Art normand

Architecture normande

La nef de la cathédrale de Durham illustre le modèle arqué rond caractéristique, quoique l’utilisation de voûtes brisées peu profondes au-dessus de la nef annonce le modèle gothique.

Le terme architecture normande est employé pour décrire le style roman créé par les Normands dans les diverses territoires sous leur domination ou leur influence aux XIe et XIIe siècles. Ils ont introduit tout à la fois un grand nombre de châteaux et de fortifications, y compris des donjons normands que, en même temps, des monastères, des abbayes, des églises et des cathédrales, dans un modèle caractérisé par des arches rondes (en particulier au-dessus des portes et des fenêtres) et des proportions massives.

Ces styles romans nés en Normandie se sont répandus dans le nord de l’Europe occidentale, particulièrement en Angleterre, pays qui a considérablement contribué au développement de ce style et qui en conserve le plus grand nombre d’exemplaires. À peu près à la même époque, une dynastie normande a régné en Sicile où elle a produit une variation distincte, également connue sous le nom d’architecture normande, ou alternativement, d’architecture romane sicilienne, qui incorpore des influences byzantines et sarrasines.

Sommaire

Origine du terme, évolution vers le gothique

La cathédrale de Messine

Ce terme a peut-être été lancé par des archéologues au XVIIIe siècle, mais son utilisation au sein d’un enchaînement de styles a été attribué à Thomas Rickman dans son ouvrage de 1817 An Attempt to Discriminate the Styles of English Architecture from the Conquest to the Reformation (Essai de distinction des modèles d’architecture anglaise de la Conquête à la Réforme) qui a employé les catégories « gothique normand, gothique primaire, gothique curvilinéaire et gothique perpendiculaire ». Charles de Gerville ayant utilisé, dans une lettre adressée à son ami Arcisse de Caumont en 1818, le terme plus inclusif de « roman » pour qualifier les langues romanes, ce dernier reprit le terme « roman » pour l’appliquer à l'architecture des XIe et XIIe siècles dans son Essai sur l'architecture du moyen âge, particulièrement en Normandie datant de 1824.

Lorsque les tailleurs de pierre ont développé leur style et expérimenté avec des manières de surmonter les difficultés géométriques des plafonds en voûtes d'arêtes, ils ont introduit des agencements, tels que la voûte en berceau brisé, qui seront, par la suite, caractérisés comme de style gothique.

Comme les historiens et les spécialistes de l’architecture considèrent qu’un style doit être évalué de façon intégrale plutôt que comme un agrégat de caractéristiques, certains mettent ces développements au compte des modèles normand ou roman tandis que d’autres les décrivent comme « gothique normand transitoire ». Quelques sites Web[1],[2], emploient le terme de « gothique normand », mais il est peu clair s’ils se réfèrent au modèle transitoire ou au modèle normand dans son ensemble.

L’architecture normande en Normandie

L’Abbaye aux Hommes de Caen
Article détaillé : Architecture médiévale normande .

Lorsque les envahisseurs vikings atteignent l’embouchure de la Seine en 911, les seigneurs francs bâtissaient des châteaux et combattaient à cheval. Au cours du siècle à venir, les Normands adopteront ces coutumes avec le christianisme et la langue française. Les barons normands construiront des châteaux en bois sur des monticules de terre qui donneront lieu au développement des châteaux à motte féodale et des grandes églises en pierre dans le style roman propre aux Francs. Dès 950, ils érigeront des donjons en pierre (voir aussi Logis seigneurial).

Les Normands raffineront le plan des premières basiliques longitudinales avec des bas-côtés latéraux, une abside et une façade occidentale dotée de deux tours avec l’abbatiale Saint-Étienne de Caen, commencée en 1067, qui servira de modèle aux cathédrales anglaises de plus grande taille dont la construction débutera vingt ans plus tard.

L’architecture normande en Angleterre

La cathédrale d’Ely

Les nobles et les évêques normands étaient influents en Angleterre avant la conquête normande de 1066. Les influences normandes ont également affecté l’architecture anglo-saxonne tardive dans la mesure où Édouard le Confesseur, qui avait été élevé en Normandie, avait fait venir des maçons en 1042 pour travailler à l’abbaye de Westminster, premier édifice de style roman en Angleterre. En 1051, il avait fait venir des chevaliers normands qui construisirent des mottes castrales de défense contre les Gallois. Après l’invasion, les Normands édifièrent des châteaux à motte féodale et des fortifications plus recherchées comme des donjons normands d pierre, ainsi que des églises et des abbayes.

Les édifices normands présentent des formes géométriques simples de proportions massives, la maçonnerie comportant de petites bandes de sculpture, peut-être d’arcades aveugles et des espaces concentrés de capitales et des portes rondes et dans le tympan sous une voûte. La « voûte normande » est une voûte ronde. Les moulures normandes sont sculptées ou incisées avec des ornements géométriques, tels que des voûtes rondes en forme de chevron. Les églises cruciformes avaient souvent un chœur profond et une croisée du transept carrée qui est demeurée caractéristique de l’architecture ecclésiastique anglaise. Des centaines d’églises paroissiales ont été construites et les grandes cathédrales anglaises ont été fondées à partir de 1083.

Après qu’un feu eut endommagé la cathédrale de Cantorbéry en 1174, les architectes normands introduisirent la nouvelle architecture gothique. Vers 1191, la cathédrale de Wells et la cathédrale de Lincoln imposèrent le modèle gothique anglais et le style normand devint de plus en plus souvent réservé aux bâtiments provinciaux de taille modeste.

Architecture religieuse

La cathédrale de Durham

Architecture privée

Architecture normande en Écosse

L’abbaye de Dunfermline

L’Écosse, avec la présence de la noblesse normande à la cour du roi Macbeth autour 1050, a également subi l’influence du gothique normand. Son successeur, Malcolm III, l’a renversé avec l’aide des Anglais et des Normands et sa reine Sainte Marguerite d'Écosse a encouragé l’ Église catholique. Les Bénédictins ont fondé un monastère à Dunfermline. Son quatrième fils qui est devenu David Ier a construit la chapelle Sainte Marguerite au début du XIIe siècle.

Architecture religieuse

L’architecture normande en Irlande

Les Normands se sont installés principalement dans l’est de l’Irlande où ils ont construit beaucoup d'édifices normands comprenant le château de Trim et le château de Dublin.

L’architecture normande en Sicile

Le cloître de Monreale

La période normande de la Sicile a duré d’environ 1070 jusqu'à environ 1200, et même peut-être jusqu’à la mort de l’empereur Frédéric, en 1250, ce qui la met à peu près à égalité avec la même période en Angleterre.

Comparable à de nombreux égards à l’architecture normande qui a évolué en Angleterre et dans le nord de la France, l’architecture normande en Sicile incorpore également certaines influences de l’architecture byzantine. Ces motifs byzantins sont particulièrement évidents dans l’intérieur de certaines églises où les autels normands traditionnels ont été décorés de mosaïques dorées comme dans la cathédrale de Monreale.

La Chapelle Palatine du Palais des Normands de Palerme datant de 1130 dont l’intérieur du dôme (lui-même d’origine byzantine) est décoré de mosaïques représentant le Christ Pantocrator accompagné de ses anges constitue sans doute l’exemple le plus représentatif de cet amalgame.

Des influences du gothique primaire durant l’ère normande postérieure en Sicile se font sentir notamment dans la cathédrale de Messine, consacrée en 1197, quoique le haut campanile gothique lui soit postérieur et ne doive pas être confondu avec le précédent, de style gothique, construit pendant la période normande et qui comportait des fenêtres et des voûtes brisées au lieu des arc-boutants et des pinacles qui allaient apparaître plus tard dans le style gothique.

Édifices normands à Palerme

La Chapelle Palatine de Palerme

Édifices normands en Sicile

Liens internes

Liens externes

L’église de San Cataldo

Références

  • Marcel Anfray, L'architecture normande, son influence dans le nord de la France aux XIe et XIIe siècles, Paris, Picard, 1939
  • (it) Giulio Arata, Atlante di storia dellarchitettura arabo-normanna e del Rinascimento in Sicilia, Palermo, Librarie siciliane, 1986
  • (it) Francesco Basile, L'architettura della Sicilia normanna, Catania, V. Cavallotto, 1975
  • Maylis Baylé, L'architecture normande au Moyen Age, Condé-sur-Noireau, éditions Charles Corlet ; Caen, Presses universitaires de Caen, 2001 ISBN 2841331350
  • (it) Corrado Bozzoni, Calabria normanna. Ricerche sull'architettura dei secoli undicesimo e dodicesimo, Roma, Officina, 1974
Le Palais de la Cuba
  • John Britton, Augustus Pugin, Alphonse Le Roy, Antiquités architecturales de la Normandie : contenant les monuments les plus remarquables de cette contrée (architecture romane & ogivale) présentés en plans, élévations, coupes, détails, vues perspectives intérieures et extérieures, Paris, Noblet, 1855
  • (it) Guido Di Stefano, Monumenti della Sicilia normanna, Palermo, Società Siciliana per la Storia Patria, 1979
  • E. C. Fernie, The architecture of Norman England, Oxford ; New York, Oxford University Press, 2000 ISBN 0198174063
  • (en) Wolfgang Krönig, The cathedral of Monreale and Norman architecture in Sicily, Palermo, S.F. Flaccovio, 1965
  • Élie Lambert, L'Architecture normande au Moyen âge d'après de récentes publications, Caen, Jouan & Bigot, 1928
  • Bryan D. G. Little, Architecture in Norman Britain, London, B.T. Batsford, 1985 ISBN 0713437820
  • Martin Meade, Werner Szambien, L'architecture normande en Europe : identités et échanges du XIe siècle à nos jours, Marseille, Parenthèses, 2002 ISBN 2863641107
  • (de) Hans-Rudolf Meier, Die normannischen Königspaläste in Palermo : Studien zur hochmittelalterlichen Residenzbaukunst, Worms, Wernersche Verlagsgesellschaft, 1994 ISBN 3884629417
  • Victor Ruprich-Robert, L'architecture normande aux XIe et XIIe siècles en Normandie et en Angleterre, Paris, Imprimeries réunies, 1889

Notes et références

  • Portail de la Normandie Portail de la Normandie
Ce document provient de « Architecture normande ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Art normand de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Art Roman — Pour les articles homonymes, voir Roman. Cet article traite de l art. Voir aussi Architecture romane. Le terme d art roman définit, en histoire de l art, la période qui s étend de 1030 à la moitié du XIIe siècle, entre l art préroman et l… …   Wikipédia en Français

  • Art roman — Pour les articles homonymes, voir Roman. Cet article traite de l art. Voir aussi Architecture romane. Le terme d art roman, définit, en histoire de l art, la période qui s étend de 1030 à la moitié du XIIe siècle, entre l art préroman et l… …   Wikipédia en Français

  • Normand Hudon — Naissance 1929 Montréal, Québec Décès 1997 (à 68 ans) Montréal, Québec Nationalité …   Wikipédia en Français

  • normand — normand, ande [ nɔrmɑ̃, ɑ̃d ] n. et adj. • XIIe; forme latinisée nortmannus XIe; frq. °nortman « homme du Nord » 1 ♦ Hist. Les Normands : envahisseurs scandinaves (Norvégiens et Danois) qui effectuèrent de nombreux raids en France et en Europe au …   Encyclopédie Universelle

  • Art Médiéval — Les mosaïques des églises monumentales ont été le couronnement de l art byzantin. Une des mosaïques les plus célèbres subsistant est dans l Église de la Sainte Sagesse dans l ancienne Constantinople l image du Christ sur les murs de la galerie… …   Wikipédia en Français

  • Art Sacré Médiéval — Art médiéval Les mosaïques des églises monumentales ont été le couronnement de l art byzantin. Une des mosaïques les plus célèbres subsistant est dans l Église de la Sainte Sagesse dans l ancienne Constantinople l image du Christ sur les murs de… …   Wikipédia en Français

  • Art medieval — Art médiéval Les mosaïques des églises monumentales ont été le couronnement de l art byzantin. Une des mosaïques les plus célèbres subsistant est dans l Église de la Sainte Sagesse dans l ancienne Constantinople l image du Christ sur les murs de… …   Wikipédia en Français

  • Art sacre medieval — Art médiéval Les mosaïques des églises monumentales ont été le couronnement de l art byzantin. Une des mosaïques les plus célèbres subsistant est dans l Église de la Sainte Sagesse dans l ancienne Constantinople l image du Christ sur les murs de… …   Wikipédia en Français

  • Art sacré médiéval — Art médiéval Les mosaïques des églises monumentales ont été le couronnement de l art byzantin. Une des mosaïques les plus célèbres subsistant est dans l Église de la Sainte Sagesse dans l ancienne Constantinople l image du Christ sur les murs de… …   Wikipédia en Français

  • Normand de bellefeuille — est un écrivain, critique littéraire, essayiste, romancier et poète québécois. Sommaire 1 Notes biographiques 2 Contexte historique et social de création …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”