Armée révolutionnaire française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir armée révolutionnaire et forces armées françaises.
Fusilier de ligne français de la Révolution

Quand la Révolution française se radicalisa, celle-ci fut rapidement menacée par des ennemis extérieurs et intérieurs. Cet état de guerre permanente, extérieure et intérieure, mena à plusieurs réformes des armées existantes en 1791 : Armée du Rhin, du Nord et du Centre.

Elles furent divisées en sept, puis onze, puis culminèrent à quinze armées après la réorganisation par Lazare Carnot, membre du Comité de salut public, à l'automne 1793.

Elles étaient souvent nommées d'après le département d'où elles opéraient. Elles disposaient toutes d'un journal dédié.

Sommaire

1791 : 3 armées

1792 : 10 armées


1793 : 12 armées

Alors qu'en février 1793, la France n’avait que 200 000 hommes sous les drapeaux, la levée en masse gonflera énormément les effectifs ; en juillet, on en compte 500 000 ; en septembre, 732 000 ; Et 804 000 soldats en décembre 1793[1], chiffre considérable pour l'époque, qui seront répartit en un maximum de 15 armées (marine incluse)[2].

Au début de l'année, l'Armée des Côtes est créée, mais elle est scindée en 2 au début du mois de mai en :

Les armées de 1792 sont réorganisées :

Armées éphémères

  • Armée de Pacification ou de l'Eure (juillet 1793), absorbée dans l'Armée des côtes de Cherbourg ;
  • armée du camp devant Lyon (issue de l’armée des Alpes, d’août à octobre 1793), voir siège de Lyon et armée des Alpes ;
  • armée devant Toulon (issue de l’armée d’Italie, de septembre à décembre 1793), voir siège de Toulon et armée d'Italie ;
  • Armée de Mayence de 1793, un cas exceptionnel : elle est formée de la garnison de Mayence (Armée du Rhin) faite prisonnière à la fin du siège de la ville, puis libérée par l'ennemi sous le serment de ne plus le combattre. Elle est donc envoyée sur le théâtre d'opérations intérieur de la guerre de Vendée, précisément en Loire-Inférieure en soutien de l'armée des Côtes de Brest d’août à octobre 1793, puis elle est fondue dans l’armée de l’Ouest ;
  • armée intermédiaire : créée en août 1793 sur les arrières de l’armée du Nord, elle est intégrée à cette dernière le 15 avril 1794.

1794 : 11 armées

Contrairement aux précédentes années, dorénavant les noms d'armées créées portent plus rarement le nom du département d'où elles opéraient, mais souvent celui du pays qu'elles envahissent.

Les armées en activité sont :

Armées éphémères

  • Armée devant Mayence : Nom donné à l'armée qui permit au général Kléber de reprendre Mayence. Cette armée n'est pas considérée comme une vraie armée, car elle reste sous l'autorité de l'Armée du Rhin

Autres armées créées par la suite

Notes et références

  1. Michel Mollat, Histoire de l'Ile-de-France et de Paris, Editions Privat, 1971, 599 p. 
  2. [PDF]Situation militaire de 1789 à 1815 sur http://racineshistoire.free.fr/, Racines & Histoire. Consulté le 8 octobre 2010

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armée révolutionnaire française de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armée révolutionnaire — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Armée révolutionnaire peut désigner : Sommaire 1 En France 2 En Asie …   Wikipédia en Français

  • Armee revolutionnaire bretonne — Armée révolutionnaire bretonne Pour les articles homonymes, voir ARB, FLB et ALB. Armée révolutionnaire bretonne ARB, FLB ARB Classification indépendantiste …   Wikipédia en Français

  • Armée Révolutionnaire Bretonne — Pour les articles homonymes, voir ARB, FLB et ALB. Armée révolutionnaire bretonne ARB, FLB ARB Classification indépendantiste …   Wikipédia en Français

  • Armée révolutionnaire bretonne — Pour les articles homonymes, voir ARB, FLB et ALB. Armée révolutionnaire bretonne ARB, FLB ARB Classification indépendantiste …   Wikipédia en Français

  • Armée révolutionnaire (1793) — Pour les articles homonymes, voir armée révolutionnaire. Les armées révolutionnaires sont des unités créées dans un contexte de défense révolutionnaire intérieure à partir de l été 1793 et dans le contexte des insurrections fédéralistes. Créées… …   Wikipédia en Français

  • Fraction Nationaliste Armée Révolutionnaire — FNAR Classification Assimilé au national bolchévisme Objectifs Divers Statut inactif …   Wikipédia en Français

  • Liste Chronologique Des Attentats Attribués À L'Armée Révolutionnaire Bretonne — Ci dessous, une liste des attentats, réussis ou ratés, et attaques à main armée attribués à l armée révolutionnaire bretonne ou revendiqués par elle. Sommaire 1 1966 2 1967 3 1968 4 …   Wikipédia en Français

  • Liste chronologique des attentats attribues a l'Armee revolutionnaire bretonne — Liste chronologique des attentats attribués à l Armée révolutionnaire bretonne Ci dessous, une liste des attentats, réussis ou ratés, et attaques à main armée attribués à l armée révolutionnaire bretonne ou revendiqués par elle. Sommaire 1 1966 2 …   Wikipédia en Français

  • Liste chronologique des attentats attribués à l'Armée révolutionnaire bretonne — Ci dessous, une liste des attentats, réussis ou ratés, et attaques à main armée attribués à l armée révolutionnaire bretonne ou revendiqués par elle. Sommaire 1 1966 2 1967 3 1968 4 …   Wikipédia en Français

  • Liste chronologique des attentats attribués à l'armée révolutionnaire bretonne — Ci dessous, une liste des attentats, réussis ou ratés, et attaques à main armée attribués à l armée révolutionnaire bretonne ou revendiqués par elle. Sommaire 1 1966 2 1967 3 1968 4 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”