Arqa

Tell Arqa

34° 31′ 50″ N 36° 02′ 48″ E / 34.530566, 36.046765 Tell Arqa, `Arqa[1] ou Arka est un site archéologique situé près du village de Miniara au Liban à 12 km au nord-est de Tripoli.

Sommaire

Histoire

La place est stratégique car elle permet de contrôler les routes menant de Tripoli vers Tartous et Homs.

La région est bien arrosée, c'est une plaine alluviale côtière, sans doute favorable à la colonisation humaine depuis longtemps. La rivière passe au pied de la colline de Tell Arqa qui comporte des vestiges remontant au néolithique.

Période protohistorique

Les plus anciens artéfacts, trouvés en prospection dans la plaine avoisinante, semblent dater du Natoufien et du Néolithique précéramique. Cependant, les niveaux les plus anciens atteints par la fouille du Chantier 1 remontent à l’âge du Bronze ancien II (2800-2650 av. J.-C.). Dès cette période, l’habitat peut être considéré comme un petit centre urbain structuré et organisé. Jusqu’à la fin du IIIe millénaire, le site continue d’évoluer. Plusieurs états de destructions dus à des incendies ont entraîné une conservation exceptionnelle des maisons de cette période, en particulier pour le niveau 16 (Bronze ancien IV), incendié vers 2300 av. J.-C.

L’habitat de ce niveau est conservé sur plus de trois mètres d’élévation, les murs en briques étant brûlés, de même que de nombreux éléments de charpente et de planchers en bois de cèdre et de palmier. Le mobilier céramique, constitué de plusieurs dizaines de jarres, marmites, tasses et cruches, fut trouvé écrasé en place ou en position de chute. Il a été possible de reconstituer avec précision l’organisation du quartier et de chaque unité d’habitation. Une rue périphérique circulaire menait à plusieurs maisons adjacentes de structure identique. Le niveau inférieur, composé de petits casiers carrés, était destiné au stockage des denrées, essentiellement alimentaires, comme en témoigne l’importante quantité de blé brûlé trouvé dans ces casiers. Le premier étage était l’espace de vie et de travail. Des indices d’activité sur une terrasse, voire dans un second étage, sont attestés.

L’époque du Bronze moyen est surtout connue par la présence d’un atelier de potier, de nombreux silos, et d’une nécropole occupée durant presque un demi millénaire. La tombe la plus remarquable est celle d’un guerrier ou d’un chef, caractérisée par une panoplie d’armes en bronze.

Au Bronze récent, le site semble perdre de l’importance au niveau régional, et la ville est détruite par Touthmôsis III vers 1450. Le site est déserté durant tout le début de l’âge du Fer, et n’est réoccupé qu’au Fer II, comme le montre la présence d’un sanctuaire.

Période antique

Arqa s'est appelée Irqata, ses habitants sont appelés Arkites ou Arqiens dans la Bible[2] selon les traductions.

Les anciens de la ville-état d'Irqata ont envoyé une lettre au pharaon d'Égypte Akhénaton pour solliciter son aide contre les assauts des Apirous. Cette missive fait partie des lettres d'Amarna qui sont des tablettes d'ordre diplomatique, retrouvées sur le site de Tell el-Amarna en Égypte.

Période romaine

Pline l'Ancien cite Arca avec les villes de la Décapole[3], mais il n'en fait pas une d'entre elles.

Arca (Arca Cæsarea) a été le lieu de naissance de l'empereur romain Sévère Alexandre en 208.

Période des croisades

Pendant la 1° croisade 1096-1099 :

Après la bataille d'Antioche, l'armée franque est en marche vers le sud. Une partie des troupes arrive le 12 février 1099 devant Arqa. En dépit de la bienveillance des gouverneurs arabes de Tripoli, elle s'y trouvera bloquée par la résistance des musulmans installés dans la forteresse. Raymond de Saint-Gilles y perdra le 26 février, Anselme de Ribemont comte d'Ostrevent [4], ambasadeur des Francs auprès de l'empereur grec, Alexis Comnène. Ne parvenant à la prendre, il lève le siège au bout de trois mois et poursuit vers Jérusalem.

Entre les 1° et 2° croisades :

Ce n'est qu'en 1108, que son cousin Guillaume Jourdain, comte de Cerdagne prend la ville après trois semaines de siège.

Entre les 2° et 3° croisades :

En 1167, Nur ad-Din, profite de la captivité du comte de Tripoli Raymond III, essaie de prendre Arqa. Le roi de Jérusalem Amaury Ier fait don d'Arqa aux Hospitaliers.
En 1171, l'atabeg de Mossoul revient à nouveau assiéger la forteresse qui résiste.

Entre les 7° et 8° croisades :

La citadelle d'Arqa est prise aux Templiers au moment de l'effondrement du comté de Tripoli en 1266 par Baybars[5].

Notes

  1. arabe : ʿarqā, عرقا
  2. Il y est question des descendants de Canaan et parmi eux les Arkites habitants de Erek / Arka Gn 10. 17 et 1Chr 1. 15, c.f. (en) Canaanite Tribe Definitions
  3. Pline l'Ancien, Histoire naturelle, Livre V, §XVI. (XVIII)
  4. http://fr.wikipedia.org/wiki/Ostrevent
  5. Georges Pillement, Liban, Syrie et Chypres inconnus, Éd. Albin Michel, Les guides Pillement, 1971. p. 97

Voir aussi

Bibliographie

Jean-Paul THALMANN (2006), Tell Arqa I. Les niveaux de l'âge du Bronze, BAH 177, Beyrouth.

Pascal MONGNE et Philippe MARQUIS (2008), Dictionnaire de l'Archéologie, Larousse, Paris.

Articles connexes

Liens et documents externes


  • Portail du Liban Portail du Liban
  • Portail de l’archéologie Portail de l’archéologie
  • Portail du Proche-Orient ancien Portail du Proche-Orient ancien
  • Portail des croisades Portail des croisades
Ce document provient de « Tell Arqa ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arqa de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arqa — Archas Ruine der Festung, 2008 Alternativname(n): Arqa, Aarqa, Irqa …   Deutsch Wikipedia

  • Arqa — Infobox City Lebanon official name = Arqa governorate = North Governorate district = Akkar DistrictArqa (originally Irqata, Arkite in the Bible) is a village near Miniara in the Akkar district of northern Lebanon, 22 km northeast of Tripoli, near …   Wikipedia

  • Tell Arqa — ʿArqa (eigentlich Irqata, Arkite in der Bibel) ist ein Ort bei Miniara im Distrikt Akkar im Nordlibanon, in Küstennähe und 22 Kilometer nordöstlich von Tripolis. ʿArqa ist bekannt wegen des Tell ʿArqa, einem archäologischen Fundort, der bis auf… …   Deutsch Wikipedia

  • Tell Arqa — (ar) عرقا …   Wikipédia en Français

  • Arca Caesarea — ʿArqa (eigentlich Irqata, Arkite in der Bibel) ist ein Ort bei Miniara im Distrikt Akkar im Nordlibanon, in Küstennähe und 22 Kilometer nordöstlich von Tripolis. ʿArqa ist bekannt wegen des Tell ʿArqa, einem archäologischen Fundort, der bis auf… …   Deutsch Wikipedia

  • Siege de Tripoli — Siège de Tripoli Siège de Tripoli Informations générales Date 1102 12 juillet 1109 Lieu Tripoli Issue Victoire des croisés Belligérants Croisés …   Wikipédia en Français

  • Siège de Tripoli — Informations générales Date 1102 12 juillet 1109 Lieu Tripoli, Liban Issue Victoire des croisés Belligérants Croisés …   Wikipédia en Français

  • Siège de tripoli — Informations générales Date 1102 12 juillet 1109 Lieu Tripoli Issue Victoire des croisés Belligérants Croisés …   Wikipédia en Français

  • László Hortobágyi — (* 1950 in Budapest) ist ein ungarischer Vertreter der Weltmusik. Hortobágyi studierte Musikwissenschaft und Indologie und arbeitete daneben als Orgelbauer in Ungarn. Seit 1967 unternahm er mehrere Reisen nach Nordindien, wo er die traditionelle… …   Deutsch Wikipedia

  • Johar Ali Khan — Infobox musical artist Name = Johar Ali Khan Img capt = From the Saaz Aur Awaaz Performance,New Delhi 27 May 2007. Background = non vocal instrumentalist Born = birth date|1967|12|22 New Delhi, India Instrument = Violin Genre = Classical… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”