte. Une aigle d'or, armes de Calimala, y fut placée à son sommet en 1401.
  • Le Caroccio, char guerrier, du baptistère Saint-Jean, orné de marbres précieux et de mosaïques et restauré par leurs soins en 1280.
  • La statue dans une des niches extérieures de la chapelle Orsanmichele, celle de saint Jean-Baptiste, saint patron de Calimala, par Lorenzo Ghiberti.

Suite historique

Calimala deviendra ensuite la banque de l'Europe complétant la lettre de change adoptée depuis le XIIIe siècle, par le florin d'or, initiatrice de la comptabilité en partie double et de l'assurance-vie.

Elle perdra sa place au XVe siècle, remplacée par le Allemands, les Espagnols et les Génois suite aux périodes de troubles et surtout de la Grande Peste.

Saint patron

Membres illustres de la corporation

  • Les membres des familles florentines des Albizi, des Pazzi et des Strozzi.

Lien externe



Arti di Firenze - les Corporations de Florence
Arts majeurs : Giudici e Notai | Calimala | Cambio | Lana | Seta | Medici e Speziali | Vaiai e Pellicciai
Arts mineurs : Beccai | Calzolai | Fabbri | Maestri di Pietra e Legname | Linaioli e Rigattieri | Vinattieri | Albergatori | Oliandoli e Pizzicagnoli
Cuoiai e Galigai | Corazzai e Spadai | Correggiai | Legnaioli | Chiavaioli | Fornai | Maneschalchi| Albergatori
Arti del Popolo di Dio : Ciompi | Tintori | Farsettai
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail du Moyen Âge Portail du Moyen Âge
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Arte di Calimala ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arte di calimala de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arte Di Calimala — Pour les articles homonymes, voir Calimala. Blason de l Arte di Calimala sur Orsanmichele …   Wikipédia en Français

  • Arte di Calimala — The Arte di Calimala, the guild of the cloth finishers and merchants in foreign cloth, was one of the greater guilds of Florence, the Arti Maggiori , who arrogated to themselves the civic power of the Republic of Florence during the Late Middle… …   Wikipedia

  • Arte di Calimala — Pour les articles homonymes, voir Calimala. Blason de l Arte di Calimala sur Orsanmichele …   Wikipédia en Français

  • Arte dei Mercatanti o di Calimala — Wappenschild der Arte della Lana, Andrea della Robbia, 1487, Museo dell’Opera del Duomo in Florenz Im Florenz des 15. Jahrhunderts entstanden Gilden oder Zünfte, die als „Künste“ bezeichnet wurden und die in die „höheren Künste“, die Arti… …   Deutsch Wikipedia

  • Calimala — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. la Via Calimala, une ruelle mal famée de Florence au Moyen Âge, où était installée l Arte du même nom. Arte di Calimala : la corporation marchande du …   Wikipédia en Français

  • Arte del Cambio — Armoiries de l Arte del Cambio Le florin d or Avers et revers L Arte del Cambio est une corporation des arts et …   Wikipédia en Français

  • Arte della Lana — Le saint patron : saint Étienne de Lorenzo Ghiberti L Arte della Lana est une corporation des arts et métiers de la ville de Florence, l un des sept arts majeurs des Arti di Firenze qui y œuvraient avant et pendant la Renaissance italienne …   Wikipédia en Français

  • Arte dei Tintori — L Arte dei Tintori est une corporation des arts et métiers de la ville de Florence, l un des arts mineurs des Arti di Firenze qui y œuvraient avant et pendant la Renaissance italienne. Membres de la corporation Les artisans de la teinture… …   Wikipédia en Français

  • Arte della Lana — The Arte della Lana was the wool guild of Florence during the Late Middle Ages and in the Renaissance. It was one of the seven greater Arti ( trades ) of Florence, separate from the Arti Minori (the lesser trades ). The Arte della Lana dealt in… …   Wikipedia

  • Arte della Seta o di Por Santa Maria — Médaillon au Spedale degli innocenti Saint Jean Évangéliste, saint patr …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”