Arsène Lupin (télé-ciné)

Arsène Lupin

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lupin (homonymie).

Arsène Lupin est un personnage de fiction français créé par Maurice Leblanc au début du XXe siècle, à la profession particulière : gentleman-cambrioleur.

Sommaire

Le personnage

Biographie fictive

Arsène Raoul Lupin est né à Blois en 1874, fils d’Henriette d’Andrésy et de Théophraste Lupin.

En sus des études de droit, de médecine et d'une spécialisation en dermatologie, il a aussi suivi des études classiques de latin et de grec. Il a également étudié la prestidigitation, avec Dickson et Pickmann. Son père, professeur de boxe, d’escrime et de gymnastique, l’a initié aux sports de combat et son premier métier sera professeur de savate.

Personnalité

Ce Robin des Bois moderne met son intelligence, sa force physique et son sang-froid au secours de « l’innocence persécutée ». C’est également un homme élégant et séducteur, très apprécié des femmes. Il sait se montrer d’une ironie inégalable à l’égard des forces de l’ordre et de ses rivaux (principalement l'inspecteur Ganimard et le détective britannique Herlock Sholmès (parodie de Sherlock Holmes), sans parler du brigadier Béchoux, avec lequel il entretient un rapport trouble). Son côté enfantin aussi bien qu'une face plus sombre, sa valse-hésitation constante entre aristocratie (son côté Raoul d'Andrésy) et plèbe (la face Arsène Lupin), un caractère à la fois séduisant, torturé et mystérieux, lui ont assuré son succès auprès de nombreux lecteurs.

Il fait montre de ses talents dans de nombreuses aventures qui se suivent chronologiquement et ont pour cadre la France de la Belle Époque puis, plus brièvement, celle des Années Folles. Aucune énigme ne résiste à la perspicacité du héros, même si personne n’a réussi à résoudre celle-ci depuis la chute des Rois de France, comme dans L'Aiguille creuse.

En effet, sa répulsion à tuer et son respect des femmes le rendent fort sympathique pour un large public jusqu'à aujourd'hui: il restitue certains bijoux volés à de jolies femmes pour peu qu'un sourire l'ait ému. Charmeur, il n'hésite pas à confier avoir été rejeté parfois pour des rivaux moins valables: il n'est pas un séducteur infaillible, ce qui lui donne une dimension plus humaine que nombre d'autres héros de littérature.

Il fait également preuve de patriotisme, notamment au cours des épisodes situés durant la Première Guerre mondiale. Il prend l'initiative de plusieurs opérations diplomatiques en faveur de la France qui auraient d'après lui changé le cours de la guerre. Il s'est engagé dans la Légion étrangère et a combattu au service de la France en Afrique du Nord (Les Dents du tigre).

Les pseudonymes d’Arsène Lupin

Les années proviennent de La Vie criminelle d’Arsène Lupin de 1874 à 1912, tentative de biographie rédigée par Francis Lacassin dans le tome 3 de l’intégrale Arsène Lupin, publiée en 1986 dans la collection « Bouquins » des éditions Robert Laffont. Cette biographie est contestée par André-François Ruaud, qui a publié à trois reprises une chronologie différente du gentleman-cambrioleur (cf. Les Nombreuses Vies d'Arsène Lupin, Les Moutons électriques, 2005). Seuls sont pris en compte les pseudonymes rapportés par Maurice Leblanc dans ses nouvelles, romans et pièces de théâtre.

  • Raoul de Limézy, utilisé à partir de 1880 lorsque sa mère reprend son « nom de jeune fille » en même temps qu’elle se fait passer pour veuve
  • Vicomte d’Andrésy, lors de son mariage avec Clarisse d’Étigues en 1894 (source : La Comtesse de Cagliostro)
  • Maxime Bermond, architecte, de 1895 à 1905 (source : La Dame blonde, dans Arsène Lupin contre Herlock Sholmès)
  • Horace Velmont, en 1898 puis en 1900 (nouvelle L’Anneau nuptial), 1903 (nouvelle Herlock Sholmès arrive trop tard) et 1924 (Les Milliards d’Arsène Lupin)
  • Bernard d’Andrézy ou d’Andrésy, en 1899 (source : La Comtesse de Cagliostro)
  • Jean Daspry, en 1899 (source : nouvelle Le Sept de cœur)
  • Comte d’Andrésy en 1900 (source : nouvelle L’Arrestation d’Arsène Lupin)
  • Désiré Baudru, en 1902 (source : nouvelle L’Évasion d’Arsène Lupin)
  • Chevalier Floriani, en 1903 (source : nouvelle Le Collier de la Reine)
  • Capitaine Janniot, en 1903 (source : nouvelle Le Signe de l’ombre)
  • Guillaume Berlat, en 1903 (source : nouvelle Le Mystérieux Voyageur)
  • Jacques, duc de Charmerace, en 1903-1904 (source : pièce de théâtre Arsène Lupin)
  • Michel Beaumont, collectionneur, en 1904-1905 (source : Le Bouchon de cristal)
  • M. Nicole, licencié ès-lettres, en 1904-1905 (source : Le Bouchon de cristal)
  • Colonel Sparmiento, riche Brésilien, en 1904-1905 (source : nouvelle Édith au cou de cygne)
    C’est en conclusion de cette nouvelle que Lupin se livre à l’une de ses plus célèbres facéties, décernant un « brevet de bonne conduite » à l’inspecteur Ganimard, commençant par cette phrase : « Je soussigné, Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur, ex-colonel, ex-larbin, ex-cadavre, certifie que le nommé Ganimard a fait preuve, durant son séjour dans cet hôtel, des qualités les plus remarquables. (...) »
  • Jacques d’Emboise, en 1905 (source : nouvelle Le' Mariage d’Arsène Lupin)
  • Paul Daubreuil, en 1905 (source : nouvelle L’Écharpe de soie rouge)
  • M. Lenormand, sous-chef puis chef de la Sûreté, de 1906 à 1912 (source : La Double Vie d’Arsène Lupin, dans 813)
  • Étienne de Vaudreix, en 1907 (source : L’Aiguille creuse)
  • Baron Anfredi, en 1908 (source : L’Aiguille creuse)
  • Louis Valméras, en 1908 (source : L’Aiguille creuse)
  • Baron Raoul de Limézy, en 1909 (source : La Demoiselle aux yeux verts)
  • Prince Paul Sernine (anagramme d’Arsène Lupin) de 1910 à 1912 (source : nouvelle La Dame à la hache et 813)
  • Prince Serge Rénine, identité alternative à Paul Sernine, en 1910 (source : Les Huit Coups de l’horloge)
  • Don Luis Perenna (anagramme d’Arsène Lupin), Péruvien et Grand d’Espagne, de 1912 à 1919 (sources : Les Dents du Tigre, Le Triangle d’or, L’Île aux trente cercueils) puis en 1925 (source : La Femme aux deux sourires)
  • Jim Barnett, détective privé, en 1920-1921 (source : La Demeure mystérieuse et L’Agence Barnett et Cie)
  • Baron Jean d’Enneris, en 1921 (source : La Demeure mystérieuse)
  • Raoul d’Avenac, « de vieille noblesse périgourdine », en 1923 (source : La Barre-y-va)
  • M. Raoul, en 1925 (source : La Femme aux deux sourires)
  • Victor Hautin, inspecteur de la Sûreté, en 1925-1926 (source : Victor, de la Brigade mondaine)
  • « les quatre Raoul » en 1927, dans La Cagliostro se venge : Raoul de Limésy, Raoul d’Avenac, Raoul d’Enneris et Raoul d’Averny (seul le dernier étant utilisé tout au long du roman).

Littérature

Romans, nouvelles Policières et pièces de théâtre de Maurice Leblanc

Romans, nouvelles et hommages par d’autres auteurs

  • Par Boileau-Narcejac
    • Le Secret d’Eunerville (roman, paru initialement en feuilleton dans l’hebdomadaire Télé 7 Jours)
    • La Poudrière (roman, 1974)
    • Le Second Visage d’Arsène Lupin (roman, 1975)
    • La Justice d’Arsène Lupin (roman)
    • Le Serment d’Arsène Lupin (roman)
    • L’Affaire Oliveira (nouvelle par Thomas Narcejac)
  • Par Michel Zink
    • Arsène Lupin et le mystère d'Arsonval (roman)
  • Par Gabriel Thoveron
    • Qui fait peur à Virginia Woolf? (...élémentaire mon cher Lupin!) (roman)
  • Par Valère Catogan (pseudonyme de Raymond Lindon)
    • Le Secret des rois de France ou la véritable identité d’Arsène Lupin (« essai romancé »)
  • Par Christian Poslaniec
    • Crimes parfaits
  • Par Patrick Ferté
    • Arsène Lupin Supérieur Inconnu - La clé de l'œuvre codée de Maurice Leblanc (essai traitant de l'aspect ésotérique de l'œuvre de M. Leblanc)
  • Par Anthony Boucher
    • Arsène Lupin versus Colonel Linnaus Ellery Queen's Mystery Magazine vol 5 n°19 novembre 1944
  • Par Edgar Jepson
    • Arsène Lupin Mills & Boon 1909 (novellisation de la pièce de Maurice Leblanc par Arsène Lupin)
  • Par Daniel Salmon
    • La Dent de Jane (2001)
  • Par Caroline et Didier Cayol
    • Les Lupins de Vincent (roman, 2006)
  • Par Michel Bussi
    • Code Lupin (roman policier contemporain sur les traces d'Arsène Lupin, 2006)

"L'église creuse" (nouvelle dans le recueil "Rêves de Razès" aux éditions de l'Oeil du Sphinx, 2009) par Patrick Genevaux.

Bande dessinée

  • Lupin III, manga de Monkey Punch (alias Kazuhiro Katô), raconte les exploits de Lupin le troisième, descendant d’Arsène Lupin. Par peur des problèmes de droits, la série portera différents noms : Rupen III au Japon, The Wolf aux États-Unis (du latin « Lupus » !), Vidocq, Edgar de la cambriole ou encore Edgar détective-cambrioleur en France.
    • première série de 129 chapitres de 1967 à 1972
    • deuxième série (Shin Lupin III) de 1977 à 1981
    • Takaguchi (scénario) et Shusay (dessin) ont pris la suite de Monkey Punch pour une troisième série depuis 1997
  • Adaptations d'André-Paul Duchâteau chez Claude Lefrancq éditeur
    1. Le Bouchon de cristal (dessin Jacques Géron) - 1989
    2. 813-La double vie (dessin Jacques Géron) - 1990
    3. 813-Les trois crimes (dessin Jacques Géron) - 1991
    4. La Demoiselle aux yeux verts (dessin Jacques Géron) - 1992
    5. L'Aiguille creuse (dessin Jacques Géron) - 1994
    6. Victor de la Brigade Mondaine (dessin Erwin Drèze) - 1998

Opérette

Adaptations à l'écran

Outre la série des romans et recueils de nouvelles originales de Maurice Leblanc, Arsène Lupin a également été souvent représenté au cinéma et à la télévision. Il a d'ailleurs été chanté par Jacques Dutronc pour accompagner la série télévisée des années 1960/1970 avec Georges Descrières. « C'est le plus grand des voleurs, oui, mais c'est un gentleman », plaide le chanteur à cette occasion. Jean-Claude Brialy fut un autre talentueux interprète du gentleman-cambrioleur, après André Brulé dans les pièces contemporaines de l'auteur.

Cinéma

Il y eut des films dès 1910 (cinéma muet) de toutes nationalités, français mais également américains, allemands, anglais, espagnols et japonais.

Les films les plus connus sont :

Films d’animation

Trois séries d’animations, six long métrages d’animations et plusieurs OAV ont été inspirés par le manga de Monkey Punch. Ces films racontent l’histoire de Lupin III, qui est le petit-fils d’Arsène Lupin.

Séries et feuilletons télévisés

Séries animées

  • Le manga de Monkey Punch, outre des longs-métrages, a également donné lieu à des séries télévisées. En France, on connaît 51 épisodes de la 2e série qui sont sortis sous le titre Edgar de la cambriole.
  • Les Exploits d’Arsène Lupin, série d’animation en 26 épisodes de 24 minutes (France-Animation, 1994)
  • 2 épisodes de Gigi présentent un « Arsène Lapin » (et son fils) qui est un décalque parfait d'Arsène Lupin : un cambrioleur richissime opérant des vols particulièrement astucieux simplement pour se distraire. Dans le 1er épisode, il se laisse arrêter par Gigi dont il tombe amoureux au premier regard ; dans le suivant, Gigi se pose en rivale et l'amène à redevenir honnête.

Bibliographie critique

  • André-François Ruaud, Les Nombreuses vies d'Arsène Lupin, collection Bibliothèque rouge volume 1, Les Moutons électriques, 2005, (ISBN 978-2-915793-10-9).
  • Jacques Derouard, Dictionnaire Arsène Lupin, Encrage, 2001.
  • Jacques Derouard, Maurice Leblanc : Arsène Lupin malgré lui, Librairie Séguier, 1989.
  • Europe, revue littéraire mensuelle, août septembre 1979, n° 604/605 (numéro consacré à Maurice Leblanc et Arsène Lupin).
  • André Comte-Sponville, F Georges ; Arsène Lupin gentilhomme philosopheur 1996
  • Didier Blonde, "Les Voleurs de Visages. Sur quelques cas troublants de changements d'identité: Rocambole, Arsène Lupin, Fantômas & Cie" Editions A.-M. Métailié 1992 (ISBN 2-86-424-131-5)

Liens externes

Notes et références


  • Portail du polar Portail du polar
Ce document provient de « Ars%C3%A8ne Lupin ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arsène Lupin (télé-ciné) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Enfants de la télé — Les Enfants de la télé Les enfants de la télé Genre Divertissement Réalisé par Pascal Duchêne, Jean Louis Cap, Franck Broqua (La Broquette), Serge Khalfon Présenté par …   Wikipédia en Français

  • Les Enfants De La Télé — Genre Divertissement Réalisé par Pascal Duchêne, Jean Louis Cap, Franck Broqua (La Broquette), Serge Khalfon Présenté par …   Wikipédia en Français

  • Les Enfants de la Télé — Genre Divertissement Réalisé par Pascal Duchêne, Jean Louis Cap, Franck Broqua (La Broquette), Serge Khalfon Présenté par …   Wikipédia en Français

  • Les Enfants de la tele — Les Enfants de la télé Les enfants de la télé Genre Divertissement Réalisé par Pascal Duchêne, Jean Louis Cap, Franck Broqua (La Broquette), Serge Khalfon Présenté par …   Wikipédia en Français

  • Les enfants de la télé — Genre Divertissement Réalisé par Pascal Duchêne, Jean Louis Cap, Franck Broqua (La Broquette), Serge Khalfon Présenté par …   Wikipédia en Français

  • Les Enfants de la télé (France) — Pour les articles homonymes, voir Les Enfants de la télé. Les Enfants de la télé Logo actuel Genre …   Wikipédia en Français

  • La Cinq —  Ne doit pas être confondu avec TV5 ni France 5. Création 2 …   Wikipédia en Français

  • La 5 — La Cinq  Ne doit pas être confondu avec TV5 ou France 5. Création …   Wikipédia en Français

  • La cinq —  Ne doit pas être confondu avec TV5 ou France 5. Création …   Wikipédia en Français

  • Les Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec (film) — Pour les articles homonymes, voir Les Aventures extraordinaires d Adèle Blanc Sec et Les Aventures extraordinaires d Adèle Blanc Sec (album). Les Aventures extraordinaires d Adèle Blanc Sec …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”