Arsène Lacarrière-Latour

Arsène Lacarrière-Latour (1778-1837) est un ingénieur du génie et un architecte français.

Sommaire

Biographie

Né à Aurillac en 1778, fils du Lieutenant Général Guillaume de Lacarrière de la Tour de Falhiès, issu d'une famille de magistrats, il y épouse Marie Caroline de Montal, dont il a deux enfants.

Après des études à l'Académie royale d'architecture à Paris, Arsène Lacarrière-Latour s'embarque pour la partie française de l'île de Saint-Domingue (Haïti) afin de s'occuper de propriétés familiales. À partir de 1791, le pays est en proie à de violents combats suite au soulèvement des esclaves qui se transforme en révolution. Bonaparte décide alors d'envoyer une expédition armée pour reprendre le contrôle de l'île. Arsène Lacarrière-Latour est nommé officier du génie. Après la défaite de l'armée française commandée par Donatien-Marie-Joseph de Rochambeau (fils du maréchal de France, le héros de l'indépendance américaine) il rejoint les États-Unis, d'abord à New York en 1804, où il se lie avec (en) Edward Livingston, homme politique américain, et frère du diplomate Robert Livingston, signataire à Paris du traité de cession de la Louisiane.

Architecte important à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane (où il a accompagné Livingston), il est aussi en 1810 l'urbaniste fondateur de la ville de Bâton-Rouge, future capitale de l'État.

Il participe à la deuxième guerre d'indépendance des États-Unis aux côtés du général Andrew Jackson, comme ingénieur principal (1814-1815). Il publie en 1816 des mémoires de guerre qui font encore référence.

Devenu le major Latour, il retrouve à Philadelphie, dans l'entourage des exilés français de l'Empire réunis autour de Joseph Bonaparte, le général Charles Lallemand qu'il avait bien connu à Haïti. Ensemble ils échafaudent le projet de la colonie du Champ d'Asile, au Texas. Les conseils de Lacarrière-Latour ne sont pas suivis par Lallemand, et c'est l'échec en 1818. Leur amitié durera cependant jusqu'à la mort de Latour. L'architecte aura rencontré trois présidents des États-Unis (James Madison, James Monroe et Andrew Jackson) mais aussi les fameux flibustiers, les frères Lafitte. Il organisera avec Jean Lafitte et des indépendantistes mexicains de mystérieuses missions vers l'ouest, sans que l'on sache si c'était pour le compte du président américain Monroe ou bien pour celui de l'ambassadeur d'Espagne Luis de Onis. Faisant partie des « hommes des Lumières », Latour apparaît comme un personnage aux évolutions complexes.

Il sera, à partir de 1817, architecte à La Havane et conseiller des autorités espagnoles à Cuba. Ses importants rapports - remarquables et visionnaires - parviendront au roi Ferdinand VII d'Espagne.

Revenu en France après 1830, il y retrouvera et ses enfants et son ami Charles Lallemand, devenu pair de France et gouverneur de la Corse.

Il mourra en 1837 dans sa province natale, à Saint-Mamet-la-Salvetat, dans le Cantal.

Réalisations

  • Plan d'urbanisme de Bâton-Rouge, aujourd'hui capitale de la Louisiane.
  • Plusieurs bâtiments privés et publics à La Nouvelle-Orléans.
  • Ponts,aqueduc, viabilisation des rues, introduction de la machine à vapeur, à La Havane,
  • Plans pour le fort mexicain et port de guerre de San Juan de Ulua.
  • Projet du percement d'un canal inter-océanique au Nicaragua.

Publications

  • Historical memoir of the war in West Florida and Louisiana in 1814-1815 with an Atlas. Philadelphie, 1816.

Sources

  • Jean Garrigoux, Un Aventurier visionnaire: Lacarrière-Latour, 1778-1837 : l'étrange parcours d'un Français aux Amériques, 1997, Société de la Haute-Auvergne
  • Arsène Lacarrière Latour, Historical memoir of the war in West Florida and Louisiana in 1814-15, with an Atlas . Edited with an introduction by Gene A. Smith. The Historic New-Orleans collection and University Press of Florida. 1999.
  • Louis Nozières, « La famille d'Arsène Lacarrière-Latour », 2002, in Revue de la Haute-Auvergne n°64

Eugenio Sanchez de Fuentes y Pelaez : "Cuba monumentaria y estatuaria…" La Habana 1916.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arsène Lacarrière-Latour de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arsene Lacarriere-Latour — Arsène Lacarrière Latour Arsène Lacarrière Latour (1778 1837) est un ingénieur du génie et un architecte français. Sommaire 1 Biographie 2 Réalisations 3 Publications 4 Sources …   Wikipédia en Français

  • Tour de Falhiès — essai de restitution du site défensif de Falhiès Période ou style Médiéval Type Tour, château Début construction XIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Falhiès — Tour de Falhiès Tour de Falhiès Ajouter une image Présentation Période ou style Médiéval Type Tour, château Début construction XIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Tour de Falhiès (ou Faliès) — Tour de Falhiès Tour de Falhiès Ajouter une image Présentation Période ou style Médiéval Type Tour, château Début construction XIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Tour de Faliès — Tour de Falhiès Tour de Falhiès Ajouter une image Présentation Période ou style Médiéval Type Tour, château Début construction XIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Velzic — 45° 00′ 06″ N 2° 33′ 13″ E / 45.0017, 2.5536 …   Wikipédia en Français

  • Piraterie des années 1800 dans la Caraïbe — La piraterie des années 1800 dans la Caraïbe fut facilitée par la présence d un nombre importants de militaires lors de la guerre de Sept Ans puis lors de la guerre d indépendance américaine, les officiers basés à Saint Domingue étant nombreux à… …   Wikipédia en Français

  • Aurillac — Pour les articles homonymes, voir Aurillac (homonymie). 44° 55′ 34″ N 2° 26′ 26″ E …   Wikipédia en Français

  • La Salvetat (Cantal) — Saint Mamet la Salvetat Saint Mamet la Salvetat Pays …   Wikipédia en Français

  • Saint-Mamet-la-Salvetat — 44° 51′ 32″ N 2° 18′ 28″ E / 44.8588888889, 2.30777777778 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”