Arnaville

49° 00′ 43″ N 6° 01′ 52″ E / 49.0119444444, 6.03111111111

Arnaville
Armoiries
Administration
Pays France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Toul
Canton Thiaucourt-Regniéville
Code commune 54022
Code postal 54530
Maire
Mandat en cours
René Cailloux
20082014
Intercommunalité Communauté de communes du Chardon Lorrain
Démographie
Population 609 hab. (1999)
Densité 117 hab./km²
Gentilé Arnavillois, Arnavilloise
Géographie
Coordonnées 49° 00′ 43″ Nord
       6° 01′ 52″ Est
/ 49.0119444444, 6.03111111111
Altitudes mini. 171 m — maxi. 354 m
Superficie 5,22 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Arnaville est une commune française, située dans le département de Meurthe-et-Moselle et la région Lorraine. Village de 609 habitants situé au confluent du Rupt de Mad et de la Moselle, à 171 m d'altitude il est le plus bas de Meurthe-et-Moselle. Arrondissement de Toul, canton de Thiaucourt-Regniéville, il intègre le parc régional de Lorraine. 550 hectares environ dans un cadre verdoyant et vallonné à moins de 20 km du centre de Metz.

Sommaire

Géographie

Cette commune fut un village-frontière avec l'Allemagne entre 1871 et 1914.

Lieux-dits et écarts

La commune est regroupée de plusieurs quartiers différents. La Grand Rue est l'axe majeur : essentiellement composée de maisons anciennes d'avant guerre. La Place de l'église dont les demeures sont les plus anciennes. La Rue de Gorze très récente : toutes les propriétés sont des résidences construites principalement dans les années 1970.

Communes limitrophes

La commune d'Arnaville est entourée des communes de Bayonville-sur-Mad à l'Ouest (en remontant la vallée du Rupt de Mad), de Pagny-sur-Moselle au Sud (en direction de Pont-à-Mousson) et de Novéant-sur-Moselle au Nord (en direction de Metz).

Histoire

Première mention du village en 851 sous le nom de "Villa Arnoldi", puis Arnaldivilla jusqu'à la fin du XIIe siècle où apparaît "Arnavilla". Arnaville dépendait en partie de la Lorraine et en partie de la Terre de Gorze (Roi de France) et, ne fut entièrement incorporée au duché de lorraine qu'en 1718 jusqu'en 1766. Le traité de Francfort en 1871 place la frontière Franco-Allemande entre Arnaville et Novéant au nord, où eut lieu "l'affaire Schnæbelé" en avril 1887. Non défendu, le village est occupé dès le premier jour du conflit de 1914-1918.

Seconde Guerre mondiale

Arnaville fut le théâtre de dramatiques combats au cours de la bataille de Metz en septembre 1944, opposant la Ve division de la IIIe armée américaine à la 462e Infanterie-Division allemande, appuyée par des panzers des 3e, 15e et 17e SS-Panzergrenadier-Division[1] Alors que la tête de pont de Dornot est évacuée le 10 septembre 1944, la IIIe armée américaine reprend pied sur la rive ouest de la Moselle dans le secteur d’Arnaville sous la conduite du colonel Yuill, commandant le Xe Combat Team. Pour la première fois en Europe, l’armée américaine utilise des écrans de fumigènes dans une opération offensive. L’opération menée par le 84e Chimical Engineer Compagnie est un succès. Le 12 septembre, la contre attaque allemande est prévisible. Le 37e Panzer Grenadier Regiment de la XVIIe division blindée, le 8e Panzer Grenadier Regiment et la 103e Panzer-Abteilung de la 3e Panzergrenadier Division et le 115e Panzer Grenadier Regiment de la 15e Panzerdivision sont engagés aux côtés du bataillon Vogt de la 462e Infanterie-Division pour contenir la tête de pont d’Arnaville. L’artillerie de campagne allemande, soutenue par les batteries des forts Driant (Kronprinz) et Verdun (Haeseler), pilonne les troupes américaines. De son côté, l’artillerie américaine répond par un tir de barrage soutenu, tirant plus de 5700 salves sur ce secteur. L’aviation américaine du 371e groupe TAC appuie ses troupes au sol, détruisant même, par un coup au but, une batterie du fort Sommy, dans le Groupe fortifié Verdun, et des batteries lourdes situées près de Mardigny. Les régiments de PanzerGrenadier et le bataillon Vogt supportent de lourdes pertes. Plus de dix Panzers et plusieurs half-tracks allemands furent détruits ce 12 septembre 1944[2].

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1670 1672 Jacques Anthoine -  ??
1673  ? Estienne Bazaille - Vigneron
... ... ... COLLIGNON - Cultivateur
 ?  ? Edmond LELEU ... Employé Acierie de Pompey
 ?  ? Léon BOURGON - Instituteur retraité
 ? 1989 Raymond Poirson -  ??
1989 2014 René Cailloux - Entrepreneur
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999
665 663 640 583 597 609
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes

Lieux et monuments

  • Présence gallo-romaine : vestiges de castellum du bas Empire au lieu-dit Château de la Citadelle.
  • Châtelet à l'emplacement d'une ancienne maison forte, détruite au XVIIème, au lieu-dit la Citadelle.
  • Quelques maisons XVIème/XVIIème autour de l'église.
  • Site préhistorique du Rudemont : À 300 mètres d'altitude, sur le plateau de Rudemont, se trouve un important site préhistorique. Une pointe de flèche laisse à penser que des hommes se sont installés ici à la fin de l'âge de bronze et au début de l'âge du fer. Une enceinte préhistorique domine la vallée de plus de 60 mètres. Des sépultures y sont découvertes en 1979 et 1980. Elles dateraient de plus de 5 000 ans.

Édifices religieux

Église.
Chapelle du cimetière.
  • Église XVIIIe siècle : tour romane de défense.
  • Chapelle Notre-Dame-du-Mont-Carmel au cimetière : nef XVIIIe siècle, chœur XIVe siècle.

Patrimoine civil

  • Canal latéral de la Moselle : écluse.
  • Feu de la Saint-Jean : Reconnu dans la France, cette fête a lieu le 24 juin, date symbolique du solstice d'été. Au dernier samedi du mois de juin, l'association locale construit un édifice en bois de plusieurs mètres de hauteur. Cette fête réunit plusieurs milliers de visiteurs chaque année et connait un succès de plus en plus grandissant.

Voir aussi

Notes et références

  1. René Caboz, La Bataille de Metz. 25 août - 15 septembre 1944, Editions Pierron, Sarreguemines, 1984. (pp 247-279).
  2. René Caboz, La bataille de Metz, Editions Pierron, Sarreguemines, 1984 (pp. 303-304).



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arnaville de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arnaville — Arnaville …   Deutsch Wikipedia

  • Arnaville — Saltar a navegación, búsqueda Arnaville País …   Wikipedia Español

  • Arnaville — is a commune in the Meurthe et Moselle department in northeastern France …   Wikipedia

  • XX Corps (United States) — Infobox Military Unit unit name=XX Corps caption=XX Corps shoulder sleeve insignia dates=10 Oct 1943 1 Mar 1946 20 Sep 1957 5 Jun 1970 country=United States allegiance= branch=AUS in World War II Regular Army postwar type=Army Corps role= size=… …   Wikipedia

  • Bataille de Metz — 49°07′13″N 6°10′40″E / 49.12028, 6.17778 …   Wikipédia en Français

  • Amellér — André Charles Gabriel Amellér (* 2. Januar 1912 in Arnaville, Departement Meurthe et Moselle, Frankreich; † 14. Mai 1990) war ein französischer Komponist, Dirigent, Musikpädagoge und Kontrabassist. In eine musikalische Familie hineingeboren,… …   Deutsch Wikipedia

  • Andre Ameller — André Charles Gabriel Amellér (* 2. Januar 1912 in Arnaville, Departement Meurthe et Moselle, Frankreich; † 14. Mai 1990) war ein französischer Komponist, Dirigent, Musikpädagoge und Kontrabassist. In eine musikalische Familie hineingeboren,… …   Deutsch Wikipedia

  • Juiverie — Rue Juiverie, quartier juif de Lyon jusqu en en 1379 Une juiverie est, au Moyen Âge, un quartier où habitent les Juifs ; il ne s agit pas nécessairement d un ghetto, car ce dernier suppose l obligation de résidence là où la juiverie renvoie… …   Wikipédia en Français

  • Campagne de Lorraine — Informations générales Date 1er septembre 1944 19 mars 1945 Lieu …   Wikipédia en Français

  • Rupt de Mad — Am Lac de MadineVorlage:Infobox Fluss/KARTE fehlt Daten …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”