Pierre Pithou

Pierre Pithou, né à Troyes le 1er novembre 1539 et mort à Nogent-sur-Seine le 1er novembre 1596, est un avocat et érudit français.

Sommaire

Biographie

Son goût pour la littérature se remarqua de bonne heure et son père Pierre (1496-1556) sut parfaitement l'encourager. On l'appela au barreau de Paris en 1560. Quand éclata la deuxième guerre de religion en 1567, Pithou, qui était calviniste, se retira à Sedan puis à Bâle, d'où il revint en France après la publication de l'Édit d'Amboise de 1563. Peu après, il accompagna le duc de Montmorency dans son ambassade en Angleterre, et revint peu de temps avant le massacre de la Saint-Barthélemy, à laquelle il échappa de justesse. L'année suivante il abjurait le protestantisme. Henri IV, peu de temps après être monté sur le trône, reconnut les talents et les services de Pithou en lui confiant divers emplois en tant que juriste. Le travail le plus important de sa vie fut sa collaboration à la rédaction de la Satire Ménippée (1593), une œuvre mordante en prose et en vers qui fit beaucoup pour nuire à la cause de la Ligue ; la Harangue du Sieur d'Aubray est généralement attribuée à sa plume. À sa mort, sa précieuse bibliothèque, particulièrement riche en manuscrits, fut pour la plus grande partie transférée dans ce qui est maintenant la Bibliothèque nationale.

Pithou a écrit un grand nombre d'ouvrages juridiques et historiques, outre ses éditions de plusieurs auteurs anciens. Sa première publication était Adversariorum subsecivorum lib. II. (1565). C'est peut-être son édition des Leges Visigothorum (1579) qui représente sa contribution la plus précieuse à la science historique; dans la même ligne il révisa les Capitula de Charlemagne, Louis le Pieux et Charles le Chauve en 1588 et il aida également son frère François à préparer une édition du Corpus juris canonici (1687). Ses Libertés de l'Église gallicane (1594) furent réimprimées dans ses Opera sacra juridica his orica miscellanea collecta (1609). En littérature classique, il fut le premier à familiariser le monde avec les Fables de Phèdre (1596) ; il révisa aussi le Pervigilium Veneris (1587) ainsi que Juvénal et Perse (1585).

Trois de ses frères sont connus comme des juristes distingués : Jean (1524-1602), auteur d'un Traité de la police et du gouvernement des républiques et, en collaboration avec son frère jumeau Nicolas (1524-1598), de l'Institution du mariage chrétien ; et François (1543-1621) est l'auteur de Glossarium ad libros capitularium (1588), et du Traité de l'excommunication et de l'interdit, &c. (1587).

Il était lié par une amitié complice à Antoine Loysel[1],et Jacques Auguste de Thou[2]

Notes et références

  1. Charles-Louis-Étienne Truinet, Éloge d'Antoine Loysel prononcé à la séance d'ouverture de la conférence de l'ordre des avocats, le 9 décembre 1852, Paris, imprimerie C. Lahure, décembre 1852, In-8°, 32 p. 
  2. Frank Lestringant : Jacques-Auguste de Thou (1553-1617) : écriture et condition robine

Liens externes

Bibliographie

Œuvre
  • Satyre Ménippée : de la vertu du Catholicon d'Espagne et de la tenue des estats de Paris, Éd. Charles Labitte, Œuvres & Valsery, Ressouvenances, 1841 ; 1997 ISBN 9782904429736
  • Satyre Menippee de la Vertu du Catholicon d'Espagne et de la tenue des Estats de Paris, éd. critique de Martial Martin, Paris, H. Champion, 2007, « Textes de la Renaissance », n° 117, 944 p. ISBN 9782745314840
Références
  • Frank Lestringant, Daniel Ménager, Études sur la Satyre Ménippée, Genève, Droz, 1987
  • Thierry Maulnier, Autour de la Satire Ménippée, le Palais, et la Ligue, Melun, Impr. administrative, 1972
  • André Pinçon, Recherches sur l'expression du sentiment national au temps de la ligue ; la harangue de d'Aubray dans la Satire Ménippée, Montréal, Université de Montréal, 1968
  • Les Pithou, les Lettres et le Royaume, actes du colloque du 13-15 avril 1998, dir. P. Leroy et M.-M. Fragonard, Paris, Champion, 2003.




Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pierre Pithou de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pierre Pithou —     Pierre Pithou     † Catholic Encyclopedia ► Pierre Pithou     A writer, born at Troyes, 1 Nov. 1539; died at Nogent sur Seine, 1 Nov., 1596. His father, a distinguished lawyer, had secretly embraced Calvinism. Pierre studied the classics in… …   Catholic encyclopedia

  • Pierre Pithou — (* 1. November 1539 in Troyes; † 1. November 1596 in Nogent sur Seine), auch Petrus Pithoeus, war ein französischer Anwalt und Gelehrter. Die zweite Satyricon Ausgabe von Pierre Pithou, Paris 1587 (Exemplar Th. Völker, Berlin) Im Jahr 1560 wurde… …   Deutsch Wikipedia

  • Pierre Pithou — (November 1, 1539 ndash; November 1, 1596), was a French lawyer and scholar. He is also known as Petrus Pithoeus.He was born at Troyes. From childhood he loved literature, and his father Pierre encouraged this interest. Young Pithou was called to …   Wikipedia

  • Pithou — is a surname, and may refer to:* François Pithou * Jean Pithou * Nicolas Pithou * Pierre PithouThe above were all brothers …   Wikipedia

  • Pierre Daniel (d'Orléans) — Pierre Daniel, ou Pierre de Daniel, dit Danielis, né à Orléans en 1531, mort à Paris en 1604, est un avocat, bibliophile, philologue et érudit français. On lui doit d avoir sauvé la bibliothèque de l abbaye de Saint Benoît sur Loire lors de son… …   Wikipédia en Français

  • Pierre-Jean Grosley — Pierre Jean Grosley, né le 18 novembre 1718 à Troyes où il est mort le 4 novembre 1785, est un historien et homme de lettres français. Fils d’un avocat et destiné à la même carrière, Grosley fit ses études au collège de… …   Wikipédia en Français

  • Pierre Nevelet — Pierre Nevelet, en latin Petrus Neveletus Doschius, seigneur de Dosches et de Villerie (Champagne) est un écrivain né à Troyes en 1554. Ce neveu de Pierre Pithou est un protestant convaincu. Il s exila. Il fut l ami de François Hotman dont il se… …   Wikipédia en Français

  • Pithou — Die Familie Pithou stellte im 16. Jahrhundert in Frankreich eine Reihe von bekannten Juristen, Gelehrten und Autoren. Die bekanntesten Familienmitglieder sind die vier Söhne Pierre Pithous: Nicolas Pithou (1524–1598) und sein Zwillingsbruder Jean …   Deutsch Wikipedia

  • Pithou, Pierre — (1539–96)    Theologian.    Pithou was trained as a lawyer in Paris and he converted from Protestantism to Roman Catholicism in 1573. He is remembered as the author of Les Libertés de l’Eglise Gallicane, the first formulation of the essential… …   Who’s Who in Christianity

  • Pithou, Pierre — (1539 1596)    jurist    Born in Troyes, Pierre Pithou, having abjured Protestantism, joined the political faction and edited the discourse of the Third Estate in La Satire Ménippée (1594), stigmatizing the excesses of the holy league. A student… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”