Arnaud II de La Briffe

Arnaud II de Labriffe

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Briffe.
Arnaud II de La Briffe par Hyacinthe Rigaud

Arnaud II de Labriffe, (ou La Briffe) marquis de Ferrières-en-Brie, est un parlementaire français de l'Ancien Régime, né en 1649 et mort au château de Ferrières-en-Brie le 24 septembre 1700

Sommaire

Biographie

Il était le fils de Jean de Labriffe (1641-1663), Seigneur de Roquefort, trésorier de France à Montpellier (1638) et d’Anne de Masparault.

Arnaud II était titré marquis de la Ferrière-en-Brie (décembre 1692), chevalier, seigneur de Passy (1675), Les Bernardières et Saint-Brice, et tint les fonctions successives de conseiller au Châtelet puis au parlement de Paris (20 avril 1674), maître des requêtes « mais d’une brillante réputation » (selon Saint-Simon[1]), procureur général du parlement de Paris en remplacement d’Achille III de Harlay (1639-1712) en septembre 1689, puis conseiller au Grand Conseil, intendant de Franche-Comté (1686) et à Rouen, enfin procureur de la commission des Grands Jours du Poitou.

« Harlay, procureur général, lui succéda, et Labriffe, simple maître des requêtes, mais d'une brillante réputation, passa à l'importante charge de procureur général. […] Labriffe, maître des requêtes, si brillant, se trouvait accablé du poids de cette grande charge, et n'y fut pas longtemps sans perdre la réputation qui l'y avait placé. Accoutumé à être l'aigle du conseil, Harlay en prit jalousie, et prit à tâche de le contrecarrer ; l'autre, plein de ce qui l'avait si rapidement porté, voulut lutter d'égal, et ne tarda pas à s'en repentir. Il tomba dans mille panneaux que l'autre lui tendait tous les jours, et dont il le relevait avec un air de supériorité qui désarçonna l'autre. Il sentit son faible à l'égard du premier président en tout genre ; il se lassa des camouflets que l'autre ne lui épargnait point, et peu à peu il devint soumis et rampant. […] Tout abattu qu'il était, il ne manquait point d'esprit ; mais la crainte et la défiance avaient pris le dessus. »

Il avait épousé, le 29 avril 1675, Marthe-Agnès Potier de Novion (morte le 28 mai 1686, fille de l’académicien Nicolas Potier de Novion, président à mortier au Parlement de Paris, avec qui il eut quatre enfants âgés de quatre à huit ans lorsque leur mère décède, en juin 1686[2] :

C’est en se remariant, le 28 février 1691, à Bonne de Barillon d’Amoncourt (1667-1733) qu’Arnaud II ajouta à ses enfants les suivants :

Les membres de la maison de Labriffe, modèles assidus du portraitiste Hyacinthe Rigaud, étaient seigneurs de Ponsan, marquis de Ferrières, barons d’Arcy-sur-Aube, comtes d’Amilly, marquis et comtes de Labriffe. Cette maison ancienne, originaire du vicomté de Fezenzaguet, en Armagnac, où sont situés la terre et le château de Labriffe, se distingua par ses alliances, ses possessions et ses services militaires[3].

Arnaud II de Labriffe semble avoir méritant la reconnaissance de ses pairs en tant que procureur général, et ceci malgré les brimades de Harlay, comme le rapporte Saint-Simon[4] :

« Labriffe, procureur général, mourut bientôt après, d'une longue maladie, du chagrin dans lequel il vécut dans cette charge, des dégoûts et des brocards dont le premier président Harlay l'accabla. […] D'Aguesseau, avocat général, eut sa charge. »

Iconographie

Le portrait d'Arnaud II de La Briffe a été peint par Hyacinthe Rigaud en 1700 contre 500 livres, soit un grand format[5]. La toile a été récemment identifiée et est actuellement conservée en mains privées aux Etats-Unis[6]. Cette identification a été rendue possible grâce à la présence, au château de Thoiry, d'une réduction en buste de ce vaste portrait[7]. Celle-ci intégra probablement les collections du château par le jeu des alliances. La cadette des enfants du procureur général et de Mme Potier de Novion, Anne-Catherine, épousa en effet Jean IV Rouillé de Meslay (1656-1715) lié à la famille Rouillé dont un membre Geneviève Louise Rouillé du Coudray (1717-1794) s’unit en 1737 à Jean-Baptiste d’Arnouville (1701-1794), garde des sceaux de Louis XV de 1750 à 1757, membre éminent des familles détentrices du domaine de Thoiry.

L’ancienne proposition comme étant l’effigie de Barthélémy Jean-Claude Pupil (1689-1779), basée sur une vague ressemblance, doit désormais être rejetée.

Notes et références

  1. Mémoires, 1689, I, 9
  2. Voir son inventaire après décès récemment réapparu en vente publique à Paris (Hôtel Drouot, étude T. de Maigret, le 1er mars 2006, lot 7, et daté du 19 juin 1686
  3. Voir G. de Saint-Allais, Nobiliaire universel de France, Paris, 1819, tome 16, p. 349 et suivantes.
  4. Mémoires, 1700, II, 24
  5. J. Roman, Le livre de raison du peintre Hyacinthe Rigaud, Paris, 1919, p. 79, 88, 91.
  6. Huile sur toile, 142,2 x 113cm. Paris, Collection particulière ; Galerie Colnaghi, New York ; acquis par Michael L. Rosenberg ; Vente New York, Christie’s, 26 janvier 2005, lot 228 (repr. p. 43) comme portrait de Barthélémy Jean-Claude Pupil (non vendu), repr. ; vente New York, Christies, 6 avril 2006, lot 274 (non vendu), repr. ; Perreau, 2004, p. 185-6, repr. p. 184, fig. 160
  7. Huile sur toile d’après Rigaud (en buste). H. 80 ; L. 64 (dimensions à l’ouverture du cadre). Château de Thoiry, collection du vicomte de La Panouse

Voir aussi

Articles connexes

  • Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715) Portail de la France du Grand Siècle (1598-1715)
  • Portail de Paris Portail de Paris
  • Portail de Seine-et-Marne Portail de Seine-et-Marne
  • Portail de l’Île-de-France Portail de l’Île-de-France
Ce document provient de « Arnaud II de Labriffe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arnaud II de La Briffe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arnaud II de Labriffe — Pour les articles homonymes, voir La Briffe. Arnaud II de La Briffe par Hyacinthe Rigaud Arnaud II de Labriffe, (ou La Briffe) m …   Wikipédia en Français

  • Pierre Arnauld de La Briffe — Pour les autres membres de la famille, voir : La Briffe. Pierre Arnauld de La Briffe Naissance 6 mai 1772 …   Wikipédia en Français

  • Marguerite de La Briffe — Marguerite de Labriffe Pour les articles homonymes, voir La Briffe. Marguerite de Labriffe est née et a été baptisée à Paris (église Saint Nicolas des Champs), le 8 juillet 1680 et est décédée à Paris, en en sa maison de l enclos des… …   Wikipédia en Français

  • La Briffe — Labriffe Labriffe ou La Briffe est le nom d une famille originaire d Armagnac et qui compta certains parlementaires en Ile de France, Bretagne et en Brie. Personnalités Arnaud II de Labriffe (1646 1700) Ses filles : Marguerite de Labriffe… …   Wikipédia en Français

  • Catalogue des œuvres de Hyacinthe Rigaud — Signature de H. Rigaud Le Catalogue des œuvres de Hyacinthe Rigaud est la liste des tableaux actuellement connus du portraitiste Hyacinthe Rigaud ; lequel a acquis sa principale notoriété grâce à son célèbre portrait de Louis XIV en grand… …   Wikipédia en Français

  • Tableau de Hyacinthe Rigaud — Catalogue des œuvres de Hyacinthe Rigaud Signature de H. Rigaud Le Catalogue des œuvres de Hyacinthe Rigaud est la liste des tableaux actuellement connus du portraitiste Hyacinthe Rigaud ; lequel a acquis sa principale notoriété grâce à son… …   Wikipédia en Français

  • Parlement de Bretagne — Pour les articles homonymes, voir Palais du parlement de Bretagne et Place du parlement de Bretagne. En tête d un arrêt de règlement du Parlement de Bretagne (1679) …   Wikipédia en Français

  • Marguerite-Henriette de Labriffe — Pour les articles homonymes, voir Labriffe. La comtesse de Selles, née Labriffe par Hyacinthe Rigaud en 1712 Marguerite Henri …   Wikipédia en Français

  • Anne-Catherine de Labriffe — Pour les articles homonymes, voir Labriffe. La comtesse de Meslay par Hyacinthe Rigaud Anne Catherine de Labriffe, comtesse de Meslay est née vers …   Wikipédia en Français

  • Marguerite de Labriffe — Pour les articles homonymes, voir La Briffe. Marguerite de Labriffe est née et a été baptisée à Paris (église Saint Nicolas des Champs), le 8 juillet 1680 et est décédée à Paris, en en sa maison de l enclos des Incurables, le… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”