Prince-Evêque


Prince-Evêque

Prince-évêque

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prince.

Prince-évêque est le titre de noblesse que portaient les évêques qui gouvernaient une principauté du Saint Empire romain germanique ou avaient reçu le titre de prince du Saint Empire.

On connaît par exemple les princes-évêques de Cambrai, Cologne, Mayence, Trève, Liège, Strasbourg, Metz, Bâle, Genève, Sion, Salzbourg, Osnabrück, Riga (prince de Livonie), Münster et Utrecht.

Les plus puissants princes ecclésiastiques d'Empire étaient les trois archevêques électeurs de Mayence, Cologne et Trèves. Le premier était le plus important des électeurs : la Bulle d'Or de 1356 stipulait qu'il était le dernier des sept à voter, sa voix était donc déterminante en cas de partage à égalité des six premiers votes. Il procédait également au sacre du nouvel empereur.

Ces grands dignitaires étaient souvent des chefs temporels plus que spirituels et il n'était pas rare qu'ils ne fussent même pas prêtres. Ainsi Ferdinand de Bavière, prince-archevêque de Cologne au temps de la guerre de Trente Ans, qui était frère du duc Maximilien Ier de Bavière, était également évêque de Freising, de Hildesheim, de Liège, de Münster et de Paderborn mais n'était pas prêtre. Il faut cependant distinguer titulature (découlant de l'élection canoniale) et pouvoir d'ordre (conféré par la consécration épiscopale) : un laïc peut théoriquement être nommé évêque (et administrer le temporel d'un diocèse) avant d'être consacré et d'y dispenser les sacrements propres aux évêques (confirmation, ordination des prêtres, etc.). D'autant plus qu'à cette époque la nomination des évêques était encore laissée à l'appréciation des chapitres.

La principauté de Stavelot-Malmedy (Province de Liège, Belgique) avait par ailleurs pour souverain un prince-abbé.

La totalité de ces principautés ecclésiastiques fut supprimée au début du XIXe siècle, lorsque Napoléon organisa la Confédération du Rhin.

L'évêque de Durham (en Angleterre), portait le titre de prince-évêque, du fait de son rôle de gardien du palatinat de Northumbrie face aux Écossais. Le titre fut porté jusqu'en 1836.

Le dernier prince-évêque au monde est sans doute l'évêque d’Urgell, co-prince d'Andorre. Il n'était jusqu'en 1620 que le co-seigneur d'Andorre, dont le statut fut alors élevé à celui de principauté.

Voir aussi


Liens externes

Ce document provient de « Prince-%C3%A9v%C3%AAque ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Prince-Evêque de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Prince-eveque — Prince évêque Pour les articles homonymes, voir Prince. Prince évêque est le titre de noblesse que portaient les évêques qui gouvernaient une principauté du Saint Empire romain germanique ou avaient reçu le titre de prince du Saint Empire. On… …   Wikipédia en Français

  • Prince-Évêque — Pour les articles homonymes, voir Prince. Prince évêque est le titre de noblesse que portaient les évêques qui gouvernaient une principauté du Saint Empire romain germanique ou avaient reçu le titre de prince du Saint Empire. On connaît par… …   Wikipédia en Français

  • Prince-évêque — Pour les articles homonymes, voir Prince. Prince évêque est le titre de noblesse que portaient les évêques qui gouvernaient une principauté du Saint Empire romain germanique ou avaient reçu le titre de prince du Saint Empire. Sommaire 1 Saint… …   Wikipédia en Français

  • Prince-évêque de Liège — Liste des évêques de Tongres, Maastricht et Liège Évêques de Tongres Maastricht (siège à Tongres) Note : Les dates de prise de fonction et de mort de évêques de Tongres sont incomplètes et parfois erronées. Portrait Nom Epoque Fait marquant …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Ier (Prince-évêque) — Pour les articles homonymes, voir Alexandre Ier. Alexandre Ier, appelé Alexandre de Juliers, fut prince évêque de Liège de 1128 à 1135. En tant qu évêque, il a reçu le pape Innocent II, l empereur Lothaire II et Bernard de Clairvaux. En tant que… …   Wikipédia en Français

  • Alexandre II (Prince-eveque) — Alexandre II (Prince évêque) Pour les articles homonymes, voir Alexandre II. Alexandre II fut prince évêque de Liège de 1164 à 1167. Il meurt de la peste à Rome. Biographie Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Votre aide est …   Wikipédia en Français

  • Durand (Prince-évêque) — Durand fut prince évêque de Liège de 1021 au 21 avril 1025. Il était originaire de Morialmé. Ancien serf, formé dans les écoles liégeoises, il a été remarqué par l empereur Henri II et nommé par ce dernier. Voir aussi Histoire de la Principauté… …   Wikipédia en Français

  • Durand (prince-eveque) — Durand (prince évêque) Durand fut prince évêque de Liège de 1021 au 21 avril 1025. Il était originaire de Morialmé. Ancien serf, formé dans les écoles liégeoises, il a été remarqué par l empereur Henri II et nommé par ce dernier. Voir aussi… …   Wikipédia en Français

  • Hugues de Chalon (prince-eveque) — Hugues de Chalon (prince évêque) Hugues de Chalon, dit le Sourd, prince évêque de Liège (1296 1301), puis archevêque de Besançon. Il est le fils de Jean Ier de Chalon et de Laure de Commercy. Il fut un des acteurs de la guerre des Awans et des… …   Wikipédia en Français

  • Hugues de chalon (prince-évêque) — Hugues de Chalon, dit le Sourd, prince évêque de Liège (1296 1301), puis archevêque de Besançon. Il est le fils de Jean Ier de Chalon et de Laure de Commercy. Il fut un des acteurs de la guerre des Awans et des Waroux. D après la chronique de… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.