Arrien de Nicomédie

Arrien

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arrien (homonymie).

Arrien (en latin Flavius Arrianus Xenophon) est un historien romain de langue grecque du IIe siècle (v.95-v.175). Fidèle d'Hadrien, il assume de hautes fonctions administratives et militaires au sein de l'empire romain. A la mort de l'empereur, il se retire à Athènes pour se consacrer à l'écriture de ses œuvres majeures, l’Indica et l’Anabase. Cette dernière est l'une des plus anciennes et rigoureuses descriptions des campagnes militaires menées par Alexandre le Grand. Arrien prit le surnom de Xenophon, en hommage à l'élève de Socrate. On remarquera que la plupart de ses œuvres portent le titre des œuvres de Xénophon (Anabase, Mémorables, Cynégétique...).

Sommaire

Biographie

Jeunesse et années de formation

Né à Nicomédie, alors capitale de la province de Bithynie en Asie Mineure, Arrien est originellement un homme de culture et de langue grecque. Ses parents sont des notables, qui possèdent la citoyenneté romaine. Il s'initie tôt au culte de Déméter et Koré, déesses principales de Nicomédie, dont il sera plus tard prêtre. À Nicopolis (ville d'Épire, région du nord-ouest de la Grèce), il suit les enseignements du philosophe stoïcien Épictète, auquel il consacre plus tard deux ouvrages. En Grèce, il se lie aussi d'amitié avec le futur empereur Hadrien ce qui favorise son ascension politique.

Au service de l’Empire romain

Vers l'an 107, Arrien s'engage en tant qu'officier de cavalerie. Ayant ainsi effectué son service militaire, indispensable pour pouvoir postuler à des responsabilités administratives, il poursuit sa carrière politique jusqu'à devenir consul en Bétique (Espagne) vers 129-130. Hadrien le nomme par la suite gouverneur de Cappadoce, aux frontières de l'Empire. Pour sécuriser la province, proche de l'empire rival des Parthes et assurer l'influence romaine sur le Pont-Euxin (l'actuelle Mer Noire), il dispose de deux légions. En 134, il repousse l'invasion des Alains. Il se retire à Athènes en 138, peu après la mort d'Hadrien et se consacre à la rédaction de ses ouvrages.

Œuvres

Histoires

  • Anabase ou Expédition d'Alexandre : description des campagnes militaires d'Alexandre le Grand. Arrien puise sa source dans les Mémoires d'Aristobule et de Ptolémée Ier et offre le plus fiable des récits antiques (encore conservés à nos jours) de la conquête de l'Asie.

trad. fr. : [1] texte grec et latin : [2]

  • Indica  : complément à l'Anabase, inspiré en partie par la Géographie de Strabon ; 8° livre de l' Anabase.

trad. angl. : [3] texte grec et latin [2]

  • Histoire de la succession d’Alexandre : œuvre réduite à l’état de fragments[4]
  • Parthica Sur la Parthie, ou les Parthes.
  • Bythinica Sur la Bythinie.

Philosophie

  • Entretiens d'Épictète : texte stoïcien rédigé à partir de notes prises lors des cours donnés par Epictète.
  • Manuel (Enchiridion) : cet ouvrage, édité sous le titre de Manuel d'Épictète, rapporte comme le précédent les principes stoïciens[5].

Traités

  • Périples du Pont-Euxin : récit des tournées d'inspection en Cappadoce pontique.
  • Cynégétique : traité sur la chasse.
  • Projet d'expédition contre les Alains : Quand Arrien étiat gouverneur de Cappadocce, il était en but aux attaques de turbulents voisins : les Alains, des barbares. Il n'était pas en mesure de les ataquer, il écrivit seulement un traité sur comment il s'y prendrait pour les attaquer. ; texte grec [6] ; trad. angl. [7]

Notes

  1. http://remacle.org/bloodwolf/historiens/arrien/index.htm
  2. a  et b http://books.google.fr/books?id=LNYWAAAAQAAJ&dq=Indica+arrianus&printsec=frontcover&source=bl&ots=3JwywaVPxv&sig=nfujLSYkNkOt8fWvLrLkU57Jw1c&hl=fr&ei=twIxStGnFovNjAePwqTHBw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1#PPR8,M1
  3. http://www.und.ac.za/und/classics/india/arrian.htm
  4. Ouvrage résumée par Photius, Bibliothèque, II, 92 ; pour les fragments voir Felix Jacoby, Fragmente der griechischen Historiker, II B, 156.
  5. Au sujet des conditions de cette édition, voir Ilsetraut et Pierre Hadot, Apprendre à philosopher dans l'Antiquité, Livre de Poche, 2004.
  6. http://members.tripod.com/~S_van_Dorst/Ancient_Warfare/Rome/Sources/ektaxis.html#text
  7. http://members.tripod.com/~S_van_Dorst/Ancient_Warfare/Rome/Sources/ektaxis.html#translation

Bibliographie

  • Ilsetraut et Pierre Hadot, Apprendre à philosopher dans l'Antiquité, Livre de Poche, 2004.
  • Simone Follet, Arrien de Nicomédie in Richard Goulet (dir.) Dictionnaire des Philosophes Antiques, tome I. Paris, 1989, pp. 597-604.
  • Pierre Vidal-Naquet, « Flavius Arrien, entre deux mondes », dans la notice à Anabase, traduction de P. Savinel, Editions de Minuit, 1984.

Wikisource-logo.svg

Voir sur Wikisource : Arrien.

Voir aussi

Articles connexes

Platon | Aristote | Stoïcisme | Néoplatonisme | Plotin | Épictète | Sénèque | Simplicius de Cilicie | Xénophon

Liens externes

  • Traduction française de l'Anabase : [1]
  • Portail de la philosophie antique Portail de la philosophie antique
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail de la Grèce antique Portail de la Grèce antique
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « Arrien ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arrien de Nicomédie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arrien — Pour les articles homonymes, voir Arrien (homonymie). Arrien Arrien (en latin Flavius Arrianus Xenophon; en grec Ἀρριανός) est un historien romain de langue grecque …   Wikipédia en Français

  • ARRIEN — ARRIEN, lat. FLAVIUS ARRIANUS (105 env. env. 180) Historien et philosophe de nationalité romaine, mais d’origine et de langue grecques, Flavius Arrianus est né à Nicomédie, en Bithynie. Il fait de solides études de philosophie à Rome où il a pour …   Encyclopédie Universelle

  • Nicomedie — Nicomédie Nicomédie (en grec ancien Νικομήδεια / Nikomếdeia) est une ville d Asie mineure, capitale du royaume de Bithynie. Elle est appelée Izmit aujourd hui. Hannibal s y donna la mort en 183 av. J. C. et l historien Arrien y naquit vers 90 ap …   Wikipédia en Français

  • Nicomédie — (en grec ancien Νικομήδεια / Nikomếdeia) est une ville d Asie mineure, capitale du royaume de Bithynie. Elle est appelée Izmit aujourd hui. Hannibal s y donna la mort en 183 av. J. C. et l historien Arrien y naquit vers 90 ap. J. C …   Wikipédia en Français

  • VILLE (urbanisme et architecture) - Fondations de cités et urbanisation dans le monde gréco-romain — La civilisation gréco romaine est partout présente aux yeux du voyageur qui parcourt aujourd’hui les rives de la Méditerranée et le Proche Orient, grâce aux ruines majestueuses des villes antiques. Leur décor monumental manifeste une unité… …   Encyclopédie Universelle

  • Historiens célèbres — Liste d historiens Portail de l’histoire Histoire > Historiens célèbres < Littérature Sommaire 1 De l Antiquité …   Wikipédia en Français

  • Liste D'historiens — Portail de l’histoire Histoire > Historiens célèbres < Littérature Sommaire 1 De l Antiquité …   Wikipédia en Français

  • Liste d'historiens — Sommaire 1 De l Antiquité 1.1 Grecs 1.2 Romains 1.3 Autres pays ou nations 2 Antiquité …   Wikipédia en Français

  • Liste d'historiens célèbres — Liste d historiens Portail de l’histoire Histoire > Historiens célèbres < Littérature Sommaire 1 De l Antiquité …   Wikipédia en Français

  • Antiquité (littérature) — Littérature antique La littérature de l’Antiquité occidentale se compose principalement des littératures grecque et romaine. En effet, Les Égyptiens et les Hébreux n’écrivaient que des textes fonctionnels ou sacrés. Il n’existe pas non plus de… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”