Arrété

Arrêté en France

Icône de paronymie Cet article possède un paronyme, voir : arrêt en droit français.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres articles nationaux, voir arrêté.

En France, un arrêté est une décision exécutoire à portée générale ou individuelle émanant d’un ou plusieurs ministres (arrêté ministériel ou interministériel) ou d’autres autorités administratives (arrêté préfectoral, municipal, etc.).

Histoire

Si le mot est connu dès le XVe siècle, il n'est qu'un synonyme moins courant d’arrêt et désigne donc une décision judiciaire.

Le mot prend le sens d’acte administratif au moment du Consulat : sous l'expression d’« arrêté des consuls », il désigne des textes pouvant avoir une portée importante, et correspond presque à ce qui s’appellera ensuite décret.

Au cours du XIXe siècle, le mot prend sa signification moderne, bien qu’il règne au début un certain flottement sur les autorités susceptibles de prendre des arrêtés.

Situation actuelle

Un arrêté est un acte administratif pouvant émaner d’autorités diverses : le Président de la République, le Premier ministre, un ministre, un préfet (de région ou de département), un président de Conseil général, de Conseil régional, d’établissement public de coopération intercommunale, un maire, un président d’établissement public, d’autorité administrative indépendante ou un chef de juridiction (mais seulement pour l’organisation interne du service).

Il existe deux fondements du pouvoir de prendre des arrêtés :

  • en exécution d’un décret ou d’une loi ;
  • en vertu du pouvoir du chef de service.

Le Président de la République ne prend d’arrêté que dans son rôle de chef de service, pour tout ce qui concerne le Secrétariat général de la présidence de la République française.

Voir aussi

  • Portail du droit français Portail du droit français
Ce document provient de « Arr%C3%AAt%C3%A9 en France ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arrété de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ARRÊTÉ — Mode d’expression d’une autorité administrative, l’arrêté peut, en droit public français, émaner du maire (arrêté municipal), du préfet (arrêté prefectoral), d’un ministre (arrêté ministériel) ou de plusieurs ministres (arrêté interministériel).… …   Encyclopédie Universelle

  • arrêté — arrêté, ée 1. (a rê té, tée) part. passé. 1°   Empêché d avancer, d agir. Arrêté dans sa marche, dans ses desseins. 2°   Fixé sur. •   Quel surcroît de vengeance et de douceur nouvelle De voir sur cet objet ses regards arrêtés, RAC. Baj. IV, 5.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Arrete — Arrêté Cet article possède un paronyme, voir : arrêt.  Cette page d’homonymie répertorie les articles traitant d un même sujet en fonction du pays ou de la juridiction …   Wikipédia en Français

  • arrêté — ARRÊTÉ. s. mas. Résolution prise dans une Compagnie. C est un arrêté de l Assemblée. Arrêté sur le Registre. On dit aussi, Un arrêté de compte, pour dire, Un réglement de compte …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Arrêté — (fr.), Entscheidung einer Verwaltungsbehörde in Frankreich. A sde réglement (spr. Arreteh d Räglmang), sonst in Frankreich Verordnungen des Parlaments od. höherer Behörden, die für die Sprechenden wieder abändern od. annulliren konnten. Auch der… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Arrêté — (franz.), die Entscheidung einer untern Verwaltungsbehörde, wie des Präfekturrats, des Präfekten, Maire etc …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Arrêté — Arrêté, in Frankreich die Entscheidung unterer Verwaltungsbehörden; a. de reglement, vor Zeiten die mit Gesetzeskraft erlassene Verordnung eines Parlaments oder Conseils in seinem Ressort …   Herders Conversations-Lexikon

  • Arrêté — Cet article possède un paronyme, voir : arrêt.  Cette page d’homonymie répertorie les articles traitant d un même sujet en fonction du pays ou de la juridiction. Sur les autres projets Wi …   Wikipédia en Français

  • ARRÊTÉ — s. m. Résolution prise dans une compagnie, dans une assemblée délibérante. Après une longue délibération, l assemblée a pris un arrêté.   Il se dit aussi d Une décision de quelque autorité administrative. Un arrêté du préfet de police.   En… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ARRÊTÉ — n. m. Décision de quelque autorité administrative. Un arrêté du Préfet de Police. En termes de Finance, Arrêté de compte, Règlement de compte …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”