Arquenay

47° 59′ 15″ N 0° 34′ 08″ W / 47.9875, -0.568888888889

Arquenay
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Laval
Canton Meslay-du-Maine
Code commune 53009
Code postal 53170
Maire
Mandat en cours
Gustave Langlois
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Meslay-Grez
Démographie
Population 637 hab. (2008)
Densité 25 hab./km²
Gentilé Arquenaysien
Géographie
Coordonnées 47° 59′ 15″ Nord
       0° 34′ 08″ Ouest
/ 47.9875, -0.568888888889
Altitudes mini. 68 m — maxi. 107 m
Superficie 25,25 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Arquenay est une commune française, située dans le département de la Mayenne et la région Pays de la Loire, peuplée de 637 habitants[1] (les Arquenaysiens).

Sommaire

Géographie

Arquenay est située à 19 kilomètres de Laval et à 4 kilomètres de Meslay-du-Maine.

Économie

Histoire

Étymologie

Arquenay conserve un nom de forme gallo-romaine, emprunté au domaine d'Arcanus. Sa cure est citée en 1050, sous le nom d’Ecclesia d'Erkania. À cette date, la famille d'Arquenay — qui possédait l'église à titre héréditaire — en fit don à l’abbaye de Marmoutier de Tours ; ce don fut confirmé par Hildebert en 1125. La paroisse s'est appelée A. de Arcaniaco en 1094, G. de Herquené en 1216, Arquené en 1312 : elle aurait accoté son appellation définitive en 1706.

Féodalité

La seigneurie paroissiale relevait de Laval par la châtellenie de Meslay-au-Maine, sous la redevance « d'un chevalier d'ost pendant quarante jours et quarante nuits », Dès la première moitié du XIe siècle, ses seigneurs gravitaient autour des barons de Laval et ils jouèrent souvent un rôle dans la plupart des événements qui ont marqué l'histoire de la maison de Laval. Hugues d'Arquenay qui assista à la fondation du prieuré de Saint-Martin de Laval. Puis, en 1094, Anquetil se trouve citée dans un accord concernant Laval, entre l’abbaye de Marmoutier et l’abbaye de la Couture. De 1190 à 1205, Guillaume et Hugues apparaissent dans des actes nombreux, actes qui furent reconnus par les seigneurs de Laval et des seigneurs de Mayenne. Au commencement du XIVe siècle, cette famille d'Arquenay a pu subir quelques revers de fortune. En effet, Pierre d'Arquenay semblait avoir un rang inférieur à celui de Pierre de Mathefelon qui lui donnait à Azé, en 1327, « une gratification pour ses agréables services ». Du XIVe au XVIe siècle, cette famille est connue, sans interruption, avec une filiation très suivie. Au cours de son histoire, la seigneurie d'Arquenay vit son union à la terre de Champfleury dont le château devint la résidence habituelle de ses seigneurs. Elle s'augmenta des seigneuries de Maisoncelles, du Bignon, de Baubigné et de Daviet.

XVIe siècle

Elle jouissait de la haute, moyenne et basse justice. Par lettres patentes, datées d'avril 1570, Charles IX l'érigea en châtellenie, à la suite du mariage de Nicolas d'Angennes avec Julienne d'Arquenay, la dernière représentante du nom qui était alors âgée de quinze ans. Mais ces lettres ne furent entérinées que le 21 juillet 1570 car, avant de les enregistrer au parlement, le procureur général du roi voulut avoir l'avis du comte de Laval « afin que l'on ne fit une châtellenie par lettres, sans l'ouïr et sans son consentement, vu qu'il y avait un trop grand intérêt ». Par ce mariage, la châtellenie devint la propriété de la Maison de Rambouillet. Au XVIIIe siècle, les seigneurs de la Jupelière profitèrent de ses ventes successives pour acquérir les seigneuries paroissiales de Maisoncelles et du Bignon.

XVIIe et XVIIIe siècles

Les registres paroissiaux conservent des notes intéressantes sur les saisons. En 1628, il y eut une grande abondance de pommes et la pipe de cidre ne coûtait que quatre livres. Par contre, en 1767, la pipe se vendait 105 livres et le vin fut de très mauvaise qualité. Des pluies diluviennes compromirent les récoltes de l'année 1768 et on dut se résoudre à faire les battages dans les granges, dans les maisons et même dans les églises. Les semailles ne purent avoir lieu et on ne récolta que ce qui pouvait assurer la subsistance des habitants de la paroisse pendant trois mois. En 1770, Arquenay connut une nouvelle disette et une abondance générale l'année suivante. On y note une épidémie de dysenterie en 1779. En 1789, les habitants de la commune souhaitaient que le tabac, devenu une nécessité pour les trois-quarts de la population, cesse d'être d'un prix excessif et d'une qualité nuisible. Ils voulaient également que les adjudications des grandes routes ne soient plus faites que devant la municipalité de Laval, après convocation de tous les syndics des paroisses concernées.

Révolution française

Le 11 avril 1791, des commissaires vinrent pour modifier la circonscription de la localité. En voulant fermer plusieurs chapelles, ils se heurtèrent à un attroupement général qui s'était formé pour s'y opposer. L'arrêt du Directoire du 4 juin 1794 prescrivit la fermeture des églises non desservies par des prêtres assermentés. Duchêne, chirurgien à Meslay, arriva à Arquenay, accompagné de dix gardes nationaux, pour exécuter cette mesure. Le 6 mars 1796, un combat assez sérieux dans lequel les deux partis voulurent s'attribuer l'avantage, se déroula dans le bourg entre les Chouans commandés par Claude-Augustin de Tercier1752 - † 1823) et une compagnie républicaine.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1982 en cours Gustave Langlois[3]   Agriculteur


Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints.

Démographie

Évolution démographique
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 992 605 924 860 901 918 941 960 986
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 914 870 832 785 799 773 832 809 800
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 765 707 688 637 587 567 568 583 546
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 - -
Population 539 456 427 404 473 508 640 - -
Notes, sources, ... Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
Les valeurs extrêmes sont surlignées.
(Sources : EHESS[4] et Insee[5])

Graphique de l'évolution de la population 1794-1999

Lieux et monuments

Activité, label et manifestations

Label

La commune est une ville fleurie (trois fleurs) au concours des villes et villages fleuris[7].

Sport

L'Association sportive d'Arquenay fait évoluer une équipe de football en divisions de district[8].

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes

Liens externes

Sources

Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[9].

Bibliographie

Notes

  1. Population municipale 2008 (site de l'Insee)
  2. Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée
  3. Réélu en 2008 : Liste des maires de la Mayenne actualisée au 25 juin 2009, site de la préfecture de la Mayenne, consulté le 6 août 2009
  4. Source : Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Arquenay », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Consulté le {{{datecons}}}
  5. Insee : historique des populations par commune depuis le recensement de 1962
  6. Château de la Motte-Henry, sur la base Mérimée, ministère de la Culture.
  7. Palmarès du concours des villes et villages fleuris. Consulté le 24 novembre 2010
  8. Site officiel de la Ligue du Maine – AS Arquenay. Consulté le 24 novembre 2010
  9. Site de l'IGN.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arquenay de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arquenay — Saltar a navegación, búsqueda Arquenay País …   Wikipedia Español

  • Arquenay — is a commune in the Mayenne department in northwestern France.ee also*Communes of Mayenne …   Wikipedia

  • Saint-Aubin-d'Arquenay — 49° 15′ 47″ N 0° 17′ 15″ W / 49.2630555556, 0.2875 …   Wikipédia en Français

  • Saint-aubin-d'arquenay — Administration Pays France Région Basse Normandie Département Calvados Arrondissement Caen Canton …   Wikipédia en Français

  • Eglise (Arquenay) — Église Saint Germain d Arquenay Pour les articles homonymes, voir Église Saint Germain. L église Saint Germain d Arquenay qui fut à la fois priorale et paroissiale présente la forme d une croix latine. Ses architectures anciennes ont été très… …   Wikipédia en Français

  • Eglise Saint-Germain d'Arquenay — Église Saint Germain d Arquenay Pour les articles homonymes, voir Église Saint Germain. L église Saint Germain d Arquenay qui fut à la fois priorale et paroissiale présente la forme d une croix latine. Ses architectures anciennes ont été très… …   Wikipédia en Français

  • Église (Arquenay) — Église Saint Germain d Arquenay Pour les articles homonymes, voir Église Saint Germain. L église Saint Germain d Arquenay qui fut à la fois priorale et paroissiale présente la forme d une croix latine. Ses architectures anciennes ont été très… …   Wikipédia en Français

  • Église saint-germain d'arquenay — Pour les articles homonymes, voir Église Saint Germain. L église Saint Germain d Arquenay qui fut à la fois priorale et paroissiale présente la forme d une croix latine. Ses architectures anciennes ont été très remaniées ; elles soutiennent… …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Germain d'Arquenay — Pour les articles homonymes, voir Église Saint Germain. L église Saint Germain d Arquenay qui fut à la fois priorale et paroissiale présente la forme d une croix latine. Ses architectures anciennes ont été très remaniées ; elles soutiennent… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Aubin-d'Arquenay — is a commune in the department of Calvados in the Basse Normandie region in northern France.Its postal code is 14970. The INSEE code is 14558.ee also*Communes of the Calvados departmentReferences Based on the article in the French Wikipedia …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”