Armée française en 1940
Casque de général d'armée français.
Relève dans un gros ouvrage de la ligne Maginot en 1939.

Suite à l'armistice de la Première Guerre mondiale en 1918, l'armée française était considérée comme la meilleure du monde[réf. nécessaire].

Après la mobilisation due à la déclaration de guerre contre l'Allemagne, au début de la Seconde Guerre mondiale, les quatre armes (Armée de terre, Marine nationale, Armée de l'air et Gendarmerie) comptaient cinq millions d'hommes dans leurs rangs, encadrés par 120 000 officiers.

L'armée de terre française déployait, de la frontière suisse à la mer du Nord, 2 240 000 combattants groupés en 94 divisions dont 20 d'active et 74 de réservistes soit une infériorité numérique limitée de 12 % par rapport à la Wehrmacht. Il faut rajouter l'armée des Alpes face à l'Italie et 600 000 hommes dispersés dans l'empire colonial français. La principale ligne de fortification était la ligne Maginot.

Sommaire

Ordre de bataille au 10 mai 1940

Au déclenchement de la bataille de France, l'organigramme de l'armée de terre était celui-ci :

Réserves du Grand Quartier général (GQG)

10e armée (général Altmayer)

Unité formée le 30 mai 1940.

Groupe d'armées 1 (général Billotte)

1re armée (général Blanchard)

Uniforme de l'armée française, fantassin du 43e régiment d'infanterie de 1940 à Dunkerque au musée consacré à l'opération Dynamo et à la défense.

2e armée (général Huntziger)

7e armée (général Giraud)

Un groupe d'AMR 35 armées d'une mitrailleuse de 13,2 mm du 4e régiment de dragons portés de la 1re division légère mécanique. Le véhicule de devant, no 87347, est le deuxième produit et montre les grandes rosettes typiques de cette unité à partir de 1938.
Uniforme de l'armée française, officier du 43e régiment d'infanterie de 1940 à Dunkerque au musée consacré à l'opération Dynamo et à la défense.

9e armée (général Corap)

Groupe d'armées 2 (général Prételat)

3e armée (général Condé)

4e armée (général Réquin)

5e armée (général Bourret)


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armée française en 1940 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armee francaise en 1940 — Armée française en 1940 Char Somua S 35 dans un musée …   Wikipédia en Français

  • Armée Française En 1940 — Char Somua S 35 dans un musée …   Wikipédia en Français

  • Armée belge en 1940 — En 1940, l armée belge n a pas une capacité suffisante pour affronter la Seconde Guerre mondiale. Cependant, depuis 1936, en suite à la politique de neutralité et à la rupture de l alliance avec la France et du Royaume Uni, des efforts sont faits …   Wikipédia en Français

  • Armee francaise — Armée française Pour les articles homonymes, voir Armée française (homonymie). Armée française Armoiries de la République française Branches Armée de terre …   Wikipédia en Français

  • Armée Française — Pour les articles homonymes, voir Armée française (homonymie). Armée française Armoiries de la République française Branches Armée de terre …   Wikipédia en Français

  • Armée francaise — Armée française Pour les articles homonymes, voir Armée française (homonymie). Armée française Armoiries de la République française Branches Armée de terre …   Wikipédia en Français

  • Armée française — Pour les articles homonymes, voir Armée française (homonymie). Armée française Armoiries de la République française Branches Armée de terre …   Wikipédia en Français

  • Armée française d'armistice — Armée de Vichy Armée de Vichy Période 1940 – 1942 Pays France et Empire colonial français Allégeance …   Wikipédia en Français

  • Armée française de la Libération — Période 1943 – 1945 Pays France et Empire colonial français Allégeance …   Wikipédia en Français

  • Armee francaise de la Liberation — Armée française de la Libération Armée française de la Libération Période 1943 – 1945 Pays France et Empire colonial français Allégeance …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”